Problèmes de peau, chute de cheveux… les autres symptômes méconnus du coronavirus

Alors que la pandémie progresse depuis plus de huit mois, les témoignages se multiplient sur la Toile, mettant continuellement en avant de nouveaux symptômes ou répercussions liés à une contamination au coronavirus. Démangeaisons, perte de cheveux, hoquet...Ouest-France fait le point sur ces nouveaux signes à prendre en considération. 

Apparu il y a quelques mois à Wuhan, en Chine, le virus Sars-CoV-2 a bouleversé le quotidien de la planète. Depuis le 11 mars, l’Organisation Mondiale de la Santé a qualifié la situation de pandémie, indiquant ainsi que le problème avait pris une ampleur mondiale.

Avec plus de 29 millions de cas de contamination et plus de 927 000 décès à ce jour, il est plus que nécessaire de faire montre de prudence, tout en respectant les consignes préconisées pour se protéger. Et pour cause, l’infection peut provoquer des symptômes de sévérité variée, certains d’entre eux pouvant affecter la peau mais aussi les cheveux.

pertedecheveux
theconversation

De nombreux témoignages et plaintes circulent sur les réseaux sociaux depuis l’apparition de la maladie. Parmi eux, divers récits concernant le Covid-19, ses répercussions et les symptômes ressentis. Si certains ont pu s’avérer liés à d’autres pathologies, les scientifiques ont néanmoins pu en isoler trois qui pourraient être associés au coronavirus. Parmi eux: hoquet, démangeaisons et chute de cheveux. Faisons le point.

Des démangeaisons liées au coronavirus

Si les éruptions cutanées ont déjà été identifiées comme un symptôme du Covid-19, des scientifiques du King’s College London viennent toutefois de mener une étude en ayant recours à panel de 336 000 cas confirmés. Selon leurs conclusions pré-publiées sur MedRxiv, l’éruption cutanée est le seul signe clinique de la maladie dans 21% des cas.

Pour 17% des personnes constituant ce panel, les premières manifestations de l’infection impliquaient des rougeurs et des démangeaisons, indique Ouest-France. Dans ce sens, il convient de prêter attention à ces symptômes cutanés, souligne le quotidien français et ce, afin d’éviter que des personnes ne se croient asymptomatiques, augmentant de ce fait les risques de propagation du virus.

acne
twitter

Dans un article du magazine The Conversation, Michael Freeman, directeur de dermatologie au Gold Coast Hospital en Australie décrit ces démangeaisons comme des crises d’urticaire ou des éruptions cutanées roses ou rouges allant de la taille d’une épingle à celle d’une assiette.

L’expert précise que les gonflements disparaissent en quelques minutes ou quelques heures au même endroit, mais peuvent réapparaître par la suite. De manière générale, il estime que ces éruptions cutanées peuvent disparaître dans les 10 jours.

Une perte de cheveux conséquente

Egalement connue sous le nom d’effluvium télogène”, cette perte considérable et non localisée des cheveux serait une conséquence de l’infection plutôt qu’un symptôme direct du nouveau coronavirus.

Elle a été décrite dans certains cas graves de la maladie par le personnel médical de l’hôpital de Cleveland aux Etats-Unis et serait liée à la fatigue et au stress. Un avis rejoint par le dermatologue Michael Freeman qui explique que le corps a tendance à mettre à l’arrêt les activités qu’il juge inutile lorsqu’il est confronté à un stress trop important.

Sur le site de l’établissement, les médecins et soignants témoignent de ces pertes capillaires qui pourraient durer jusqu’à neuf mois. Les professionnels indiquent néanmoins que la majorité des cas “se résolvent d’eux-mêmes”.

pertedecheveux1
greatist

Ce phénomène a d’ailleurs été documenté sur les réseaux sociaux par une célébrité hollywoodienne. Alyssa Milano, connue pour ses rôles dans “Madame est servie” et la série “Charmed”, a partagé une vidéo d’elle en train de brosser ses cheveux humides, avec des poignées entières qui s’en détachent. L’actrice de 47 ans a commenté sur Instagram : “Je voulais vous montrer ce que le Covid-19 fait à vos cheveux. S’il vous plaît, prenez cela au sérieux. #Portez un fichu masque #Covidpersistant « .

lehoquet
sciencesetavenir

Un hoquet qui persiste plusieurs jours

Ce symptôme étonnant a été identifié par une équipe de médecins de l’hôpital de Chicago Cook County Health dans une étude parue dans la revue The American Journal of Emergency Medicine.

Elle fait état du cas d’un sexagénaire, avec des antécédents d’hypertension et de diabète, qui se serait présenté à l’hôpital en raison d’une perte de poids considérable et d’un hoquet qui persistait depuis plus de quatre jours.

L’homme âgé de 62 ans a été testé positif au Covid-19 mais ne présentait aucun symptôme habituel de la maladie. Il est par la suite devenu un cas considéré sévère. En outre, selon Capital, le patient aurait été soigné à l’aide d’un traitement à base d’hydroxychloroquine. Un antipaludéen dont l’efficacité vantée par le Pr Didier Raoult a depuis été remise en question par de nombreux scientifiques.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close