Pourquoi faut-il éjaculer régulièrement ?

Être en bonne santé passe aussi par une vie sexuelle épanouie. En effet, avoir des rapports sexuels régulièrement permet d’améliorer sa forme, d’éviter le risque de développer plusieurs maladies, de maintenir sa libido voire même de prolonger son espérance de vie.  Le Pr Jean François Desgrandchamps explique au site pourquoi docteur que l’éjaculation fréquente pourrait, en sus de favoriser le bien-être, réduire le risque de cancer de la prostate. 

Les relations sexuelles ont un impact positif sur notre santé, cela entraîne un bien-être général, un sommeil amélioré, un débordement d’énergie et une sensation de plénitude et de relaxation engendrée par la libération des endorphines. Tout comme elles diminuent le risque des maladies cardiovasculaires et de certains cancers.

cancer de la prostate

Le sexe est bon pour la santé des hommes

Ainsi, les rapports sexuels sont bons pour la santé des hommes, ils augmentent leur rythme cardiaque, tonifient leurs muscles, éliminent les toxines par la sueur, et entraînent une diminution des risques de cancer de la prostate. Le Pr François Desgrandchamps explique ainsi dans une interview en 2017 pour le site PourquoiDocteur que l’idée selon laquelle l’éjaculation fréquente diminue le cancer de la prostate n’est pas nouvelle. En réalité, cela serait expliqué par la présence de spermine et de spermidine, des substances oncogéniques, dans le sperme. En les évacuant, le risque de contracter un cancer se voit donc réduit.   Une théorie confirmée par une étude épidémiologique réalisée en 2016 par l’université de Boston, qui a révélé que les hommes qui éjaculent 21 fois par mois, ont 20% moins de risque d’avoir un cancer de la prostate contrairement aux hommes qui n’éjaculent que 4 à 7 fois.

Il est toutefois important de soutenir que d’autres aspects de la santé peuvent avoir joué un rôle dans ces conclusions et qu’il est impossible de savoir si ces résultats sont en réalité une cause ou une conséquence des éjaculations précoces, étant donné qu’elles ne se basent que sur les déclarations des participants. Toutefois, ces données sont à prendre avec des pincettes. Comme le relate PourquoiDocteur dans un article paru cette fois en 2018, une étude publiée dans le Journal of Sexual Medicine venait contredire ces affirmations.

Selon les chercheurs, la fréquence importante des rapports sexuels ne serait pas protectrice, et augmenterait au contraire le risque de contracter cette maladie. En réalité, cela serait principalement dû au fait de multiplier les partenaires sexuels. Le risque de cancer de la prostate serait multiplié par 1,10 pour les hommes ayant eu plus de 10 partenaires.

Cancer de la prostate : les symptômes

Aujourd’hui encore, le seul moyen d’augmenter la réussite du traitement contre le cancer et par conséquent les chances de survie, est le dépistage précoce de la maladie. Toutefois, le cancer de la prostate est une maladie asymptomatique. Les signes n’apparaissant généralement que lorsque la tumeur finit par croître. Parmi eux, on retrouve notamment :

  • Une difficulté à vider complétement la vessie
  • Un besoin fréquent d’uriner, principalement la nuit
  • Une difficulté à uriner et l’impression de devoir faire un effort lors de la miction
  • Un jet d’urine faible, long et qui s’interrompt
  • Une incontinence entraînant des fuites urinaires
  • Des douleurs pendant la miction
  • Une présence de sang dans le sperme
  • Des douleurs pendant l’éjaculation

Comment éviter le développement de cancer de la prostate ?

Comme toute autre maladie, une meilleure hygiène de vie peut réduire les risques de contracter un cancer de la prostate, notamment :

  • Une alimentation saine et équilibrée
  • La pratique d’une activité physique régulière
  • Réaliser un contrôle régulier et des dépistages précoces

Lire aussi Les femmes ont besoin de plus de sommeil que les hommes

Contenus sponsorisés