Pourquoi les femmes gémissent-elles pendant l’amour ?

Libératrices et enivrantes, les vocalisations féminines liées au plaisir pendant un rapport sexuel peuvent interpeller. En effet, si de nombreux hommes y voient la preuve qu’ils parviennent à faire jouir une femme, donner du plaisir à sa partenaire ne se concrétise pas toujours par ces expressions vocales. Faut-il pour autant en déduire qu’elle ne parvient pas à atteindre l’extase ? L’acte sexuel est-il forcément insatisfaisant ? Faisons le point sur ce qui signifient réellement les gémissements d’une femme pendant l’amour.

En matière de sexualité, il est rarement possible de définir une norme. Et pour cause, les préférences de chacun pendant le coït sont aussi variées que les plaisirs à leur portée. Par ailleurs, lorsqu’on pense aux gémissements pendant l’amour, nombre d’entre nous visualisent des orgasmes dignes des plus grands scénarios hollywoodiens mais en réalité, les raisons sont parfois loin de ce que l’on imagine. 

Une étude s’est penchée sur le sujet 

A l’opposé de leurs homologues masculins généralement moins bruyants, les femmes ont tendance à être plus expressives au lit, bien que cela ne soit pas une généralité. Pour y voir plus clair, des chercheurs ont donc décidé de s’intéresser à ces vocalisations copulatoires – l’appellation scientifique désignant ces gémissements sexuels – et ont présenté leurs observations dans une étude. Relayées par France Info, ces dernières ont porté sur 71 femmes sexuellement actives et hétérosexuelles dont la totalité exprimait son désir de manière vocale. Résultat, la jouissance est plus importante pendant les préliminaires lorsque l’excitation sexuelle est à son comble, notamment lors de la stimulation du clitoris ou d’un cunnilingus. En revanche, elle semble diminuer durant la pénétration. Par ailleurs, les vocalisations et les bruits intenses ont été reportés pendant l’orgasme, mais à la surprise des scientifiques, cela était également le cas avant et durant l’éjaculation de leur conjoint. 

orgasme 3
Orgasme féminin – Source : Maxim

Gémir pour encourager son partenaire ?

D’après les chercheurs, cette réponse sexuelle non liée à l’orgasme féminin peut se produire lorsque la femme cherche à influencer le comportement de son partenaire. Ces cris de jouissance seraient alors produits consciemment pour l’encourager, l’accompagner durant la montée de son orgasme et stimuler sa confiance en lui. Un constat réfuté par les féministes qui estiment que la femme n’est pas “dévouée” à l’orgasme de l’autre et que l’étude n’explique pas les gémissements produits lors d’un plaisir solitaire, notamment durant la masturbation. 

C’est d’abord un moyen de communication

Cité par nos confrères de RTL, Pierre Desvaux, andrologue et sexologue apporte quelques nuances à la signification de ces gémissements et explique qu’il s’agit avant tout de communication non verbale et d’un “langage”. En faisant référence à des comportements animaux similaires chez les chimpanzés durant les rapports sexuels, il fait une analogie avec la part animale qui someille chez l’être humain et révèle qu’il s’agit en réalité d’une manière de s’exprimer. “Quand la femme prend du plaisir, elle le manifeste. C’est une manière de dire que c’est bon et qu’il (ou elle) peut continuer”, poursuit le spécialiste. En outre, c’est aussi une alternative à l’emploi d’un langage verbal et de mots qui pourraient s’avérer trop crus. 

Il revient également sur les patients qu’il lui arrive de recevoir dans son cabinet et rejoint l’idée des chercheurs selon laquelle ces cris sexuels peuvent augmenter l’excitation de l’homme et encourager l’orgasme masculin. Il révèle notamment le cas d’un patient souffrant d’éjaculation précoce qui indiquait jouir immédiatement lorsque sa partenaire “montre son excitation”. 

gemir
Les femmes peuvent gémir durant la masturbation – Source :Netdoctor

Quid des gémissements durant la masturbation ?

