Troubles sexuels chez l’homme

Apogée du plaisir pour certains, passage obligatoire pour d’autres, les rapports sexuels font partie intégrante de la vie de toutes les personnes sexuellement actives. Si faire l’amour est souvent considéré comme un acte de don de soi, nombreux sont ceux à connaître quelques aléas. Lorsqu’ils touchent les hommes, les troubles sexuels sont d’autant plus marqués à cause de l’anxiété de la performance.  Extrêmement fréquente, cette dernière se manifeste principalement lors d’un premier rapport avec une partenaire.

La panne sexuelle est de loin la dysfonction sexuelle la plus fréquente chez les hommes. Cet épisode ponctuel se définit par une difficulté à avoir ou maintenir une érection suffisamment importante. Si ce trouble est généralement embrassant, il est inutile de s’inquiéter tant que ces pannes ne se répètent pas dans le temps.

Celles-ci sont dues à des facteurs psychologiques tels que le stress, la fatigue ou encore la timidité et ne touchent pas moins de 42% des hommes.

Lorsque cette incapacité est récurrente, c’est-à-dire que si elle dure pendant au moins trois mois, on parle alors de dysfonction érectile. Touchant environ 20% des hommes âgés entre 50 et 59 ans, ce trouble peut avoir des répercussions importantes même en dehors de la sphère sexuelle.

Parfois, ces dysfonctions sexuelles peuvent être le résultat d’une baisse du désir chez l’homme. Angoisse, dépression, problèmes de santé, traitements médicamenteux, relation de couple conflictuelle ou contexte socio-économique sont autant de facteurs qui peuvent être à l’origine de cette baisse de la libido. Si cette panne peut être momentanée, elle est toutefois considérée comme un trouble lorsqu’elle survient sans raison apparente et dure dans le temps.

Les troubles de l’éjaculation comprennent l’éjaculation précoce et l’anéjaculation, comprenez l’éjaculation retardée. Touchant environ un homme sur quatre, l’éjaculation précoce se définit par l’incapacité à contrôler son éjaculation, qui survient de manière prématurée, environ une à trois minutes après la pénétration.

L’anéjaculation est également un trouble relativement fréquent. Certains hommes éprouvent une difficulté à éjaculer et n’y parviennent que si le coït dure très longtemps, d’autres n’arrivent jamais à éjaculer.

Quelles sont les facteurs de risque des dysfonctions sexuelles ?

Plusieurs paramètres physiques et/ou psychologiques peuvent être à l’origine des troubles sexuels notamment le diabète, les troubles cardiaques, l’hypertension artérielle, l’obésité, les maladies neurologiques chroniques, la dépression, la prise de certains médicaments, l’abus d’alcool et de drogues etc.
Close