x

Remède naturel efficace pour traiter la conjonctivite

Allergique, bactérienne ou virale, la conjonctivite est une irritation ou une inflammation de la membrane muqueuse transparente, que l’on appelle la conjonctive. Cette dernière tapisse la partie interne des paupières et recouvre la partie bulbaire du blanc de l’oeil. Pleins feux sur cette maladie des yeux, ses symptômes, ses traitements et les bons gestes à adopter pour éviter la contagion.

Souvent douloureuse et gênante, la conjonctivite peut être bactérienne ou virale. Dans ces deux cas, elle s’avère très contagieuse. Mais elle peut également être due à une allergie ou une irritation suite à un choc traumatique ou à un contact avec un produit toxique. On vous en dit plus.

Différentes causes de la conjonctivite – Source : Mejor Con Salud

Quelles sont les différentes causes de la conjonctivite ?

C’est une affection courante et souvent bénigne. Mais il ne faut pas la négliger pour autant car non soignée, elle peut entraîner des complications. Elle se traduit par une irritation ou une inflammation de la conjonctive et peut être d’origine toxique, traumatique, allergique, virale ou bactérienne.

1. Conjonctivite bactérienne

Selon le Dr Melvin I. Roat, ophtalmologue et professeur clinique associé au Sidney Kimmel Medical College, la conjonctivite bactérienne peut être due à Streptococcus pneumoniae, Staphylococcus aureus, Haemophilus spp et dans des cas plus rares à Chlamydia trachomatis. Il y a également ce que l’on appelle la conjonctivite gonococcique, qui se manifeste généralement après un contact sexuel avec une personne souffrant d’une infection génitale. 

2. Conjonctivite virale

À l’instar de la cause bactérienne, la conjonctivite virale est hautement contagieuse, explique le Dr Roat. Cette dernière peut se manifester lors d’un rhume ou d’infections virales variées, notamment la varicelle, les oreillons, la rougeole et la rubéole. Lorsque la conjonctivite virale est localisée et sans manifestation systémique, ses causes sont généralement attribuées aux adénovirus, et dans certains cas, au virus herpes simplex ou aux entérovirus. 

3. Conjonctivite allergique

Comme son nom l’indique, cette forme de conjonctivite se caractérise par une inflammation due à une réaction allergique. En effet, la conjonctive contient ce que l’on appelle des mastocytes, explique l’expert, à savoir des cellules du système immunitaire qui sécrètent des médiateurs lorsque nous sommes exposés à certains stimuli tels que les acariens, les pollens ou les moisissures. Ces substances chimiques entraînent alors des réactions inflammatoires au niveau des yeux, avec des durées variables. Les formes les plus courantes sont la conjonctivite allergique perannuelle ou annuelle, ainsi que la conjonctivite allergique saisonnière. Cette dernière apparaît généralement au printemps ou au début de la saison estivale tandis que la conjonctivite perannuelle dure toute l’année, généralement occasionnée par des poils, des squames d’animaux ou des acariens. Il existe d’ailleurs une astuce naturelle pour les éliminer de votre literie

4. Conjonctivite toxique ou traumatique 

La conjonctivite toxique (ou irritative) résulte principalement d’une exposition à des produits chimiques ou à des fumées, indique le Dr Claire Lewandowski dans un article du Journal des Femmes, tandis que la conjonctivite traumatique peut se manifester suite à un coup dans l’œil par exemple.

Les yeux rouges sont un symptôme de la conjonctivite – Source : Pharma GDD

Quels sont les symptômes de la conjonctivite ?

