Ce qu’on ne vous a jamais dit sur le curcuma

Venu tout droit du sud de l’Asie, le curcuma renferme tous les bienfaits que notre corps réclame pour une santé de fer. Vous voulez en savoir plus sur cette épice orangée ? Lisez cet article.

Le curcuma est considéré comme l’épice la plus puissante au monde en raison de toutes ses propriétés et vertus. C’est donc l’allié santé par excellence. Voici ce que vous devez savoir sur les particularités de cette plante si précieuse.

Les bienfaits du curcuma

Le curcuma est utilisé en Inde depuis plus de 4 000 ans. C’est une épice médicinale car ses bienfaits sur la santé sont innombrables. La bibliothèque médicale américaine affirme que le curcuma serait responsable de la guérison de 600 maladies, et ceci grâce à son principal composant : la curcumine. Cette épice est anti-inflammatoire, antioxydante, anti-cancer, détoxifiante, elle protège du vieillissement précoce, des maladies cardiovasculaires, des maladies neurologiques telles qu’Alzheimer, et guérit entre autres les troubles gastro-intestinaux.

Mais il y a certaines choses que vous devez savoir de cette épice pour mieux la consommer et profiter au maximum de tous les bienfaits qu’elle procure.

Le corps humain n’est pas apte à absorber cette épice facilement. Au moment de l’absorption, seule une quantité microscopique pénètre l’organisme et la circulation sanguine.

Curcuma & poivre noir

On peut y remédier en consommant simultanément du poivre noir et du curcuma car ce dernier a la particularité de booster la biodisponibilité de la curcumine et de faciliter ainsi son absorption par l’organisme. Le curcuma aura ainsi plus de bienfaits pour le corps que s’il était consommé seul. Les études scientifiques expliquent ce phénomène par la présence de pipérine dans le poivre, une molécule responsable de l’augmentation de la biodisponibilité du curcuma.

Curcuma & graisses

Le curcuma a la particularité d’être soluble dans les graisses, c’est-à-dire qu’il est mieux absorbé associé à des graisses. Mais attention, nous parlons bien ici de graisses saines, comme l’huile de coco, l’huile d’olive, l’huile de sésame… Les graisses saines permettent une meilleure répartition de la curcumine dans le corps par le biais du sang. Son action est alors décuplée.

Curcuma & chaleur

Selon une étude faite par le docteur Sukumar, célèbre oncologue à Baltimore aux États-Unis, la chaleur a le pouvoir de stimuler la biodisponibilité de la curcumine. Il est recommandé de consommer le curcuma dans un plat chaud ou dans une boisson chaude. Le poivre noir a également des particularités chauffantes, donc s’il est consommé avec le curcuma, la chaleur du corps permettra une absorption plus facile par l’organisme.

Recette pour une meilleure absorption du curcuma

Mélangez une cuillère à café de curcuma avec une pincée de poivre noir, ajoutez un peu d’huile de coco ou d’huile d’olive, chauffez le mélange à feu doux et consommez-le de préférence sur un estomac vide pour une absorption optimale. Vous pouvez l’étaler sur une tartine, ou le mélanger à des légumes.

Mises en garde :

Le curcuma est déconseillé en cas de maladie de la vésicule biliaire, car cette épice la stimule. Il doit également être consommé avec précaution en association avec certains médicaments, car il pourrait impacter leur effet. Demandez toujours un avis médical avant toute consommation.

Le curcuma agit comme un puissant fluidifiant sanguin, il est donc déconseillé aux femmes enceintes et est à éviter en cas d’opération ou de traitement avec des substances anticoagulantes.

Cette épice ayant des propriétés chauffantes, elle est à éviter en cas de bouffées de chaleur.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close