x

Qu’arrive-t-il à votre corps après l’ablation de l’utérus ?

Pour des raisons médicales diverses, il arrive que certains médecins préconisent une ablation de l’utérus à leurs patientes. L’hystérectomie provoque plusieurs changements radicaux dans le corps d’une femme. Plus encore, certaines femmes se retrouvent touchées psychologiquement ; l’utérus symbolisant leur féminité. Zoom sur une opération chirurgicale quelque peu radicale mais qui peut être salvatrice dans certains cas médicaux graves.

En France, c’est aujourd’hui près de 80 000 hystérectomies qui sont pratiquées chaque année. L’utérus est cette cavité en forme triangulaire qui remplit un rôle essentiel dans la fonction reproductrice féminine. Sa suppression entraîne donc plusieurs changements dans le corps d’une femme comme relayé par le magazine Mari Claire, qui nous dévoile l’impact de cette opération sur le corps de la femme.

Qu’est-ce que l’hystérectomie ?

L’hystérectomie est une opération chirurgicale dans laquelle une partie ou la totalité de l’utérus est retirée. L’utérus est formé d’un corps et d’un col. Dépendant de si l’un et/ou l’autre sont retirés, on parlera de différents types d’hystérectomie. Celles-ci peuvent avoir des conséquences différentes sur le corps selon ce qui a été retiré.

Pourquoi avoir recours à l’hystérectomie ?

Comme publié dans le site Allô Docteurs, il existe plusieurs raisons qui peuvent pousser un médecin à préconiser une ablation de l’utérus à sa patiente. Les fibromes sont l’une des raisons principales pour une telle opération. Celles-ci sont des tumeurs non cancéreuses dont la gravité peut grandement varier. Si vous en êtes atteints, cette recette naturelle peut vous aider à soulager les douleurs dues aux fibromes. Il est à noter que tout fibrome n’entraîne pas systématiquement une ablation de l’utérus : Tout dépend de sa taille, de son positionnement et de l’efficacité d’un traitement médicamenteux.

L’hystérectomie est aussi envisagée lors d’adénomyose ou d’endométriose interne. Ce sont des anomalies qui peuvent apparaître entre la jonction de l’endomètre et du myomètre. Ces anomalies provoquent généralement des saignements importants. Il est donc essentiel pour toute femme d’être vigilante.

L’ablation de l’utérus peut aussi être préconisée dans des cas un peu plus rares de pathologies gynécologiques comme des cancers. Voici d’ailleurs les signes d’un cancer de l’utérus que les femmes ne doivent jamais ignorer.

Quels changements pour le corps ?

Comme déjà mentionné, le col de l’utérus remplit un rôle essentiel dans la fonction reproductrice féminine et le développement d’un embryon. Une ablation de cet organe signifie que de jeunes patientes ne seront plus en mesure d’envisager une grossesse. Il est toutefois à noter que dans le cas où les ovaires ne sont pas retirés lors de l’ablation, le cycle hormonal s’en retrouve alors conservé. Le vagin reste donc lubrifié et la vie sexuelle de la patiente n’est pas atteinte par une telle opération. Toutefois et quel que soit le type d’hystérectomie pratiquée sur une patiente, celle-ci entraîne forcément l’arrêt des règles. Dans certains cas, l’opération peut provoquer des symptômes qui s’apparentent à ceux de la ménopause dont voici les symptômes.

Il est aussi intéressant de noter des changements d’ordre psychologiques. Pour beaucoup de femmes, l’utérus représente leur féminité.L’impact psychologique demeure difficile à gérer et certaines patientes peuvent donc mal vivre une hystérectomie, même pour les femmes qui sont déjà mères. Il s’agit d’une ablation qui touche leur féminité et leur confiance en elles. Souvent dans ces cas, un accompagnement psychologique demeure nécessaire.

L’hystérectomie, comment ça se passe ?

L’hystérectomie peut s’effectuer de plusieurs façons et peut être plus ou moins invasive. D’abord par voie abdominale : Le chirurgien accède à l’utérus par une incision qu’il réalise au niveau de l’abdomen, c’est une méthode qui est préconisée dans le cas d’un utérus volumineux. Celle par voie naturelle où une incision est réalisée au fond du vagin, c’est une technique chirurgicale préconisée lorsque l’utérus est de petite à moyenne taille. On peut aussi mentionner l’hystérectomie par voie coelioscopique et coelio-vaginale. Il est de ce fait important de discuter avec son médecin des différentes options concernant le type et la voie par laquelle l’opération sera réalisée.

Contenus sponsorisés
Loading...