En cas de conjonctivite bactérienne ou virale, la personne a généralement l’impression d’avoir un grain de sable dans l’œil. Parmi les symptômes ressentis, le Dr Lewandowski cite :

  • Un larmoiement
  • Une rougeur
  • Des démangeaisons
  • Des brûlures
  • Un écoulement purulent, ce qui entraîne des paupières collées au réveil

Lorsque la conjonctivite est allergique, on constate:

  • Des rougeurs
  • Un larmoiement accompagné de démangeaisons
  • Une photophobie

Cette condition peut également s’accompagner d’une rhinite allergique, d’eczéma, d’épisodes de toux, d’asthme ou de bronchites à répétition. Pour autant, il existe certaines plantes qui peuvent limiter les risques d’en souffrir
Enfin, lorsque la conjonctivite est toxique, les symptômes peuvent, à l’instar des autres formes de l’inflammation, entraîner des rougeurs et un larmoiement. Mais dans quelques cas, il est également possible de souffrir d’une diminution de l’acuité visuelle, ce qui doit impérativement mener à la consultation d’un ophtalmologue. 

Traitement de la conjonctivite – Source : Mejor Con Salud

Comment traite-t-on une conjonctivite ?

Compte tenu des nombreuses causes pouvant entraîner une conjonctivite, il est conseillé de consulter un avis médical pour identifier le traitement adapté. Généralement, ce dernier implique le lavage des yeux à l’aide de sérum physiologique et d’une compresse stérile, plusieurs fois par jour. C’est ce qui permettra de diluer les germes et le pus, en plus d’atténuer la gêne ressentie. Le port de lentilles de correction est également déconseillé durant le traitement. 

Conjonctivite allergique – Source : Mejor Con Salud

Ensuite, et selon la cause, l’ophtalmologue pourra prescrire du collyre antiseptique, des pommades ou encore des antibiotiques, en cas de conjonctivite bactérienne. Si cette dernière est d’origine allergique, le médecin recommande généralement du collyre antihistamnique, révèle le Dr Lewandowski, en parallèle d’un bilan allergique. 

Remède naturel à base de bleuet – Source : Journal des Femmes

Un décoction naturelle pour soigner la conjonctivite

Au-delà des traitements médicaux pour soigner une conjonctivite, il existe également des remèdes naturels pouvant nous venir en aide face à cette affection, notamment pour des lavages oculaires. Interrogée par le Journal des Femmes, Amélie Mounier, naturopathe à Vincennes, recommande une décoction à base de bleuet, une plante aux vertus astringentes efficaces. “Elle a une action anti-inflammatoire, antiallergique et anti-oxydante pour la protection des tissus”, indique la spécialiste, et permettrait de décongestionner l’œil et de diminuer l’inflammation.
Pour préparer ce remède naturel, vous aurez besoin de :

  • 1 cuillère à soupe de bleuet
  • 1 bol d’eau
  • 1 compresse stérile

Comment préparer cette décoction ?

  1. Tout d’abord, mettez votre plante dans de l’eau froide, et portez le tout à ébullition.
  2. Une fois celle-ci atteinte, laissez bouillir 5 minutes et retirez du feu pour laisser infuser 10 minutes supplémentaires. 
  3. Filtrez le tout avec une gaze en veillant à ce qu’il n’y ait aucun résidu (cela risque d’aggraver l’inflammation au contact de l’oeil)
  4. Laissez la préparation refroidir, puis une fois tiède, imbibez-en une compresse stérile à appliquer sur l’oeil fermé. 
  5. Laissez agir une dizaine de minutes. 
Prévenir la contagion – Source : Zeiss

Conjonctivite : comment se protéger ?

Les conjonctivites infectieuses étant généralement très contagieuses, notamment par le contact entre les mains et les yeux, il est essentiel de prévenir la transmission de l’infection. Pour ce faire, le Dr Roat conseille les mesures suivantes :

  • Éviter de toucher l’oeil infecté, puis l’oeil non infecté
  • Se laver ou se désinfecter les mains après avoir touché des sécrétions nasales ou ses yeux
  • Éviter les piscines
  • Éviter le partage d’un oreiller ou d’une serviette 

Lorsque des enfants sont atteints, l’ophtalmologue recommande également d’éviter de se rendre à l’école pour ne pas disséminer l’infection. 

Contenus sponsorisés
Loading...