Quel est le risque d’avoir vos oreilles qui sifflent ou qui bourdonnent ?

Vous est-il déjà arrivé d’entendre des bruits dans une ou deux oreilles, sans que ces sons n’aient été émis par une source extérieure ? Cette expérience peut être très dérangeante, mais disparaît rapidement en général. Souvent, ce signe, que l’on appelle bourdonnements d’oreille ou encore acouphènes, est corrélé à l’âge ou à un traumatisme acoustique. Dans certains cas, ce symptôme débouche sur des problèmes graves.

Les acouphènes se présentent comme des sensations auditives qui peuvent être causées par un bruit extérieur. Si généralement, ce symptôme est sans gravité, il peut parfois devenir intense et récurrent. Canal vie nous renseigne sur les causes de l’acouphène et les risques qui sont associés à ce signe auditif.

Quand peuvent survenir les acouphènes ? 

On parle d’acouphène lorsque le bruit perçu se manifeste de façon brutale, à la suite d’un événement bruyant comme un concert ou encore un épisode très stressant, soit lorsqu’il survient progressivement et devient constant ou récurrent. Dans certaines périodes de stress extrême, de fatigue intense ou de sommeil perturbé, les acouphènes ont tendance à s’intensifier. Le bruit peut être entendu dans une seule oreille ou dans les deux. Parfois, le bruit peut sembler provenir de la tête. Si les acouphènes surviennent de façon inhabituelle ou dans un environnement calme, ce signe ne doit pas alarmer. Toutefois, lorsque ce signe devient constant ou récurrent, une prise en charge médicale peut être de mise pour évaluer la cause de ce trouble. 

acouphene
L’acouphène peut être très gênant. Source : salud180

Quels sont les deux types d’acouphènes ? 

En France, ce sont plus de 8 millions de personnes qui sont victimes d’acouphènes. Selon les individus, le son entendu peut s’apparenter à un sifflement, un bourdonnement, un cliquetis, un vrombissement ou encore un gazouillis, précise le site Ameli.

On distingue deux types d’acouphènes : 

  • Les acouphènes dits objectifs représentent 5% des cas et proviennent du bruit d’un organe qui se trouve dans le corps. Par exemple, le bruit peut être émis par le sang qui circule dans un vaisseau du cou ou de la tête. Ainsi, la personne qui souffre d’acouphène entend objectivement ce bruit qui peut être perçu par son entourage également. 
  • Les acouphènes dits subjectifs que l’on retrouve dans 95% des cas. Associés à une maladie de l’oreille, ils peuvent être le signe d’un trouble auditif à part entière. Généralement, ces acouphènes ressemblent à des sifflements ou des bourdonnements d’oreille, que seule la personne concernée entend. 

Quels sont les causes des acouphènes ? 

De nombreux facteurs peuvent causer des acouphènes. Pour ce qui est des acouphènes subjectifs qui sont les plus fréquents, ils surviennent souvent suite à :  

  • Des traumatismes acoustiques comme le fait d’entendre de la musique à un volume très élevé ou le fait de s’exposer à des bruits assourdissants ;
  • Une altération de l’audition causée par le vieillissement de l’oreille, que l’on appelle aussi presbyacousie ;
  • Un bouchon de cérumen ou un corps étranger coincé dans l’oreille qui entraîne une baisse de l’acuité auditive ;
  • Une otite moyenne qui représente une inflammation auditive provenant d’une petite cavité osseuse derrière le tympan ;
  • L’otospongiose, qui est une altération des osselets de l’oreille moyenne et engendre une surdité ;
  • La maladie de Menière qui peut causer des vertiges rotatoires accompagnées de nausées, de vomissements, d’acouphènes et d’une perte auditive ;
  • Un trouble du nerf auditif ou de l’oreille interne

Par ailleurs, dans le cas des acouphènes objectifs, ils sont souvent causés par des maladies vasculaires comme une hypertension artérielle. Ainsi, ils sont généralement rythmés par les battements cardiaques. 

Quels sont les risques des acouphènes ? 

S’il s’agit d’acouphènes occasionnels, sachez qu’il existe certains remèdes naturels qui atténuent le sifflement des oreilles. Toutefois, les acouphènes peuvent parfois devenir très gênants et altérer la qualité de vie d’un patient, même s’ils ne sont pas dangereux. Si les bruits sont particulièrement intenses ou se manifestent de façon chronique, ils peuvent engendrer des douleurs à la personne qui en souffre et déboucher sur : 

  • Des insomnies
  • Des troubles de la concentration
  • Une baisse de la qualité de vie
  • Une irritabilité
  • Une anxiété
  • Une dépression dans des cas extrêmes

Afin de prévenir l’apparition de l’acouphène, il est conseillé d’éviter de s’exposer à un bruit intense et trop élevé. Dans l’impossibilité de le faire, il est possible d’utiliser des bouchons de cire ou encore des écouteurs protecteurs.

Lire aussi Une astuce avec du sel de mer pour traiter les maux d’oreille et les infections

Contenus sponsorisés