Pourquoi certaines femmes simulent-elles ?

Atteindre l’orgasme n’est pas toujours chose aisée pour un bon nombre de femmes et certaines en arrivent même à le simuler lors du rapport sexuel. Selon un sondage, les femmes tout comme les hommes, peuvent mentir quant à leur capacité d'atteindre la jouissance.

Le journal d’information HUFFPOST, s’est intéressé à ce volet de la sexualité. Il se réfère dans ce sens à un sondage effectué par l’institut Ifop pour le site Online Seduction. Selon cette étude, deux femmes sur trois simulent l’orgasme au cours de leur vie et elles ne sont pas les seules. D’après le sondage, un homme sur deux, tout âge confondu, avoue avoir fait croire à sa partenaire avoir atteint le plaisir extrême.

Pourquoi certaines femmes n’arrivent pas à atteindre l’orgasme ?

Selon l’étude, ces femmes ont de la difficulté à atteindre l’orgasme et chez les moins de 30 ans, elles constituent 87% des cas. De nombreux facteurs peuvent l’expliquer et l’on peut citer celui lié à l’absence d’attention du partenaire ou encore aux facteurs psychiques. « Détendez-vous et prenez votre temps, déclare la sexologue et clinicienne, Sunny Rodgers au HuffPost. Pour l’experte, atteindre l’orgasme demande un temps nécessaire. Il faudrait 20 minutes, voire plus pour y arriver. Par ailleurs, le stress, l’inquiétude ou l’angoisse, peuvent être un facteur de blocage pour atteindre le nirvana.

Les femmes simulent pour ne pas blesser l’estime de leur partenaire mais pas seulement

Au sein du couple, avouer à son partenaire ne pas atteindre l’orgasme peut engendrer une perturbation de la confiance chez ce dernier. Et selon le sondage de l’Ifop, cette simulation n’est pas seulement l’apanage des femmes, les hommes semblent également maîtriser l’art de simuler le plaisir.

Ces conclusions ont été tirées auprès d’un échantillon de 1210 personnes représentant la population française âgée de 18 ans et plus. Comparées aux hommes, la palme revient aux jeunes femmes, puisque 59% d’entre elles reconnaissent avoir simulé un orgasme avec leur partenaire durant le rapport sexuel.

Par ailleurs, l’étude montre que le fait de ne pas atteindre l’orgasme pourrait être une cause de rupture. Ainsi, 24% des femmes admettent avoir rompu avec leur partenaire, en raison de la non atteinte de l’orgasme mais surtout parce que ce dernier ne semblait pas porter de l’intérêt à sa partenaire quant à son atteinte du plaisir.

Selon Tracey Cox, une sexologue anglaise, la raison de la simulation de l’orgasme par la femme, serait aussi la peur et l’insécurité ressenties. L’acte sexuel devant être une expérience positive pour elles, elles rechignent ainsi à montrer des émotions négatives qu’elles garderont comme un mauvais souvenir.

Une autre explication se résumerait aussi dans la manière de mettre un terme à l’acte sexuel que la femme n’aurait pas souhaité, du moins à ce moment précis. D’un autre côté, pour se sentir plus active, elle pourrait simuler l’orgasme pour tenter d’atteindre un niveau d’excitation plus élevé. En effet, selon l’experte, respirer plus vite, bouger ses hanches et tendre ses muscles, pourraient mener vers un orgasme inattendu. A ce propos, elle souligne « La théorie de la simulation jusqu’à ce que cela arrive vraiment, est fondée » et sur le plan sexuel, c’est pareil. Toutefois, elle conseille aux femmes de ne pas opter pour cette tactique en début de relation puisque le partenaire n’apprendra pas à donner un orgasme à sa partenaire ; ce dernier pensera qu’il y parvient sans difficultés.

Atteindre plus facilement l’orgasme

La sexologue américaine Carol Rinkleib Ellison, révèle à cet effet les méthodes les plus élaborées par les femmes pour atteindre le nirvana. Elle conseille ainsi de :
–  Adopter la meilleure position du corps pour être caressée ;
–  Se concentrer sur ses propres sensations physiques afin de désamorcer les blocages physiques ;
–  Contracter et décontracter les muscles périnéaux afin d’augmenter le flux sanguin dans le clitoris ;
–  Bouger au rythme du partenaire ;
–  Communiquer sur ses envies et désirs ;
–  Faire monter l’excitation par la pratique des préliminaires ;
–  Fantasmer pendant l’acte sexuel afin de stimuler son excitation. Selon l’experte, le cerveau est une zone érogène ;
–  Regarder son partenaire dans les yeux permet d’associer le romantisme aux sensations physiques.
 Avec de la communication et la transmission au partenaire de ses envies et désirs, le couple peut atteindre le point culminant du plaisir et jouir de bon moments d’amour et de délectation.

Lire aussi Kung Fu vaginal : la technique qui augmente les chances d’avoir un orgasme

Contenus sponsorisés