x

Réchauffement climatique : Les prévisions de Météo France d’ici à 2100

Des températures grimpant à 50°C, des nuits tropicales...A quelles conséquences météorologiques peut-on s'attendre d'ici 2100 ? Météo France s'est penché sur le sujet en émettant plusieurs hypothèses sur les répercussions du réchauffement climatique pendant cette période.

Relayées par nos confrères de Ouest-France, ces observations décrivent plusieurs scénarios pour l’Hexagone. En collaboration avec l’Institut Pierre Simon Laplace (IPSL) et le Centre européen de recherche et de formation avancée en calcul scientifique (Cerfacs), Météo France dévoile ses projections d’ici 2100, compilées dans le rapport Drias 2020. Trois trajectoires sont envisagées par les scientifiques.

Météo France prévoit des scénarios d’ici 2100

L’organisme s’est penché sur un sujet qui inquiète un bon nombre de scientifiques et de citoyens : le réchauffement climatique. Des phénomènes climatiques se dessinent à l’horizon 2100 et cela est pour le moins préoccupant.  Quelles sont les trajectoires envisagées par les scientifiques ?

1 –  Des épisodes de canicule quasi-continus durant la saison estivale »

Selon ce scénario dit le « plus pessimiste », intitulé RCP8,5, la température augmentera de 3,9°C et jusqu’à 6°C en été. Plus concrètement, les météorologues envisagent des canicules quasi-continues et de plus en plus de nuits tropicales, où les températures minimales ne seront pas en dessous de 20°C. Pour Météo France, on table sur 10 fois plus de canicules pouvant durer jusqu’à deux mois dans les régions les plus chaudes. Pendant ces périodes, il est indispensable de connaître les bons gestes pour se protéger et prémunir ses proches. 

Les météorologues parlent de 50°C dans ces territoires. Au Nord, elles seront aussi de plus en plus fréquentes et les nuits tropicales pourront atteindre 30 à 50°C. Autre prévision : des sécheresses plus longues mais aussi l’inexistence de vagues de froid pendant l’hiver. Des prévisions qui s’ajoutent à la disparition de la neige dans les chaînes de montagnes telles que les Pyrénées et les Alpes. Si ce scénario est pour le moins inquiétant, il existe une version plus modérée de ces experts. 

2 – Les météorologues parlent d’un scénario intermédiaire

Si les phénomènes météorologiques s’avèrent moins graves que pour le scénario RCP8,5, Météo France parle d’une bonne nouvelle. Il s’agit du scénario intermédiaire intitulé RCP 4,5, moins pessimiste et moins inquiétant que le premier.  La raison ? Les émissions de gaz à effet de serre seront réduites d’ici 2050. Résultat : la température aura une augmentation de 2°C d’ici 2100. Celle-ci est légèrement au-dessus de celle escomptée par les accords de Paris en fin de siècle. Pour autant, ces prévisions n’excluent pas des vagues de chaleur trois à quatre plus fréquentes ainsi que des nuits tropicales au Nord de l’hexagone. L’organisme observe également cinq jours de sécheresse de plus par an, une augmentation de fortes pluies tandis que les gelées seront moins élevées voire absentes. Des prévisions plus optimistes ont été compilées par l’entité. 

3 – Les prévisions respectent les accords de Paris

Ratifié par 188 pays en 2015, l’accord de Paris sur le climat fête ses 6 ans. Son but ? Limiter le réchauffement climatique en dessous de 2°C « par rapport aux niveaux industriels, idéalement à 1,5°C. Si ces standards sont respectés, la conjoncture météorologique correspondra à la prévision RCP 2,6, le scénario le plus optimiste de Météo France. Dans ce cas, la hausse correspondra à +0,6°C à +1,4°C. Ces prévisions amèneront tout de même deux fois plus de vagues de chaleur mais une stabilisation des sécheresses, ou mieux, leur rareté en comparaison à 2021. Même s’il s’agit des prévisions les plus optimistes, le réchauffement climatique ne sera pas exempt de dégâts tels qu’une diminution de moitié des vagues de froid ou de gelée avec une augmentation des fortes pluies. 

« Les évolutions sont inéluctables » 

Pour Patrick Josse, directeur de la climatologie et des services climatiques de Météo France, les choix opérés maintenant ont forcément un impact sur l’autre moitié du siècle. Selon l’expert, à cause des émissions de gaz à effet de serre, les choses sont déjà jouées.   

A quoi est dû le réchauffement climatique ?

De nombreux facteurs jouent sur ce phénomène météorologique et l’activité humaine n’y est pas étrangère, comme publié dans ec.europa. L’émission de gaz à effet de serre tels que le CO2, le méthane ou le protoxyde d’azote influent sur le climat et la température de la terre. Des activités telles que l’élevage du bétail, l’utilisation de combustibles fossiles, les engrais contenant de l’azote ou encore la déforestation sont en cause dans le réchauffement climatique qui fait grimper les températures et menace notre vie.

Contenus sponsorisés
Loading...