Voici ce que vous devez savoir si vous portez un soutien-gorge pour dormir

Le sommeil est très important pour notre santé, aussi bien sur le plan physique que psychologique. Pendant la nuit, notre corps se libère de ses tensions et nos cellules se régénèrent. Mais quand il s’agit des habitudes de sommeil, les avis sont partagés… Pour les femmes, la problématique est de savoir s’il faut, oui ou non, porter un soutien-gorge pour dormir.

De nos jours, porter un soutien-gorge est devenu une habitude. Aucune femme, ou presque, n’oserait mettre les pieds dehors sans en porter. Il est vrai que les modèles disponibles sur le marché sont très jolis et ajoutent une petite touche encore plus féminine à votre silhouette, mais plusieurs avis médicaux tirent la sonnette d’alarme sur les effets néfastes d’un port prolongé de ce sous-vêtement, surtout si sa taille n’est pas vraiment adaptée.

Quand il s’agit du sommeil, le port du soutien-gorge n’échappe pas à la polémique. Voici les avantages et inconvénients à en porter la nuit.

Dormir sans soutien-gorge

Les adeptes de cette idée tirent leur conviction du fait que le port d’un soutien-gorge, surtout s’il est serré ou s’il comporte des armatures, entrave la circulation sanguine et compresse les seins, notamment les ganglions et les canaux lymphatiques. Il empêche également le drainage lymphatique puisque la lymphe stagne, favorisant ainsi l’accumulation des toxines dans la poitrine et augmentant les risques de cancer du sein. Cependant, plusieurs études ont infirmé cette hypothèse, avançant qu’il n’existe aucune preuve pertinente corroborant le lien entre le port du soutien-gorge et l’augmentation du risque du cancer.

Mais il faut savoir que même si le port du soutien-gorge la nuit n’est pas lié au cancer du sein, il est néanmoins responsable d’une augmentation de la température des seins, qui, à la longue, n’est pas bénéfique et peut même provoquer des congestions. De plus, la transpiration, provoquée par le soutien-gorge et son frottement pendant la nuit, peut irriter la peau et favoriser l’apparition de rougeurs et de démangeaisons.

Dormir avec un soutien-gorge

Comme pour le premier cas, les personnes qui préfèrent dormir avec un soutien-gorge ont aussi des arguments à présenter. Selon elles, le port d’un soutien-gorge la nuit permet de prévenir et de protéger les seins de l’affaissement. C’est partiellement vrai : les études scientifiques ont montré que ce n’était valable que pour les poitrines généreuses, dont le poids et le volume peuvent incommoder pendant le sommeil. C’est l’inverse pour les poitrines plus menues : en ne portant pas de soutien-gorge, les tendons supportant les moyennes et petites poitrines se raffermissent progressivement avec le temps.

Pour les cas où le port du soutien-gorge la nuit est recommandé, nous avons les femmes qui ont subi une opération chirurgicale des seins, ou qui viennent d’accoucher et qui passent par la période de montée de lait. Le changement assez conséquent dans le volume et le poids des seins nécessite le port d’un soutien-gorge adapté, d’allaitement ou post-opératoire, qui aidera les femmes à bénéficier d’un sommeil plus confortable.

En tout cas, si vous décidez de porter un soutien-gorge pour dormir ou si vous ne pouvez pas vous en passer, veillez à en choisir un en coton, non irritable pour votre peau et qui absorbera votre transpiration pour laisser votre peau respirer. De plus, il doit être sans armatures et à la bonne taille – pas trop serré – pour supporter correctement vos seins sans les comprimer.

Lire aussi Voici pourquoi vous devez mettre un citron à côté de votre lit

Contenus sponsorisés