Quels types de chaussures sont dangereux pour vos pieds ?

On connaît toutes la souffrance que peuvent provoquer les talons hauts après une longue journée de travail ou voir même la douleur subie après avoir parcouru des dizaines de mètres rien qu’avec des talons plats. En effet, peu importe la nature du talon, la douleur sera toujours présente. Quelle effet on alors les chaussures sur nos pieds ? Quel type de chaussure somme nous supposé porter ? Docteur Jacqueline Sutera, podiatre et chirurgien à New York et Docteur Neal Blitz orthopédiste au centre hospitalier Bronx-Lebanon qui est le premier à proposer une chirurgie qui permet de se débarrasser de la bunionette (une inflammation à la base du petit orteil) appelée Burnionplasty ont accepté de répondre à nos questions.

Les Escarpins
Quand on porte des chaussures à talons haut ou aiguilles, le poids du corps se déplace de l’intérieur vers l’avant du pied, ce qui pose un problème de balance car vos genoux et hanches sont forcées vers l’avant provoquant ainsi des douleurs au dos et aux jambes. Ce genre de chaussures peut provoquer : l’hyperextension, entorse de la cheville, fracture du médio-pied, névromes (tumeurs bénignes), pincement des nerfs, bunionette et des orteils en griffe.

Les Compensés
Les compensés sont aussi des talons haut, car il y a de la pression sur votre pied et ils poussent votre corps en avant. Sauf que les compensés ont tendance à être plus confortable puisqu’ils protègent l’avant de votre pied et réduisent l’inclinaison, ce qui contribue à votre balance. Porter ces chaussures peut provoquer : l’hyperextension, entorse de la cheville, fracture du médio-pied, névromes (tumeurs bénignes), pincement des nerfs, bunionette et des orteils en griffe.

Mini-Bottes à talons hauts
Ce type de chaussure provoque le même effet que les escarpins, tout dépend de la hauteur du talon. Selon Dr. Blitz il serait préférable de ne pas dépasser 5 cm : « il y a une règle de base qui indique que le poids du corps augmente de 25% selon chaque centimètre du talon concentrant ainsi le poids de votre corps sur l’avant de votre pied. »

Sauf qu’en portant des mini-bottes, la matière autour de la cheville aide à maintenir le pied stable avec moins de risque de blessures car selon le docteur, l’incorporation de la cheville dans la chaussure réduit les risques de blessures. Cependant, cela ne change pas le fait que ce type de chaussure peut causer : l’hyperextension, bunionette et des orteils en griffe.

Les Cuissardes
Si c’est des cuissardes à talons hauts, vous aurez les mêmes problèmes qu’en portant des escarpins, c’est-à-dire de l’hyperextension au dos, pression au niveau de l’avant du pied et manque de balance. Dr Blitz ajoute également que le fait que la jambe soit enveloppée la rend plus sensible aux effets que peuvent provoquer ce genre de talons.

Ces chaussures peuvent causer : l’hyperextension, entorse de la cheville, fracture du médio-pied, névromes (tumeurs bénignes), pincement des nerfs, bunionette et des orteils en griffe.

Les Ballerines
Selon le Dr Sutera les chaussures trop plates ne soutiennent pas la voûte plantaire (la partie anatomique inférieure du pied prenant la forme d’une courbe dirigée vers le haut) comme il faut car elles n’absorbent pas de choc et n’offre pas de rembourrage. D’un autre côté, elles sont flexibles et font travailler les muscles d’avantage ce qui est bénéfique.

Sauf qu’il y a un risque que la semelle soit percée en marchant. Ce genre de chaussures peut provoquer : inflammation, tendinite (inflammation des tendons qui relient vos muscles à vos os), douleurs aux talons, souches bactériennes, fractures et blessures externes (ex : marcher sur un clou).

Baskets style converse
Les baskets ont une semelle plus épaisse que celle des ballerines, un meilleur rembourrage et une absorption des chocs plus efficace. Pour ceux qui ont besoin de ces avantages ce type de chaussures est la solution. Ils sont aussi plus flexibles, idéal pour ceux qui souffrent de bunionette et d’orteil en griffe.

La matière protège également votre pierre de l’environnement extérieur. Ce type de chaussures peut provoquer : inflammation, tendinite (inflammation des tendons qui relient vos muscles à vos os), douleurs aux talons, souches bactériennes, fractures et blessures externes.

Les Espadrilles
Selon Dr Blitz, il ne faut pas exagérer avec le rembourrage car s’il y en a trop, le pied n’est pas sensible au sol. Ces chaussures sont idéales pour les activités sportives comme courir, marcher, du jogging (et non du vélo, la randonnée, la dance etc). Ce type de chaussures peut provoquer : blessures de stress chronique plus particulièrement au niveau du talon.

Les Tongs
Selon le Dr Sutera les tongs sont trop plates est trop ouvertes, ce qui expose le pied à l’environnement extérieur et n’offrant pas de rembourrage et pas de support de la voûte plantaire. De plus, le bout de plastique séparant les orteils fait que ces derniers s’accrochent d’avantage pour maintenir les pieds en place, cela peut également causer des fractures d’orteils. Ce type de chaussures peut causer: inflammation, tendinite (inflammation des tendons qui relient vos muscles à vos os), douleurs aux talons, souches bactériennes, fractures et blessures externes.

Bottes de pluie
La pluie peut provoquer un environnement humide, en plus de cela ces bottes ont tendances à être fabriquée en latex ou une autre matière épaisse, imperméable et non-respirante. Selon Dr Biltz ce genre de chaussures provoque de la fatigue en ajoutant que le haut de la botte peut se frotter contre le mollet de manière inconfortable. Ce genre de chaussures peut provoquer : moisissures, champignons, bactéries, verrues et des ampoules.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close