Quand votre médecin vous donne honte de votre poids

Sommaire

Nous vivons dans une époque de honte – honte de ce dont nous avons l’air, de ce que nous disons, de ce que nous sommes. C’est si implacable, particulièrement sur la Toile, que vous pourriez presque dire que vous êtes immunisé. Et pourtant, quand le jugement émane directement de votre médecin – LA personne en qui vous avez confiance concernant votre bien-être – cela vous choque profondément. Les conséquences en termes de santé peuvent être dévastatrices, et même mortelles. En prenant exemple sur cette femme assez courageuse pour raconter son histoire et même être photographiée, nous vous encourageons à parler et à militer pour que cela change.

Kristin Bulzomi, 28 ans, venait juste de passer le meilleur week-end de sa vie : pendant les deux premiers jours de l’année, elle avait dansé avec des amis dans un lieu de vacances. Quand, le lundi, ses collègues lui avaient demandé son aide pour réaménager le bureau, elle avait aussitôt accepté, plus que désireuse de donner un coup de main. Bien qu’elle ait dépassé d’environ 10 kilos son poids normal, elle détestait faire du sport régulièrement et se sentait très bien ainsi. Sauf que, le jour suivant, elle pouvait à peine bouger.

Pensant qu’entre la danse et le transport de boîtes, elle avait fichu son dos en l’air, Kristin s’est rendue à une clinique toute proche, où un médecin l’a interrompue au milieu de ses explications. « Les douleurs en bas du dos sont fréquentes chez les personnes obèses, lui a-t-il dit. Vous avez juste besoin de perdre du poids ».
Kristin a discuté, puis supplié pour une solution immédiate. Elle a finalement obtenu une ordonnance pour un antalgique, mais le conseil pour le long terme est resté froid et sans appel : vous vous sentiriez mieux si vous n’étiez pas en surpoids.

Sept mois plus tard, Kristin souffre toujours – en raison de ses douleurs au dos, elle a presque fait une croix sur son ancien style de vie actif. Ironiquement, dit-elle, être jugée pour son poids – alors qu’elle n’était même pas dangereusement en surpoids – a contribué à lui en faire prendre encore plus.

Si vous avez le sentiment d’avoir été jugé injustement, vous avez plusieurs options – et vous enfoncer silencieusement dans la honte ne doit pas être l’une d’elles. La plupart des hôpitaux et des praticiens de santé possèdent des programmes de règlement des griefs destinés aux patients. Demandez à un chef de service comment vous pouvez déposer une plainte et faire ouvrir une enquête en bonne et due forme. Si cela ne marche pas, vous pouvez déposer une plainte à l’ordre des médecins de votre ville ; et vous pouvez toujours demander conseil à un avocat.

Lire aussi 6 exercices pour se débarrasser des bras flasques sans pompes, planches ou poids

Contenus sponsorisés