Sans coeur, cette coach de natation est accusée de violenter des bébés handicapés

La maltraitance envers les enfants est bien souvent invisible et négligée, voire considérée comme une simple façon d’éduquer. Mais celle-ci brise chaque jour plusieurs vies. Elle peut se manifester dès le plus jeune âge et concerner aussi bien les nourrissons que les bébés ou les enfants plus âgés. Elle peut être commise par des membres d’une famille mais aussi par des personnes plus lointaines qu’on ne soupçonne pas. Découvrez l’histoire de ce coach de natation Russe, accusé de violenter des bébés handicapés. Ce fait à été relayé par nos confrères du magazine The Sun.

La définition donnée pour la maltraitance par Marie Thérèse Boisseau, ex-secrétaire d’Etat aux personnes handicapées en France est la suivante : « Je considère comme maltraitance toute négligence, petite ou grande, toute absence de considération, qui peut aller jusqu’à des violences graves ». En effet, nous pouvons parler de maltraitance dès lors qu’il y a violence physique, abus et exploitation sexuelle ou encore menaces et préjudices psychologiques. La maltraitance envers les bébés handicapés est un phénomène fréquent notamment en Russie où un coach de natation, Elena Radionova, est accusée de violenter des bébés handicapés.

Que s’est-il passé ?

Des vidéos terrifiantes ont fait la une des médias en ligne, où l’on aperçoit une coach de natation Russe maltraiter des bébés handicapés. On peut la voir notamment les prendre par les pieds et leur plonger la tête dans l’eau et les secouer violemment. Attention, âmes sensibles s’abstenir de visionner la vidéo.

coach de natation est accusé de violenter des bébés handicapés

coach de natation est accusé de violenter des bébés handicapés

Pratique violente assimilée même à de l’exorcisme par certains médias locaux, elle peut avoir des conséquences très graves et provoquer dans certains cas des hémorragies cérébrales sur des corps encore immatures. Elena Radionova se défend en prétendant que sa méthode aiderait à développer les capacités des bébés et soignerait certains handicaps. D’autres personnes qui ont adhéré à cette méthode penseraient même que celle-ci aurait été « envoyée par Dieu » et que leurs enfants auraient commencé à marcher grâce à elle. Ils encouragent alors tous les coachs à travailler de la même façon.

La coach a quant à elle déclaré qu’il serait désormais décidé en concertation avec les parents de la méthode la plus appropriée pour ces bébés, et de la façon de procéder pour les faire évoluer. Elle aurait par ailleurs formé des coachs pour travailler en Allemagne et en Espagne et pas moins de 50 Russes dans 17 piscines différentes. 

coach de natation est accusé de violenter des bébés handicapés

Fort heureusement, des coachs et des pédiatres ont tiré la sonnette d’alarme et ont affirmé que de tels comportements « devraient être interdits voire sanctionnés puisqu’ils peuvent provoquer des troubles psychologiques et de santé plus graves ».

La violence faite aux bébés handicapés

Il n’existe pas, à ce jour, de donnée précise pour déterminer l’ampleur de ce type d’actes puisque les statistiques officielles relatives au nombre de personnes handicapées seraient inexistantes selon un rapport de la Commission européenne. Il s’agit de données difficilement identifiables, plusieurs paramètres sont à prendre en compte comme le champ du handicap et d’autres critères variables.

Certaines recherches indiquent toutefois que le taux annuel de violence à l’égard des enfants handicapés est de « 1,7 fois plus grand que pour leurs congénères non handicapés ». Enfin, certaines enquêtes hospitalières en France révèlent qu’une grande majorité des morts subites du nourrisson sont inexpliquées (60 % des cas), ce qui laisse présager l’ampleur du phénomène.

Un phénomène fréquent dans certains pays comme la Russie

Plus étonnant, il semblerait que près de 30% (alors que dans 95% des cas au moins un des deux parents est vivant) des enfants en situation dehandicap soient placés dans des orphelinats en Russie, « parce que les travailleurs de la santé ont fait pression sur leurs parents pour qu’ils les abandonnent, en affirmant que ces enfants n’avaient pas de potentiel »selon Human Right Watch. La plupart auraient été « victimes de négligence de la part du personnel ce qui a entravé leur développement ». Les autorités ont commencé à prendre des dispositions contre ce phénomène et des bailleurs de fonds devraient allouer des fonds pour retirer les enfants des orphelinats, mais ce phénomène reste malheureusement présent dans le monde entier.

Par ailleurs, Pierre Lassus, essayiste et spécialiste de la maltraitance faite aux enfants, constate qu’il s’agit « d’une réaction pulsionnelle qui ne peut être contrôlée. Il n’y a pas de parent maltraitant qui n’ait été un enfant maltraité. Si le parent ne prodigue à son enfant aucune tendresse, aucun intérêt, ce dernier ne peut pas se construire. »  Des mots justes mais lourds de sens qui nous rappellent l’importance de fournir le soutien et l’aide nécessaire aux personnes handicapées.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close