Qu’est ce qui pousse les menteurs à mentir autant ?

Nous avons tous souffert d’avoir connu une personne qui emploie constamment le mensonge. Qu’il s’agisse de redorer leur image ou encore d’éviter les conséquences de leurs actes, les menteurs pathologiques n’ont aucun scrupule à déformer la réalité en leur faveur, faisant ainsi fi de l’honnêteté et de l’intégrité qui incombe à une amitié saine. Si les raisons de cette tendance à être fallacieux peuvent être motivées par un passé trouble, d’autres motivations peuvent parfois encourager les menteurs à nous tromper et nous induire constamment en erreur.

Loin d’être un déterminisme naturel, nous apprenons à mentir dès l’enfance pour éviter les conséquences de nos actes. Passé cet âge, certaines personnes conservent toujours cette forte propension à déformer la réalité, et ce, parfois de manière quasi-pathologique. Découvrez les raisons qui se cachent derrière ce comportement malhonnête et toxique.
arguments

Pour se dédouaner des conséquences de ses actes

La raison principale derrière le mensonge est que certains individus ont peur de faire face aux conséquences de leurs actes. Par malhonnêteté ou crainte d’être confrontés, certains menteurs n’hésitent pas à fomenter les pires excuses pour se dédouaner d’un comportement lâche qui serait susceptible de compromettre une relation. Ceux qui mentent veulent souvent échapper aux réactions d’une personne qui pourrait les punir en coupant court à leurs comportements toxiques.

Pour avoir l’approbation sociale

Pour briller en société, certains individus n’ont aucun scrupule à mentir. Ces derniers peuvent créer une anecdote intéressante de toutes pièces pour donner l’impression à leurs proches qu’ils ont une vie excitante et pleine de rebondissements. Poussée à l’extrême, cette propension peut être maladive et pousser leur entourage à constamment être méfiant.

Pour appartenir à un groupe

Pour se sentir reconnu par la société, certains n’hésitent pas à occulter leur individualité pour ressembler aux personnes qui les entourent. Pire encore, les menteurs pathologiques peuvent renchérir en s’attribuant de meilleures qualités que leurs amis ou leurs proches. Cette propension traduit souvent un manque de confiance en soi et une profonde difficulté à s’affirmer en tant qu’individu unique.

Pour des raisons opportunistes

Certaines personnes n’hésitent pas à planifier les pires stratagèmes en vue de gagner de l’argent ou encore d’atteindre une position sociale. Ils n’auront aucun remords à marcher sur les platebandes d’une personne qui les chérit uniquement pour arriver à leur objectif. Ces individus ne pensent pas pouvoir atteindre leurs aspirations conformément à des valeurs d’intégrité et d’honnêteté.

Pour rabaisser les autres

Pour s’intégrer et donner une impression de supériorité, les menteurs pathologiques n’ont aucun scrupule à colporter des calomnies et des rumeurs odieuses sur leurs semblables. C’est leur façon de se sentir valorisé et d’instaurer leur position de meneur dans un groupe social.

Pour protéger quelqu’un

Certains individus pensent à tort épargner une déception à une personne chère en lui mentant. Sauf qu’un mensonge est toujours toxique dans une relation et ce, même s’il répond aux intentions les plus nobles. Une fois percé à jour, celui-ci peut être à l’origine d’un sentiment constant de suspicion en amitié comme en amour.

Ils croient à leur mensonge

Quand le mensonge est quasi instinctif, se produit un curieux phénomène. Le menteur pathologique est persuadé que l’histoire fictionnelle qu’il raconte fait partie intégrante de sa personnalité à mesure qu’il la répète. Conséquence : quand ils maîtrisent le roman qu’ils se créent autour de leur personnalité, il devient plus difficile de les percer à jour.

Ils sont exigeants envers eux-mêmes

Dans un souci perpétuel de performance, les menteurs maladifs comblent leur manque d’estime envers eux-mêmes en s’attribuant des qualités qui ne leur appartiennent pas. Ils craignent tellement de ne pas mériter ce qu’il leur arrive qu’ils se sentent obligés d’avoir un comportement d’imposteur.

Ils se sentent piégés par leurs mensonges

Même si un menteur souhaite se repentir ou se racheter une conduite, il peut arriver qu’il se sente englué dans une toile de mensonges savamment tissée. C’est cette peur qui les enlise dans ce comportement car une fois qu’ils auront révélé leurs actes, ils s’exposeront au risque d’être abandonnés.

Ils se sentent maîtres de la situation

Le mensonge présente des caractéristiques similaires à l’addiction, où le drogué se fourvoie dans l’impression qu’il pourra toujours s’en sortir quand il prendra cette décision. Pourtant, cette impression d’échapper aux conséquences du mensonge n’est qu’une illusion factice.

Ils ont besoin d’avoir votre confiance

Si les menteurs adoptent de tels comportements, c’est essentiellement parce qu’ils ont besoin de sentir que leurs proches leur vouent une confiance inconditionnelle. Pour se sentir reconnus en tant qu’individus spéciaux, ils n’auront aucun mal à faire des promesses vaines et à vous décevoir au moment venu.

Ils s’auto-persuadent avec leurs mensonges

Pour certains menteurs pathologiques, le mensonge est une façon de s’auto-persuader des qualités issues de leur imagination. Une fois qu’ils prononcent leurs mots, ils le matérialisent dans la réalité et sont persuadés de l’histoire qu’ils s’inventent.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close