Contraception

Préservatif, anneau, stérilet…un ensemble de moyens contraceptifs existent pour les deux sexes afin de prévenir la grossesse et les maladies susceptibles de se transmettre pendant un rapport sexuel. Quelles sont les méthodes les plus efficaces ? Y a-t-il des risques à connaître ? Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque contraceptif ? Une myriade de questions se posent à ce sujet et gagnent à être explorées pour prendre les meilleures décisions selon ses désirs mais aussi son état de santé.

Par définition, un contraceptif a pour but de prévenir une grossesse et ce, à l’aide de moyens réversibles et temporaires. Leur mode d’action varie selon la méthode privilégiée. Ainsi, on retrouve ceux qui  préviennent la nidation de l’œuf, à l’instar du stérilet. Il y a aussi les contraceptifs qui empêchent l’ovulation comme le patch contraceptif, l’anneau vaginal ou la pilule. Enfin, d’autres bloquent la rencontre de l’ovule avec les spermatozoïdes. C’est notamment le cas des spermicides, du diaphragme ou du préservatif.

Contraceptifs féminins

Si elles ne permettent pas toutes de se protéger contre les maladies, les méthodes de contraception pour femme restent nombreuses et s’avèrent efficaces pour prévenir une grossesse. Parmi elles : le patch, la pilule, l’implant, le diaphragme; les spermicides, la cape cervicale, ou encore le DIU au cuivre et le DIU hormonal. Pour savoir celle qui vous conviendra le mieux, la consultation d’un gynécologue est de mise. En plus de prendre en compte vos souhaits, cela permettra aussi d’identifier ce qui conviendra le plus à votre état de santé.

Contraceptifs masculins

Les initiatives se multiplient en matière de contraception masculine et les idées abondent sur le marché. Mais pour l’heure, il existe deux méthodes reconnues. La première est le préservatif, qui agit également en protégeant contre les infections sexuellement transmissibles (IST). La seconde est la vasectomie, que l’on appelle aussi ligature des canaux déférents. Il s’agit d’un procédé de stérilisation irréversible et définitif à visée contraceptive.

Contraception naturelle

Moins fiable que les autres méthodes contraceptives, la contraception naturelle repose sur plusieurs méthodes, notamment la méthode Billings, Ogino, la méthode de la température ou celle du retrait de l’homme lors d’un rapport sexuel. Autrement dit, le fait de se retirer du vagin avant l’éjaculation. Si cette dernière présente une certaine efficacité, il faut savoir qu’elle n’octroie aucune protection contre les IST. Ainsi, il convient de consulter son médecin pour déterminer les meilleures méthodes à adopter pour protéger son état de santé.

Lire la suite

Vous souhaiter un article plus ancien ?

Accèder aux archives