x

Pourquoi poster les photos de vos enfants sur les réseaux sociaux peut être dangereux ?

Avec de plus en plus d’outils à notre disposition pour rester connectés à internet tout au long de la journée, nous sommes nombreux à documenter notre quotidien sur les réseaux sociaux. Mais cette pratique ne serait pas sans risque, notamment pour les enfants dont les parents publient régulièrement les photos en ligne.

L’avènement d’internet et les diverses avancées technologiques font que notre présence sur les réseaux sociaux a considérablement augmenté ces dernières années. Mais si nous sommes en mesure de contrôler dans une certaine mesure notre usage de la Toile, il n’en va pas de même pour les plus jeunes. 

Or les photos ou les vidéos de ces derniers se retrouvent parfois sur Facebook, Instagram ou d’autres applications, notamment par le biais de leurs parents. Une habitude qu’il convient de limiter ou d’aborder du moins, avec plus de prudence, car ce geste en apparence anodine pourrait avoir plusieurs répercussions. On vous en dit plus. 

Une mise en garde de la gendarmerie nationale

C’est en 2016 que la gendarmerie nationale a partagé un message de mise en garde pour les parents, les appelant à faire preuve de prudence quant à l’utilisation des réseaux sociaux. Relayée par LCI, leur publication sur Facebook était intitulée “Préservez vos enfants” et mettait en avant les conséquences possibles de ce partage d’image suite à l’apparition du “Motherhood Challenge”, en français le “défi de la maternité”. 

Kim Kardashian et ses enfants – Source : Brightside

Ce dernier appelait les internautes sur Facebook à publier des photos de leurs enfants en utilisant le message suivant :  « Si tu es fière de tes enfants, poste 3 photos et nomine 10 de tes amies pour faire pareil ! ». Au vu de son succès, la gendarmerie nationale a tenu à rappeler quelques mesures de précaution.

Pourquoi les parents doivent-ils éviter de publier des photos de leurs enfants ?

Selon les forces de l’ordre, plusieurs raisons doivent pousser à la vigilance lorsque des parents souhaitent partager des photos de leurs petits. La première étant l’exposition de ce contenu aux prédateurs sexuels qui pourraient se trouver derrière les écrans. Il peut arriver que les images soient détournées et atterrissent sur des sites pédopornographiques. Mais ce n’est pas la seule raison qui devrait pousser les parents à limiter cette pratique. 

Une maman en photo avec son bébé – Source : Brightside

En effet, il faudrait également prendre en compte leur droit à l’image et le traumatisme potentiel que cela pourrait avoir sur l’enfant à l’âge adulte. Et pour cause, la publication de ces photos ou vidéos n’implique généralement pas le consentement des petits qui sont trop jeunes pour donner leur avis. Relayée par Le Parisien en 2018, une étude de McAfee, une société de cybersécurité indique que 34% des parents ne se demandent pas si leurs enfants seraient d’accord avec la publication de leurs photos en ligne. 25% estiment quant à eux que ces derniers sont trop jeunes pour émettre une décision à ce sujet. Pourtant, les enfants peuvent par la suite se retrouver gênés ou embarrassés de voir ces images sur Internet s’ils ne les assument pas. 

Madonna et ses enfants – Source : Brightside

5 choses à faire avant de publier des photos de vos enfants

Selon Justine Atlan, directrice générale de e-enfance, il existe certaines mesures à respecter lorsqu’on souhaite partager du contenu impliquant ses enfants. Ainsi, il peut être judicieux de suivre les conseils suivants avant votre prochaine publication : 

1. Limitez le partage à un groupe privé

Pour éviter que des photos personnelles ne deviennent accessibles à plus d’internautes que prévu, privilégiez les groupes fermés ou privés avec vos proches uniquement. Vous pourrez ainsi donner des nouvelles de vos enfants sans nécessairement rendre ce contenu visible à tous vos contacts. 

2. Demandez l’autorisation à votre enfant

Lorsque l’enfant est en âge de comprendre, vous pouvez lui montrer la photo que vous souhaitez publier et lui demander si elle lui plaît et s’il est d’accord pour que vous la partagiez en ligne. Cela permettra également de lui donner le bon exemple pour sa vie future concernant le droit à l’image. 

3. Évitez le partage d’événements intimes

Avant de penser à publier des photos de votre enfant dans des situations intimes, comme pendant le bain par exemple, demandez-vous si cela pourrait le gêner à l’âge adulte. Cette exposition de leurs corps ne doit pas être prise à la légère. 

Le selfie d’une maman avec son bébé – Source : Brightside

4. Privilégiez des photos qui cachent le visage

Dans la mesure du possible, essayez de trouver un angle qui vous permette de capturer un joli moment, sans forcément trop en révéler sur votre enfant. Jouez avec les ombres ou les lunettes de soleil et misez sur les photos de profil pour des clichés tout aussi beaux mais qui protègent un peu plus l’identité des plus petits. 

5. Désactivez la localisation

Enfin, il est important, pour l’enfant comme pour l’adulte, de toujours désactiver la géolocalisation lorsque l’on souhaite publier une photo. Il est donc conseillé d’éviter de préciser le lieu où celle-ci a été capturée, notamment s’il s’agit d’un parc ou de l’école de l’enfant. 

Contenus sponsorisés
Loading...