Que ressent une femme qui a envie de faire l’amour ?

Si le désir des femmes n’est pas physiologique, à l’excepté de la lubrification, il n’en est pas moins présent. Alors que la sexualité féminine fait l’objet de plusieurs idées préconçues, découvrez tous nos conseils pour mieux comprendre ses mécanismes. Pour reconnaître une femme qui a envie de vous, il y a certains signes qui ne trompent pas.

Le désir sexuel féminin n’a cessé d’être réprimé. Il y a encore un siècle, l’excitation sexuelle chez la femme était associée à la névrose et l’hystérie. Pendant longtemps, les femmes ont intériorisé leur appétit sexuel à cause du regard moralisateur de la société. Heureusement, aujourd’hui, ces dernières ont gagné en autonomie et en liberté. Leur libido n’est plus reléguée au second plan et au même titre que les hommes, les femmes sont plus conscientes de leur corps et de leurs envies.

Qu’est ce qui influence le désir féminin ? 

Le désir sexuel féminin fluctue selon les variations des hormones. La libido chez la femme est gouvernée par de nombreuses substances chimiques, et c’est scientifiquement prouvé. Une recherche publiée dans la revue Hormones and Behavior a démontré l’impact des hormones sur le désir des femmes. Selon les conclusions de cette étude menée par des chercheurs de l’université de Californie à Santa Barbara, ce sont les hormones ovariennes, progestérone et ostéogènes qui influencent l’appétit sexuel. Les scientifiques affirment que le désir sexuel est maximal à l’approche de l’ovulation. Les ostéogènes connaissent d’ailleurs un pic de sécrétion environ 8 heures avant l’ovulation. Ainsi, chez de nombreuses femmes, l’activité sexuelle augmenterait au milieu du cycle. Seulement, si les hormones influencent grandement la libido chez les femmes, elles ne font pas tout. Le désir féminin dépend de nombreux facteurs, notamment les niveaux de stress, le degré d’intimité avec leur partenaire ou encore la stimulation cérébrale. 

Baisse de libido chez la femme : Un trouble sexuel fréquent 

De tous les troubles sexuels, le trouble du désir est le plus fréquent. Chez les femmes, cette perte de libido est souvent négligée, tant par les femmes elles-mêmes que par les hommes. Pourtant, cette baisse du désir toucherait 10 à 50% des femmes au moins une fois au cours de leur vie. Cette dysfonction se caractérise par une diminution des fantasmes érotiques ou des désirs sexuels, malgré certaines stimulations.  

Parmi les principales causes d’une baisse du désir sexuel : la fatigue, le manque d’activité physique, des affections gynécologiques ou encore certaines maladies génétiques. Les effets secondaires de certains médicaments, notamment les antidépresseurs, peuvent contribuer à cette perte de désir. Enfin, des facteurs psychologiques peuvent également être la source d’une faible libido. Le stress, l’anxiété ou les troubles anxieux ont un impact négatif sur les envies sexuelles. Lorsque le manque de désir se fait ressentir depuis un certain temps et provoque une souffrance personnelle ou au sein du couple, il est important de consulter un spécialiste. Aussi est-il essentiel de garder en tête que l’absence d’intérêt sexuel n’est pas de la « responsabilité » de l’un ou de l’autre, contrairement aux croyances qui subsistent.  Une absence de libido chez la femme est généralement un problème de couple qu’il est nécessaire de régler par la communication. Certaines habitudes peuvent également contribuer à baisser la libido

Comment attiser le désir des femmes ? 

