Renvoyée chez elle avec des antidouleurs, une maman meurt d’un cancer quelques jours avant Noel

Il est des évènements tragiques qui viennent frapper à notre porte sans crier gare et nous laissent plongés dans un sombre désespoir. Cette mère qui meurt quelques jours avant Noel en est l’exemple fait chair. Renvoyée chez elle par l’hôpital avec des antidouleurs, la femme s’éteint subitement laissant derrière elle cinq enfants dévastés par cette perte cruelle. Ce récit affligeant nous est relayé par nos confrères du site britannique The Sun.

Ashlee Meehan et son compagnon avaient prévu de fêter Noel un jour à l’avance afin de pouvoir se réunir en famille. Malheureusement, la jeune femme est morte avant de pouvoir célébrer ce jour si spécial. Elle s’est éteinte tragiquement alors que ses cinq enfants se faisaient une joie de fêter cet évènement tant attendu.

Un mauvais diagnostic

Renvoyée chez elle avec des médicaments analgésiques, une jeune mère a dû rentrer à son domicile alors qu’elle était en vérité atteinte de cancer. La femme a perdu sa bataille contre la maladie deux jours avant Noel, entourée de sa famille et de ses amis. Son petit-ami, Peter Potts a qualifié sa compagne « d’âme sœur » sur une publication en son honneur sur Facebook. Pourtant, Ashlee avait été déclarée en rémission avant que son cancer du col de l’utérus récidive. Quelques mois plus tard, elle allait ressentir des douleurs très aigues.

antidouleurs

Une douleur insupportable

Après avoir ressenti une douleur insupportable, Ashley a demandé de l’aide mais en lieu et place de cela elle a reçu une prescription médicale d’antidouleurs avec de la morphine. Sa souffrance était telle qu’elle ne pouvait plus marcher et la douleur était d’autant plus vive dans sa vessie. Malgré son passif médical, la jeune femme n’a pas reçu de scanners.

antidouleurs

Une demande en mariage surprise

Suite à son décès, son compagnon lui a rendu hommage sur Facebook. Un an avant sa mort, le jeune homme l’avait demandée en mariage sur son lit d’hôpital. Sur le message posthume, nous pouvons lire : « Je ne sais pas quoi dire mais je vais faire de mon mieux… Cela fait 19 mois que nous nous battons afin d’anéantir cette terrible maladie. Le rêve d’Ashley était de pouvoir passer au moins un Noel avec ses enfants et c’est pour cela que nous avons décidé d’avancer la date » Quelques lignes plus tard, son compagnon explique que sa petite amie s’est endormie paisiblement dans sa chambre alors qu’elle était entourée de ses proches. L’homme a décrit la merveilleuse et charmante personne qui partageait alors sa vie.

antidouleurs

Une perte cruelle

Depuis sa mort, Peter ne se remet toujours pas de ce deuil douloureux. Et pour cause, ses sentiments pour Ashlee sont encore vifs dans son esprit. « Elle était mon âme sœur, mon tout. C’était la personne avec qui j’étais censé être pour le reste de ma vie. La vie est si cruelle et injuste. Elle n’a jamais abandonné et s’est battu jusqu’à la fin pour ses bébés. J’aimerais remercier tous ceux qui nous ont soutenu pendant cette épreuve » a-t-il écrit. Puis d’ajouter : « J’avais promis de prendre soin d’elle pour toujours et je me suis senti impuissant lorsque j’ai su que je ne pouvais pas l’aider. J’espère que tout le monde a passé un bon Noel et je leur demande de ne jamais prendre la vie pour acquise. »

Comment surmonter la perte d’un proche ?

Faire le deuil d’une personne que l’on a aimé est l’une des épreuves les plus dévastatrices qu’il peut nous être données à vivre. Choc, sidération, désarroi, marchandage, colère sont autant de sentiments qui peuvent nous traverser avant de connaître l’acceptation. Ce long travail sur nos émotions est cependant la clé pour atteindre la résilience nécessaire pour surmonter un tel évènement.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close