Pourquoi mon vagin sent-il mauvais et quand faut-il s’inquiéter ?

Le vagin, organe de la copulation chez la femme, regorge de mystères. La plupart des femmes ne connaissent pas assez leur intimité et peuvent avoir du mal à aborder ce sujet ‘tabou’ avec leurs proches. Pourtant, plusieurs d’entre elles se sentent gênées quant à l’odeur, la forme ou encore l’aspect de leur vulve. Si les odeurs intimes sont parfois pointées du doigt, elles n’en demeurent pas moins normales, dans certains cas. Dans un article publié par Marie Claire, le docteur Jean-Marc Bohbot, fait le point sur le sujet.

Comment différencier une odeur intime normale d’une odeur intime pathologique ? Le vagin, organe qui se situe à l’avant du rectum et à l’arrière de la vessie, fait partie intégrante du système de reproduction de la femme. Source de vie, mais aussi de plaisir, cet organe reproducteur mérite toute notre attention. Malheureusement, il arrive parfois que certaines femmes complexent à cause de l’odeur de leur vagin. Mais en réalité, chaque vagin est unique et possède son propre parfum. Si dans certains cas, l’odeur intime peut être inquiétante, elle est généralement tout à fait normale.

Qu’est-ce qu’une odeur normale ? 

Jean-Marc Bohbot, médecin infectiologue et auteur du livre “Microbiote vaginal : la révolution rose”, explique que le vagin a bel et bien une odeur en raison de sa physiologie. “Le vagin a naturellement une odeur, et elle est propre à chaque femme”, annonce-t-il. En réalité, les odeurs intimes sont dues aux sécrétions produites par le vagin. “Dans l’odeur vaginale, il y’a une partie qui est physiologique, qui est normale, explique le Dr Laurence Simard-Emond, obstétricienne-gynécologue au Centre hospitalier de l’Université de Montréal. On sent tous quelque chose, et l’odeur vaginale fait partie de l’odeur de notre corps.” Ainsi, le microbiote vaginal, les sécrétions et les phénomènes participent au développement du parfum vaginal. Par ailleurs, le vagin dégage des odeurs qui évoluent tout au long de la vie d’une femme. L’odeur peut également changer suite à un rapport sexuel ou après les menstruations. “Au lendemain d’une relation sexuelle, même s’il n’y a pas beaucoup de sperme dans le vagin, il peut y avoir un changement d’odeur, parce que le sperme est alcalin et change le pH du vagin”, indique le Dr Simard-Émond. Par ailleurs, la sueur qui s’accumule dans la partie intime peut également accentuer l’odeur.

Le vagin s’auto-nettoie 

De nos jours, les odeurs corporelles sont remplacées par celles de déodorants, de parfums et de crèmes. Si l’hygiène intime est de mise, certains gestes peuvent s’avérer néfastes pour cette zone sensible. Certaines femmes ont tendance à se nettoyer le vagin plusieurs fois par jour, parfois avec des douches vaginales et des produits remplis d’ingrédients chimiques. Cette habitude crée un déséquilibre de la flore vaginale, irriter cette partie intime et ouvre la voie à certaines infections. En réalité, le vagin est autonettoyant et n’a pas besoin d’être fragilisé en permanence. “La flore vaginale microbienne est composée à 60% de bonnes bactéries, les lactobacilles, qui protègent le vagin des agressions extérieures et de la prolifération des bactéries ou des champignons”, explique le Dr Jean-Marc Bohbot. L’infectiologue met l’accent sur la capacité autonettoyante du vagin. Grâce aux glandes vaginales, du mucus est sécrété en permanence pour éliminer les impuretés présentes dans le vagin. De ce fait, il est conseillé de faire uniquement une toilette externe, une à deux fois par jour, avec un savon doux dédié à cette partie intime.

Attention : certaines infections sont responsables d’odeurs nauséabondes

Même si le vagin a une odeur, si cette dernière est inhabituelle et s’accentue, il peut s’agir d’une infection. La vaginose bactérienne entraîne une multiplication de bactéries de type Garnerella vaginalis et Atopobium vaginae dans le vagin. Ainsi, la flore vaginale subit une perturbation et commence à produire des substances causant une mauvaise odeur qu’on assimile souvent à celle du “poisson pourri”. Si une femme souffre de vaginose bactérienne, elle doit consulter son médecin traitant au plus vite. En outre, la trichomonase est une infection causée par un parasite, le Trichomonas Vaginalis, et qui peut causer des mauvaises odeurs. Cette infection donne lieu à des pertes de couleur jaune ou vertes assez épaisses. Encore une fois, un rendez-vous médical est de mise pour traiter cette pathologie.

Lire aussi 7 exercices pour tonifier le vagin et augmenter le plaisir sexuel

Contenus sponsorisés