Les femmes sont très cérébrales et chez elles, le cerveau est le premier organe sexuel. Pour provoquer le désir chez une femme, il est important de privilégier l’écoute et la tendresse. Respecter ses envies et établir un climat harmonieux sont nécessaires pour stimuler l’envie sexuelle. Pour désirer, les femmes ont besoin de se sentir désirables. L’attitude d’un homme, ses compliments et son comportement vont ainsi favoriser l’estime de soi sexuelle et booster la libido. La séduction joue donc un rôle primordial pour attiser le désir et le sentiment d’excitation. Si le couple est déjà établi, il faut garder à l’esprit que la personne qui partage notre vie n’est jamais acquise. Séduire sa partenaire comme au premier jour est une condition sine qua non à une sexualité épanouie. Enfin, beaucoup d’hommes oublient de mettre l’accent sur les préliminaires. Ces caresses indispensables pour faire monter le désir permettent la lubrification du vagin pour faciliter la pénétration lors des rapports sexuels mais pas que ! Sexe orale, baisers etc. Les préliminaires créent la complicité nécessaire pour allumer la flamme.  

Comment se manifeste l’envie de faire l’amour chez une femme ?  

Comment savoir quand une femme a envie de faire l’amour ? Si cette manifestation est moins mécanique que les hommes, certains signes ne trompent pas, à condition d’y prêter attention. Une femme qui vous désire ne vous lâchera pas du regard. Ses pupilles sont dilatées et son sourire espiègle exprime sa sensualité et la tension sexuelle qui s’établit. Elle se rapproche de vous, vous complimente et devient de plus en plus tactile. Sa respiration devient plus intense et ses muscles se contractent. Avant un rapport sexuel, l’imaginaire sexuel est primordial pour faire monter l’excitation. Pour cause, la phase d’excitation nait d’abords dans le cerveau, et c’est en s’amplifiant que celle-ci peut mener à l’orgasme. Le rythme cardiaque et la pression artérielle augmentent, la lubrification vaginale se déclenche et le vagin s’allonge grâce à l’afflux sanguin. Ce dernier fait également entrer le clitoris en érection, qui s’allonge à son tour et devient très sensible. Les seins prennent du volume, la sensibilité de la peau augmente et la femme, comme l’homme, entre dans un état de conscience modifié. 

Que ressentent les femmes pendant la pénétration ? 

Beaucoup se demandent ce que ressentent les femmes lorsque les hommes sont en elles. Cette expérience est vécue différemment selon chaque femme. Ainsi, il y a autant de plaisirs qu’il n’y a de personnes sexuellement actives. Certaines vivent l’extase, d’autres au contraire préfèrent se contenter de la stimulation clitoridienne. En tout état de cause, beaucoup de femmes s’accordent sur un sentiment de plénitude pendant l’acte. Ce sentiment de bien-être est dû à la libération de l’ocytocine lors du coït. Cette hormone de l’amour favorise l’apaisement et lutte contre le stress. Des picotements, des vagues de chaleur et des frissons sont également des sensations récurrentes. Enfin, de nombreuses femmes associent la pénétration à un acte passionnel provoquant de petites décharges électriques agréables.  

Comment savoir qu’une femme a eu un orgasme ? 

Beaucoup d’hommes se demandent si leur femme a pu atteindre l’orgasme ou si cette dernière l’a simulé. Pour cause, la jouissance féminine n’est pas aussi manifeste que celle des hommes. Et à en croire des études, 80% des femmes n’ont pas d’orgasme lors de rapports sexuels avec pénétration. En réponse à cette question, la sexologue et psychanalyste Catherine Blanc explique aux micros d’Europe 1 que les attitudes au moment du rapport sexuel sont moins théâtrales, contrairement à ce que beaucoup d’hommes peuvent penser. Toutefois, certains signes physiques peuvent indiquer l’orgasme. Une contraction au niveau de l’utérus peut se manifester par des spasmes et indiquer la jouissance. Seulement, la sexologue précise que cette contraction n’est pas systématique. Puis d’ajouter que d’autres signes peuvent montrer qu’une femme se laisse aller au plaisir, notamment une respiration saccadée, des frissons, une accélération du rythme cardiaque et pour les plus expressives des cris. Ce plaisir intense augmente crescendo dure quelques secondes avant que l’excitation ne diminue. 

Lire aussi L’écart de l’orgasme féminin : la vérité que beaucoup de femmes ne disent pas

Contenus sponsorisés