Ce que vous devez savoir sur le mal de dos

La lombalgie, plus communément appelée « mal de dos » est une pathologie extrêmement fréquente qui constitue la première cause d’invalidité avant 45 ans.

Les symptômes peuvent aller d’une simple gêne jusqu’à une douleur pouvant parfois être importante et handicapante. Les causes éventuelles sont multiples mais dans 80% des cas, elles restent mal définies et on parle de lombalgie commune.

Parmi les nombreuses idées exprimées à ce sujet, lesquelles sont à considérer sérieusement ?

1. Lorsqu’on a mal au dos, un repos strict au lit est recommandé. FAUX

L’activité physique est bénéfique au mal de dos banal. Selon les experts, il faut maintenir une activité physique dans les limites autorisées par la douleur. Le repos s’impose en cas de douleurs intenses, mais en général pas plus de 3 jours. Il existe une exception dans le cas des sciatiques diagnostiquées par un rhumatologue, pour lesquelles le repos maximum recommandé est de 10 jours.

2. Quand on a mal au dos, il faut dormir sur un matelas dur. FAUX

Le choix du matelas est en effet crucial, mais il ne doit être ni trop dur, ni trop mou. L’idéal étant de choisir un matelas ferme qui ne vous laissera pas vous enfoncer excessivement mais qui vous permettra de vous détendre suffisamment. Sur un matelas trop dur, vous dormirez dans une position désagréable et tendue, avec de possibles douleurs au réveil. Certains vont jusqu’à dormir par terre ou sur une planche de bois recouverte d’une couverture, ceci est contre-indiqué !

3. Il ne faut pas faire de sport lorsqu’on a mal au dos. FAUX

Dans la majorité des cas, les douleurs du dos sont musculaires. Dans ce cas, une activité physique progressive peut être reprise après 48 heures si les douleurs ont diminué d’intensité.

La natation est le sport « back friendly » numéro 1 et ce pour plusieurs raisons : absence de micro traumatismes, absence de chûtes et travail musculaire en apesanteur. Le stretching, quant à lui, permet de regagner en mobilité et en souplesse. En 10 minutes d’exercices spécifiques par jour à raison de 3 fois par semaine, on peut se débarrasser de son mal de dos. La marche, le vélo, le Tai Chi, le yoga et les pilâtes sont aussi de très bonnes options, vous avez donc l’embarras du choix !

4. Une hernie discale est dans la plupart des cas à l’origine des sciatiques. VRAI

Entre deux vertèbres se trouve un disque qui exerce un rôle d’amortisseur pour la colonne vertébrale. Si à l’occasion d’un faux mouvement ou d’un effort inadapté, ce disque déborde de ses limites naturelles, il peut comprimer un nerf ou d’autres structures voisines pouvant entraîner d’intenses douleurs ainsi qu’une limitation de la mobilité du dos. De cette manière, la hernie discale est la principale cause de sciatique.

5. Le mal de dos passe tout seul, pas la peine de consulter. FAUX

Certes, parfois le mal de dos passe seul au bout de quelques jours, auquel cas il n’est pas nécessaire de consulter. En revanche, lorsque ce dernier persiste ou s’il est récurrent sans raison apparente (une position de travail inconfortable, un long trajet en voiture ou un matelas inadapté) et ne disparaît pas avec de simples antalgiques, il convient de consulter un médecin.

Il est important de connaître la cause du mal de dos afin de mettre en place un traitement adapté et d’éviter ainsi son évolution vers la chronicité.

Il convient de se poser cinq questions : le mal de dos est-il apparu avant 40 ans ? Son intensité a-t-elle augmenté progressivement ? Le repos est-il sans effet dessus ? S’améliore-t-il après une activité physique ? La douleur est-elle présente la nuit et diminue-t-elle au cours de la journée ?

Si vous obtenez plus de 4 réponses affirmatives à ces questions, cela oriente vers une douleur de type inflammatoire (en rapport avec un rhumatisme inflammatoire de type spondylarthrite, une infection, ou plus rarement un processus autre relevant d’explorations spécifiques) et il est nécessaire de voir votre médecin rapidement. Dans le cas contraire, il peut s’agir d’une cause mécanique (ex : tassement vertébral ou hernie discale), mais quelle qu’en soit la cause, si la douleur persiste, consultez un spécialiste !

Contenus sponsorisés
Loading...
Close