Regardez la réaction de cette maman furieuse contre l’école qui enseigne la sexualité à des enfants de 5 ans

Cette réunion de parents d’élèves a été le siège de nombreuses revendications. Parmi elles, celles d’une mère choquée du contenu du programme d’éducation de 2021. Pour elle, celui-ci n’est pas adapté aux jeunes enfants et est particulièrement graphique.

Relayé par nos confrères du site américain Cities 929, ce regroupement de parents d’élèves et de professeurs ont pointé du doigt deux éléments du programme scolaire : la théorie de la race et l’éducation sexuelle dont bénéficient les enfants en 2021.

« C’est une pilule difficile à avaler »

Becky Swan, une mère d’élèves a été outrée du nouveau projet de droit du programme concernant l’éducation sexuelle. Elle souhaitait s’adresser à Barru Reilly, le surintendant. En parlant de lui, elle a raconté qu’il avait dit que les commentaires des parents d’élèves étaient décevants et qu’ils ne représentaient pas la communauté des parents d’élèves. « C’était une pilule difficile à avaler » clame-t-elle. Si cette dernière est en colère, c’est parce que la législature de son état [ l’Illinois, NDLR] a adopté un projet de loi qui impose que les élèves soient soumis au même programme d’éducation sexuelle que tout le pays. Si cette maman est très regardante vis-à-vis de la sexualité enseignée, ces parents disent à leurs enfants quand ils font l’amour.

Des étudiants qui huaient les parents

Cette mère est d’autant plus énervée parce qu’elle estime qu’il s’agit d’un mandat non financé qui s’impose sur le contrôle local qui s’applique sur les enseignements des écoles du district. Ses revendications n’ont pas fait l’unanimité puisque des élèves présents à ce conseil scolaire ont soupiré face aux remarques qui critiquaient le programme. Mark Wylie, qui présidait cette réunion, a demandé à ceux qui huaient de se montrer courtois et respectueux. « J’espère que des parents comme Becky n’enseigneront pas le sexe à leurs enfants parce que cela viendra de personnes étranges et conservatrices » commente un élève. 

Un manuel d’éducation sexuelle

Sur la vidéo parue sur le site, nous pouvons voir Becky Swan furieuse. Selon la mère, le manuel d’éducation sexuelle dédié aux enfants entre 5 et 10 ans enseignerait la masturbation et le sexe anal.  Ty Smith, journaliste de la radio Cities 92.9 a exprimé une objection contre la théorie critique de la race et le port du masque imposé. Suzie Hutton, enseignante, a démenti que le racialisme soit enseigné dans les écoles. « Je connais mon programme et je sais ce que font mes collègues. Je vous invite à nous demander ce que nous faisons »  avance-t-elle en ajoutant que ces rumeurs auraient été relayées par les réseaux sociaux. Suzie Hutton a invité les parents d’élèves à avoir une conversation avec elle sur le véritable programme.

reunion ecole 1024x768 1
Reunion à l’école –  Socastsrm 

La colère de Becky Swan

Dans son intervention lors de la réunion, la mère reproche au programme local d’être trop spécifique concernant la sexualité avec les enfants âgés de 5 à 10 ans. Elle explique que dans le manuel d’école proposé, plusieurs thématiques telles que l’identité de genre et le nom des organes génitaux sont évoqués. Pour les enfants de dix à onze ans [ndlr : 5ème année aux Etats-Unis] d’autres éléments tels que « les sentiments romantiques et sexuels » et « la masturbation » sont expliquées, selon la mère qui ajoute que le programme inclurait aussi les termes cisgenre, transgenre, genre non binaire. Des concepts qui, pour Becky Swan, ne seraient pas adaptés à ce jeune public âgé entre 8 et 11 ans.

Des images de corps nus

La mère raconte qu’au collège, les enseignements devront aborder les relations sexuelles vaginales, orales et anales. D’après sa lecture du manuel, l’identité de genre sera un thème évoqué au lycée. Lors de son intervention pendant cette réunion quelque peu houleuse, elle montre des images de corps nus dans ce manuel décrié, destiné aux enfants de 10 ans et plus. Becky Swan exprime sa fureur à lire le mot sexe anal et masturbation pour des élèves de cet âge. Plusieurs parents d’élèves ont applaudi suite à ces propos.

Quelle éducation sexuelle donner à son enfant à 6 ou 7 ans ?

Interrogé par le Journal des Femmes, Philippe Rougier, médecin et président de l’association Sésame qui enseigne l’éducation sexuelle dans les écoles, donne des pistes pour aborder ce sujet délicat. « L’important est de leur donner confiance en eux et de leur faire comprendre qu’il est normal de s’interroger sur ce sujet » souligne le médecin qui explique que les tabous sont instaurés par les adultes plutôt que par les enfants. Pour l’expert, ces questions témoignent de l’envie de mieux comprendre le monde. Le spécialiste invite à donner des repères et ne pas se confondre en détails et à nommer les parties de l’anatomie telles que le pénis et le vagin. « Pour les autres notions, le mieux est de reprendre ses mots à lui. S’il prononce le mot « fellation » par exemple, reprenez son terme, sans pour autant lui expliquer ce que c’est, mais en disant par exemple qu’il s’agit d’une pratique que certains adultes font » recommande-t-il. L’homme qui dispose d’une expertise en matière d’éducation affective et sexuelle affirme qu’à 6-7 ans, l’enfant est plus intrigué par la conception du bébé que par les pratiques sexuelles. « S’il est trop insistant, apprenez-lui qu’il y a un temps pour tout et cantonnez-vous à ce qu’il vous semble bon de lui transmettre » conseille-t-il.

Lire aussi Un homme qui pensait rencontrer une petite fille pour du sexe est pris au piège par des chasseurs de pédophiles

Contenus sponsorisés