Pourquoi l’inflammation chronique fait grossir ?

La relation entre l’inflammation interne et l’excès de poids

Une étude publiée dans le British Journal of Sports Medicine révèle que le surpoids augmente le taux d’activité inflammatoire dans le corps. Ainsi, plus le taux de graisses est élevé, plus le nombre des globules blancs l’est aussi, marquant ainsi l’activité inflammatoire et un risque important de développer une maladie coronarienne.

L’inflammation affecte également les cellules, ainsi que les mécanismes de l’appétit et du contrôle du poids. Les récepteurs d’insuline sont alors endommagés ce qui réduit le passage du glucose dans les cellules, favorisant la sensation de faim et une envie irrésistible de sucre, qui aliment l’inflammation. L’inflammation interne chronique est également responsable de la production de cortisol, qui transforme le glucose en excès en graisse.

Les causes

– La pollution atmosphérique et de l’eau et l’alimentation industrielle produisent de nombreuses substances chimique et toxiques qui agressent le système immunitaire et déclenche alors un signal d’alarme émis par les transmetteurs, prostaglandines, l’histamine, responsable de l’inflammation chronique.

– Un état de stress continu.

Selon des chercheurs de l’Université du Michigan, le stress stimule la production par le cerveau, d’éléments chimiques à réaction inflammatoire.

– Une flore intestinale en mauvais état favorise la prolifération de bactéries toxiques dans le système digestif. Cette région de l’organisme abrite près de 80% des lymphocytes macrophages et autres cellules du système immunitaire. L’action défensive du système immunitaire dans la région abdominale, déclenche d’importantes réactions inflammatoires chroniques.

Réduire l’inflammation interne pour perdre du poids

Au niveau de l’alimentation, il est primordial d’éliminer au maximum le sucre et les acides gras saturés d’origine animale, ainsi que les produits laitiers. Eliminez complètement les acides gras Trans et les huiles riches en Oméga-6 (-tournesol, maïs, soja, etc.) et favorisez les aliments suivants : noix, avocats, légumes verts, fruits frais, fèves et lentilles, poissons. Enfin, remplacez les céréales raffinées (riz blanc, pain blanc, etc.) par des céréales complètes si possible issus de culture biologique.

La prise de compléments alimentaires peut réduire l’inflammation par leurs actions anti-inflammatoires. Consommez quotidiennement des acides gras essentiels de type acide gamma-linolénique, qui régulent de nombreux processus physiologiques et possèdent une forte action anti-inflammatoire.

Côté psychologie, des chercheurs de L’Institut de Recherche de Hillsborought, en Caroline du Nord ont découvert que les ondes sonores entre 25 Hz et 140 Hz, favorisent la production d’hormones anti-inflammatoires par le cerveau. La relaxation permet aussi d’exercer une action sur les réflexes alimentaires et de contrôler le centre de la faim.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close