Ressentir le plaisir orgasmique n’est pas exclusif au rapport amoureux ou sexuel avec l’autre. À l’instar de la masturbation masculine qui peut même se produire dans le couple, la femme peut également s’adonner à des stimulations, à des caresses ou à l’utilisation de sextoys pour avoir des orgasmes seule. Lorsque cela se produit, il n’est pas rare qu’elle pousse des gémissements et cela a une explication. En effet, il s’agit là encore d’un moyen de s’auto-guider pour augmenter le plaisir. « Même seule, on se communique à soi-même son plaisir, ça l’amplifie de s’entendre », indique le Dr Desvaux.

Les femmes gémissent-elles pour simuler un orgasme ?

En faisant référence aux résultats de l’étude citée plus haut, Kristen Mark, chercheuse en sexualité à la Indiana University, explique sur CNN que le bombardement d’images permanent que l’on subit à travers les médias pousse de nombreuses personnes à associer les gémissements à l’image de la femme qui jouit. Dans ce sens, certaines en profitent parfois pour simuler ce plaisir ultime, lorsqu’elle réalité, l’orgasme manque à l’appel. Malheureusement, il s’agit plutôt d’une stratégie perdante, comme le révèle Patty Brisben, auteure et éducatrice sexuelle. “Si vous simulez un orgasme, vous êtes en train de signaler à votre partenaire qu’il fait tout correctement, alors qu’il ne le fait pas”, ajoute l’experte. Dans ce sens, elle conseille d’utiliser ces bruits sexuels comme un indicateur que “vous êtes excitée et que tout se passe très bien, non comme un moyen de cacher que ce n’est pas le cas”.

simuler
Gémir pour simuler – Source : Thrilllist

Qu’en pensent les hommes ?

Certains hommes ont tendance à associer familièrement les gémissements au fait d’ “être un bon coup”. Réceptifs à ces sons, ils peuvent y associer une jouissance sexuelle et considérer que leurs actes permettent de procurer du plaisir à leur partenaire. Mais ce n’est pas tout. Après qu’une internaute ait posé la question à des hommes sur le forum Reddit, nombre d’entre eux ont révélé que ces sons avaient une connotation érotique et faisaient également monter l’excitation et la sensation de plaisir ressenti. L’un d’entre eux avoue : “C’est l’une des meilleures parties du sexe pour moi”, tandis qu’un autre explique que cela agit directement sur son cerveau et qu’il devient dans l’incapacité de penser à autre chose que sa petite amie. Un troisième internaute a cependant tenu à préciser que l’excitation durant ces ébats ne se produisait que lorsque ces gémissements étaient “réels ou du moins, avaient l’air réels”. Dans le cas contraire, sa libido disparaissait instantanément, et son érection aussi. 

Comment interpréter les gémissements pendant l’amour ?

Interrogée par le magazine Cosmopolitan, Gigi Engle, coach sexuelle, indique que lorsque nous ressentons du plaisir, “nous commençons à perdre le contrôle sur notre corps. Le système nerveux somatique est relégué au second plan et nous ne parvenons pas à contrôler les sons produits en conséquence”. Généralement, des gémissements indiquent que les personnes se sentent bien et prennent beaucoup de plaisir durant ces relations sexuelles. Pour autant, tout le monde ne se sent pas à l’aise à l’idée de jouir des plaisirs de la chair à haute voix. C’est là que la communication devient cruciale, précise l’experte. 

En effet, il est nécessaire que les deux partenaires se sentent en confiance l’un avec l’autre et qu’ils puissent exprimer leurs préférences et le comportement sexuel qui contribue à les exciter. Si une personne peine à jouir ou a du mal à atteindre l’orgasme, l’impact sur sa vie sexuelle est conséquent et peut même avoir des répercussions physiologiques et mentales. Le lâcher-prise devient plus difficile et peut s’accompagner d’un manque de lubrification ou d’une certaine gêne entre les deux sexes. En outre, les gémissements peuvent également indiquer un inconfort si le va-et-vient d’un partenaire est douloureux par exemple ou qu’une position sexuelle ne procure pas de plaisir physique. 

