Salade, riz, boeuf.. Nouveau rappel des produits contaminés à la listeria

Salade, riz, boeuf.. Nouveau rappel des produits contaminés à la listeria


salade

Ces dernières semaines, certains aliments à base de légumes surgelés ont dû être retirés des rayons des supermarchés. Ils provenaient en effet d’une usine hongroise contaminée par la listeria monocytogènes, une bactérie rare mais dangereuse car potentiellement mortelle. De nombreuses enseignes de distribution sont concernées par ce rappel. Si vous avez acheté ces produits, il est recommandé de les détruire ou les ramener en magasin où vous pourrez vous faire rembourser.

Des légumes surgelés contaminés par la listéria

Le groupe belge Greenyard est parmi les leaders mondiaux des fruits et légumes frais, surgelés, et cuisinés. L’usine hongroise du groupe, implantée dans la ville de Baja, produit des légumes surgelés pour le monde entier, et a malheureusement dû fermer ses portes car certains de ses légumes surgelés se sont avérés être contaminés par la listéria.

En France, cette contamination des aliments par une souche de la listeria a été révélée le 11 Juillet dernier par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et de nombreux produits contenant ces légumes sont concernés. Les aliments contaminés par la listéria sont, selon les dires de Loïc Tanguy, directeur de cabinet à la DGCCRF « des légumes surgelés qui sont incorporés dans des plats préparés », et sont commercialisés par de nombreuses enseignes telles que Leclerc, Intermarché, Auchan, Monoprix ou Casino.

Depuis le début de la contamination des produits en Août 2016, 47 cas de listeria ont été recensés et 9 personnes sont décédées des suites de la maladie.

Pour tenter d’éviter une épidémie, les autorités sanitaires tentent de retirer certains produits des rayons, chose qui n’est cependant pas des plus aisées car les légumes surgelés du groupe belge ont en quelque sorte été dispersés dans la nature et se sont retrouvés dans une grande variété de préparations culinaires d’un grand nombre de marques et déclinés sous les formes les plus diverses.

Une maladie rare mais dangereuse

Présente dans la nature, la bactérie listéria monocytogènes peut provoquer chez l’homme la listériose, une grave maladie infectieuse dont environ 300 cas sont enregistrés chaque année en France. Cette infection nécessite une hospitalisation pour l’écrasante majorité des malades, et elle entraîne la mort dans 20 % à 30 % des cas. 

La listéria est le plus souvent transmise par les aliments car elle a la capacité de se développer sur les sites où ceux-ci sont fabriqués et de les contaminer.

Quoiqu’une fois présente dans un aliment, la listéria soit très résistante et puisse se développer à une température aussi basse que quatre degrés, d’où l’importance d’un bon maintien de la chaine du froid, le fait de surgeler les aliments, si toutefois elle permet de stopper la prolifération des micro-organismes, ne les détruit pas.

La listériose se traduit par une infection du système nerveux central ou du sang (septicémie) et peut entraîner des symptômes tels que des maux de tête, des vomissements, de la fièvre ou des troubles digestifs.

Les personnes les plus à risque sont les personnes immunodéprimées, les personnes âgées et les femmes enceintes. Le principal risque qu’encourent ces dernières concerne leur bébé : la maladie peut causer chez elles une infection néonatale, un accouchement prématuré, voire la perte de leur bébé.

Les produits concernés

Voici quelques-uns des produits concernés par la contamination à la listéria. Vous pouvez aussi consulter une liste complète ici.

— Sandwich au saumon de marque Casino, lot 819901.

— Salade landaise de marque Maxime Géraud, lots 18172, 18179 et 18183.

— Salade quatre saisons de marque Maxime Géraud, lots 18169, 18172, 18176, 18179, 18183 et 18186.

— Crevettes entières cuites de marque Capitaine Houat, lots 38731191, 38776192 et 38797193.

— Aiguillettes de canard de marque Ronsard, lot A877129.

Riz et bœuf à la mexicaine de marque Thiriet, vendus par Monoprix, lots 17290 et 18089.

Si vous avez acheté l’un de ces produits, il est recommandé de les détruire ou de les ramener au magasin où vous les avez achetés pour vous faire rembourser.