Les recherches scientifiques ont démontré que votre mère vivra plus longtemps si vous lui parlez souvent

Si certaines personnes âgées ont la chance d’être toujours entourées par leur famille, d’autres se retrouvent toutes seules pendant leurs dernières années à vivre. Qu’elles soient installées seules dans une maison ou dans une maison de retraite avec beaucoup d’autres seniors, ces personnes se sentent souvent abandonnées et vivent dans la solitude. Un sentiment qui peut impacter leur état de santé et augmenter le risque de mort prématuré, selon une étude.

En fonction de leur situation familiale, de leur culture et traditions et de bien d’autres facteurs et circonstances, les séniors peuvent vivre seuls ou au contraire être accueillis par leur famille. Dans ce cas précis, ces personnes sont généralement prises en charge par les membres de leur famille, qui leur offrent soins, attention, soutien et plus important encore : ils leur tiennent compagnie

Par contre, dans le cas où ces personnes vivent seules, elles sont livrées à elles-mêmes. Elles font la plupart des tâches quotidiennes basiques comme les courses, la cuisine… ceci bien sûr si leur état de santé le permet. Mais le fait qu’elles soient indépendantes, ne signifie pas que ces personnes apprécient le fait de vivre seules. Au contraire, la plupart d’entre elles vivent dans la solitude, surtout si personne ne leur rend visite. Ce sentiment qui les ronge peut avec le temps causer la détérioration de leur état de santé et peut même augmenter le risque de mort prématuré, selon différentes études scientifiques.

Qu’en pense la science ?

Selon une étude menée par University of California San Francisco, la solitude est liée à de sérieux problèmes de santé ainsi qu’au décès chez les personnes âgées.
L’équipe de chercheurs a analysé les données d’une étude représentative, Health and Retirement Study, menée par The National Institute on Aging sur 1604 personnes ayant un âge moyen de 71 ans, pendant les années 2002 à 2008. Les chercheurs ont veillé à limiter l’âge des participants à 60 ans et plus.

Cette étude qui a été publiée dans le journal The Archives of Internal Medicine, s’est principalement intéressée  à l’impact de la solitude sur les personnes âgées. Parmi les découvertes les plus surprenantes des chercheurs, c’est le fait que le sentiment de solitude n’est pas toujours lié au fait de vivre seul. En effet, les résultats de la recherche ont démontré que 43 % des personnes ayant pris part au sondage affirment vivre dans la solitude, alors que seulement 18% d’entre eux vivent seuls.

L’étude a également démontré que les personnes qui se voyaient comme solitaires avaient un risque de 59 % de voir leur état de santé se détériorer. Ces personnes ont aussi des risques plus élevés de 45 % de décès.

Une autre étude publiée dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences, s’est également intéressée à la question de la solitude chez les personnes âgées et ses résultats étaient presque les mêmes que ceux de l’étude pré-mentionnée. Cette étude a analysé le mode de vie de 6500 personnes âgées de plus de 52 ans pendant plus de 7 ans. Ces dernières ont été tenues de répondre à différentes questions concernant leur revenu, leur vie sociale, la situation familiale … Pendant toute la période de l’étude, les chercheurs ont fait un suivi de leur état de santé et les ont classé en deux groupes : ceux jugés comme des personnes isolées et ceux qui ont une vie sociale normale. En tenant compte des problèmes de santé existants et de l’âge, les chercheurs ont conclu que les personnes isolées avaient un risque plus élevé de 48 % de mourir.

La solitude, ce sentiment dévastateur :

D’après les études ci-dessus, on peut conclure que la solitude et l’isolation des personnes âgées affectent beaucoup leur état de santé et peuvent même augmenter les risques de mort prématurée, ceci sans tenir compte de leur état de santé ou leur âge.

Ainsi, l’importance d’une vie sociale épanouie et d’un contact social régulier n’est plus à prouver. Ceci peut avoir des conséquences biologiques spécifiques qui jouent un rôle important dans le maintien de la santé.

Il est donc important de faire plus d’efforts pour aider les personnes âgées à s’intégrer au sein de la société. Rappelons que la pauvreté, l’état de santé ainsi que bien d’autre facteurs contribuent à nourrir le sentiment de solitude et d’isolation.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close