Vous pouvez développer de nouvelles cellules du cerveau, quel que soit l'âge. Voici comment !

Vous pouvez développer de nouvelles cellules du cerveau, quel que soit l’âge. Voici comment !


Vous pouvez développer de nouvelles cellules du cerveau

Le nombre de neurones du cerveau est généralement estimé entre 86 et 100 milliards de neurones, ils représentent la base de notre système nerveux. Depuis toujours, nous avons été informés qu’au fil de l’âge, le cerveau perdrait une quantité de ses neurones, environ 10 000 par jours ! Plus encore, ces derniers ne sont jamais renouvelables. Quand un pauvre petit neurone meurt, c’est irréversible. Cependant, la science évolue, et nous découvrons que le cerveau ne fait pas que tuer ses propres neurones !

Dr Sandrine Thuret est une neurologue éminente qui prétend qu’en tant qu’adultes, nous pouvons développer de nouveaux neurones. Elle fournit des conseils sur la façon de stimuler la croissance des nouveaux neurones et d’aider notre cerveau à mieux fonctionner en termes d’amélioration de la mémoire et de l’humeur, tout en empêchant le déclin lié à l’âge.

Si vous êtes connaisseur en neurologie, cet article pourrait vous sembler ridicule, mais le fait surprenant est que les adultes peuvent développer de nouvelles cellules cérébrales, quel que soit leur âge. Comme l’ont noté les chercheurs de l’Institut Pasteur en 2005, «la découverte que le cerveau mammifère adulte crée de nouveaux neurones à partir d’une réserve de cellules souches est une avancée dans les neurosciences ».

On a longtemps cru que le cerveau humain était "fixe", ce qui signifie qu’une fois que les cellules du cerveau sont épuisées ou perdues, elles ne pourraient pas être reconstruites. Mais, cela s’est avéré être faux. La neurogénèse est le processus de développement de nouvelles cellules cérébrales et elle est très active pendant le développement prénatal. 

Cependant, le cerveau a deux parties qui se développent aussi à l’âge adulte. Elles sont appelées : la zone sous-ventriculaire (partie du cerveau situé près des ventricules latéraux) et l’hippocampe (partie du cerveau qui se situe dans le lobe temporal médian, sous la surface du cortex).Bien que des recherches supplémentaires puissent révéler d’autres régions qui démontrent une neurogenèse, la science n’a pas encore démontré de développement.

Le biologiste américain Joseph Altman est celui à qui revient le mérite dans le domaine de la neurogenèse, il est à l’origine de cette découverte. Bien que son travail ait d’abord été considéré comme ridicule, la recherche dominante a commencé à considérer ce processus comme une priorité dans les années 1990.
En plus de la mémoire et de l’apprentissage, certains effets neuronaux se trouvent dans la régulation du stress et dans certains mécanismes bénéfiques de certains antidépresseurs.

Maintenant, voyons de plus près comment pouvez-vous améliorer la neurogenèse de votre cerveau.

Conseils sur la façon d’améliorer sa neurogénèse

1. L’activité physique

Tout type d’activité physique, même le fait de marcher, est directement associé à la neurogenèse. Il a été démontré scientifiquement que la marche pendant environ 45 minutes par jour entraîne une nouvelle croissance des tissus de l’hippocampe.

L’activité physique offre également un large éventail d’avantages psychologiques et mentaux. Des études multiples ont montré que l’effort est extrêmement bénéfique pour la neurogenèse, même pour protéger contre la maladie d’Alzheimer.

2. Le curcuma

Il a été démontré que le curcuma avait un effet sur la neurogenèse, du moins chez les rats. Il augmente l’expression des facteurs neuropathiques, ce qui est essentiel pour diverses fonctions neurologiques.

3. Les myrtilles

Selon une étude, les flavonoïdes contenus dans les myrtilles sont extrêmement bénéfiques. Étant donné que le lien entre la neurogenèse accrue et la bonne humeur est évident, il est bénéfique de manger des myrtilles régulièrement. Non seulement vous apprécierez leur goût, mais vous allez également bénéficier de leurs effets cognitifs.

4. Le thé vert

Le thé vert contient un composé appelé gallate d’épigallocatéchine (EGCG), qui a été associé à la croissance de nouvelles cellules du cerveau. Il a été démontré scientifiquement que le traitement par EGCG augmentait de manière significative le nombre des cellules Bromodésoxyuridines (BrdU) dans les cultures de cellules progénitrices neuronales adultes et dans le gyrus denté de souris adultes. Cela veut dire que boire du thé vert, ou compléter avec du EGCG sous forme isolée, augmente votre taux de croissance neuronale.

Conseils : 

Il convient de mentionner que la neurogenèse ressemble à la prise de supplément. En augmentant votre consommation d’aliments suppléments qui favorisent la neurogénèse, l’effet escompté sera très faible si votre alimentation et votre mode de vie sont médiocres.