Pilule

S’affichant en tête de liste des contraceptifs les plus effectifs, la pilule est la méthode de contraception préférée des Françaises. Et pour cause, elle est utilisée par 43,4 % des femmes âgées entre 35 et 44 ans. Contenant des hormones similaires à celles produites par le corps, elle est depuis plus de vingt ans prisée pour son efficacité et la simplicité de son utilisation. Si toutes les pilules agissent à travers les hormones qu’elles contiennent, c’est-à-dire les œstrogènes et/ou les progestatifs, il en existe toutefois différents types. Seul un professionnel de santé pourra être à même de prescrire la pilule la plus adaptée à chaque patiente.

Toutes les pilules ne sont pas identiques. Il existe en effet une variété de molécules disponibles qui seront prescrites selon le cas de chaque femme. Ce choix va dépendre de plusieurs facteurs notamment l’âge, l’activité sexuelle, l’hygiène de vie, les antécédents médicaux etc. Si la plupart des femmes prennent la pilule dans un but contraceptif, celle-ci peut également être prescrite pour réguler certains troubles dermatologiques, pour traiter la rétention d’eau ou pour atténuer les symptômes du syndrome prémenstruel.Il existe aujourd’hui plus d’une cinquantaine de pilules différentes : microdosée, normodosée, minidosée, monophasique, biphasique, en continu etc. Un éventail qui permet de faire un choix adapté à chaque condition. Pour cela, il est impératif de suivre les conseils de votre médecin, qui saura vous recommander la pilule qui conviendra le mieux à votre mode de vie et à vos antécédents médicaux.

Comment prendre la pilule ?

Il est possible de prendre la pilule en continu, ou avec un arrêt de 7 jours entre deux plaquettes. Si vous prenez la pilule pour la première fois, il faut commencer la plaquette le premier jour des règles, qui correspond au premier jour de votre cycle. Il est également important de noter ce jour, car il correspondra au jour de reprise d’une nouvelle plaquette. Par ailleurs, la prise obligatoire est d’un comprimé par jour, quotidiennement et à une heure fixe.

La pilule contraceptive : quels sont les contre-indications ?

Si ce moyen de contraception est apprécié par de nombreuses femmes, il possède toutefois quelques contre-indications. Ces progestatifs sont interdits pour les femmes ayant été victimes d’AVC, d’angine de poitrine, de phlébites ou d’une embolie pulmonaire. Celles souffrant de diabète ou celles ayant une inflammation du pancréas, entre autres troubles.
Close