Son conseil : “Se montrer attentif à la communication non verbale de son/sa partenaire pendant qu’ils gémissent”. Ainsi, “un bon gémissement” transmet différentes sensations de plaisir, tandis qu’un mauvais relève plus du cri douloureux, à savoir une réaction plus vive. Gigi Engle précise que cela peut probablement s’accompagner par une sorte de crispation du corps suite au toucher. Pour autant, le seul moyen de s’assurer réellement de ce que l’autre ressent ou s’il jouit en effet est d’en parler. En cas de doute, la communication est la clé, assure la spécialiste. 

corpsraide
Le corps se raidit – Source : Genetic literacy project

Que se passe-t-il dans le corps pendant l’orgasme ?

L’orgasme se traduit métaphoriquement par une explosion de plaisir intense suite à la stimulation d’une zone érogène ou d’un point particulier. On parle d’orgasme clitoridien lorsque l’organe éponyme est stimulé et d’orgasme vaginal lorsqu’il survient à ce même niveau. Cela peut résulter d’une pénétration du pénis, de l’utilisation de jouets sexuels introduits dans le vagin ou encore d’une caresse manuelle. Dans ce deuxième type d’orgasme, on considère que le plus intense est celui qui est provoqué par le point-g, car il serait plus diffus contrairement à ceux qui proviennent d’une stimulation de points présents dans le fond du vagin, plus précisément la partie entourant le col de l’utérus.

Le Dr Leleu, médecin sexologue, explique que pendant la première phase de l’orgasme, à savoir le désir, des contractions peuvent être ressenties au niveau de l’utérus. Les tissus érectiles du vagin et de la vulve se remplissent alors progressivement. Cela est suivi par la montée du plaisir, lorsque ces derniers se dilatent, que le cœur bat plus vite et que les organes sexuels deviennent hypersensibles. La respiration et la tension artérielle augmentent également. L’appareil génital féminin se lubrifie alors pour favoriser la pénétration vaginale. Par la suite, le plaisir se stabilise, juste avant l’orgasme qui peut se limiter aux organes sexuels, ou au contraire, s’étendre à plusieurs parties du corps. Des contractions se produisent notamment au niveau du périnée, comme lors d’un accouchement, explique le sexologue. Le corps se raidit et s’immobilise pendant quelques instants, avant de se relâcher pour la phase de détente. Lors de celle-ci, les tissus érectiles se vident peu à peu de leur sang. Les muscles du périnée finissent quant à eux par se décontracter, avant de se mettre au repos. 

Comment atteindre le septième ciel avec son/sa partenaire ?

Pour entretenir le désir sexuel et atteindre l’orgasme, il est nécessaire de communiquer, de varier les pratiques et d’oser donner vie à ses fantasmes. Parmi ces derniers, vous pouvez essayer : 

  • Les jeux de rôle pour embraser son imagination
  • Les accessoires sexuels (menottes, bandeau, etc.)
  • Des jeux coquins pour attiser son excitation
  • Se donner rendez-vous dans un lieu inhabituel pour une session riche en émotions
  • S’envoyer des photos sexy 
  • Lui offrir des bons “cadeaux” pour un cunnilingus, une fellation, etc.
  • Tenter les massages érotiques

D’autres pratiques plus simples mais tout aussi gratifiantes peuvent également vous aider à pimenter vos ébats. Vous pouvez stimuler le clitoris de votre partenaire, caresser les zones érogènes de l’autre ou vous lancer à l’aventure pour en découvrir de nouvelles, essayer d’autres positions sexuelles telles que la levrette, l’andromaque ou encore la position du Python, idéale si le pénis de l’homme mesure entre 11 et 16 centimètres et enfin, exciter le fameux point G. Autant de voies à explorer sous la couette pour un maximum de plaisir. 

La sexualité des femmes et de leurs homologues masculins doit être abordée sans tabou pour un rapport décomplexé et une relation satisfaisante. Faire l’amour en se sentant à l’aise avec soi-même et avec son partenaire sont des éléments clés pour atteindre la jouissance. En cas de troubles sexuels chez le couple, la consultation d’un sexologue peut s’avérer salutaire pour aider les deux conjoints à surmonter cet obstacle et à raviver le désir. 

Lire aussi Quels sont les endroits où les gens préfèrent faire l’amour ?

Contenus sponsorisés