Que se passe-t-il réellement si vous entrez votre code PIN inversé au guichet automatique ?

Ces dernières années, les guichets automatiques sont devenus de plus en plus populaires. Pour rappel, le distributeur de billets est un appareil électronique utilisé pour les transactions financières, pour recueillir des informations sur son compte bancaire et bien-sûr, pour retirer de l'argent. Il s'agit donc d'une plateforme bancaire automatisée qui ne nécessite aucun représentant humain ni caissier pour effectuer les paiements. Evidemment, pour procéder aux retraits, la personne est munie d'une carte de crédit. Cette dernière s'utilise via un code confidentiel remis par l'organisme bancaire. Généralement, par mesure de praticité, le titulaire de la carte redéfinit lui-même son code secret. Bien entendu, il est le seul à le connaître. Comme la carte bancaire est strictement personnelle, il ne faut jamais communiquer son code à qui que soit. Mais, au fil des ans, de nombreux mythes sur les guichets automatiques ont surgi.Notamment cette fameuse croyance populaire autour de la saisie du code PIN inversé au distributeur. Beaucoup de gens croient que cette méthode serait particulièrement judicieuse dans un contexte particulier. De quoi s'agit-il exactement? On fait le point.

Que se passe-t-il si vous saisissez le code PIN inversé au guichet ?

taper code pin

Taper le code PIN au guichet automatique – Source : spm

Au fil des années, les fausses informations n’ont cessé de se multiplier quant à l’utilisation du distributeur de billets. Il a été dit, par exemple, que si vous appuyez deux fois sur la touche « Annuler », il sera impossible pour les pirates de voler votre argent. C’est faux. Malheureusement, les clients sont souvent fourvoyés, car en réalité aucune mesure de ce type n’est prise en compte par les banques.

De nombreux utilisateurs de guichets automatiques pensent encore qu’en inversant leur code PIN au moment de l’opération, ils pourront ainsi alerter la police et signaler qu’ils sont en danger. Attention : il ne s’agit que d’un mythe sans fondement !

Il y a quelques années, certaines rumeurs circulaient sur les réseaux sociaux : pour décourager les voleurs, la théorie soulevait qu’il suffisait d’inverser son code secret au distributeur pour en informer aussitôt les autorités. Il a été dit que la police viendrait immédiatement et que votre argent ne serait pas volé. Il n’en est absolument rien ! Ce qui n’a pas empêché certains d’en tenter l’expérience.

Illustrant une image de tentative de vol, voici le message dévoilé sur Facebook, qui est très vite devenu viral sur les réseaux : « Si un voleur vous force à retirer de l’argent dans un distributeur automatique de billets, ne résistez pas. Tapez tout simplement votre code PIN à l’envers (…). L’argent va sortir mais sera bloqué dans la fente. La machine va automatiquement alerter la police sans que le voleur le sache et va commencer à prendre des photos du suspect« .

Concrètement, lorsque le voleur vous oblige à retirer de l’argent au guichet automatique, vous devez entrer le code PIN inversé. Il a été supposé que le montant sélectionné serait toujours fourni afin que le voleur ne soupçonne rien. Sauf que la police, elle-même, a formellement nié utiliser un tel système de sécurité.

Ceci dit, en y réfléchissant bien, ce ne serait pourtant pas une si mauvaise idée d’installer un tel mécanisme, pour la sécurité des clients. D’autant plus que ces derniers temps, on assiste à une augmentation massive des tentatives de fraude et de vol. Les escrocs ne cessent de perfectionner leurs méthodes d’année en année.

Pour la petite anecdote…

inserer carte guichet

Insérer la carte au guichet automatique – Source : spm

Comme on l’a souligné plus haut, cette histoire de code secret inversé n’est qu’un simple mythe. Certes, elle circule en ligne et dans les conversations des gens depuis quelques années déjà. Et comme les rumeurs vont vite, cette théorie infondée s’est même propagée à travers les e-mails, puis sur les groupes Facebook et WhatsApp.

Cependant, il pourrait y avoir une part de vérité. Vers la fin des années 80, un avocat américain, Joseph Zingher, a obtenu un brevet pour son système de sécurité avant-gardiste qui s’activait justement lorsque le code PIN était tapé à l’envers. Hélas, ce concept n’a jamais été mis en pratique. Pourquoi ? Voilà l’explication la plus plausible : dans la mesure où le code PIN est un code à quatre chiffres, nombre d’entre eux peuvent être des palindromes, c’est à dire qu’on peut les lire de gauche à droite comme de droite à gauche. Par exemple, les codes 1221, 3443 ou encore 2882 reviendraient au même s’ils étaient saisis à l’envers !

Lire aussi Que se passe-t-il réellement si vous ne mettez pas de code PIN ou votre empreinte digitale sur votre téléphone ? Le risque est énorme

Contenus sponsorisés