Plusieurs morts après la consommation de laitue romaine

Plusieurs morts après la consommation de laitue romaine


laitue romaine

Les bactéries sont éventuellement présentes dans certains de nos aliments. La salade verte ne déroge pas à la règle. Ces bactéries peuvent avoir pour source, une mauvaise hygiène que ce soit de nos mains, des ustensiles de nos cuisines ou de la terre dans laquelle nous cultivons nos légumes. Certaines bactéries pathogènes peuvent se développer sur les aliments crus, notamment la salade verte. L’Escherichia Coli (E. Coli) en est la plus dangereuse et la plus mortelle.

Chaque année, une épidémie causée par la bactérie Escherichia Coli provoque des maladies gastriques et intestinales pouvant dégénérer chez certains sujets, notamment les femmes enceintes, les enfants en bas âge, les personnes âgées ainsi que les personnes dont le système immunitaire est faible. En France, 69 cas d’intoxications ont été enregistrés en 2005. Selon Simon Le Hello, bactériologiste et co-responsable du Centre national de référence des Escherichia Coli à l’Institut Pasteur (Paris), cette bactérie vit dans l’environnement et dans la flore intestinale de tous les mammifères. Toutefois, il existe un type d’E. Coli considéré comme pathogène pour l’être humain, existant notamment dans l’intestin des bovins.

Aux États-Unis, cette bactérie a même causé la mort de cinq personnes qui ont consommé de la laitue romaine. D’autres cas de contamination par cette bactérie ont été signalés en Caroline du Nord, de l’Arkansas et de l’Oklahoma et qui ont nécessité une hospitalisation. Même si des mesures préventives ont été entreprises en détruisant tout l’approvisionnement infecté afin de protéger la population, on remarquait encore l’existence de laitues romaines dans les rayons des supermarchés. 

E. Coli et source de contamination

La bactérie E. Coli est transmissible à l’homme par le biais d’aliments contaminés, comme la viande crue ou mal cuite ou par d’autres légumes contaminés et mal nettoyés, notamment la laitue. On associe le plus souvent cette contamination de ce légume à un contact direct avec les matières fécales provenant des bovins ; la laitue romaine poussant très près du sol, voit son risque de contamination s’accroitre par les engrais biologiques  à base de fumier. Le risque est d’autant plus élevé lorsque les laitues sont cultivées en voisinage avec des pâturages de bœuf. Cette bactérie  vit naturellement dans les intestins des bovins et d’autres animaux. De ce fait, tous les fruits et légumes mis en contact par le fumier infecté peuvent en être contaminés.

Symptômes de l’infection par l’E. Coli

Selon le Center for Disease Control and Prevention (CDC), le temps d’incubation est de deux à huit jours avant de voir les symptômes de cette infection apparaître. La contamination peut se faire soit par contact direct de la bactérie, soit par un contact étroit avec une personne contaminée. Les symptômes de cette infection se définissent par : 

  • Une diarrhée
  • Des vomissements
  • De la fièvre
  • Des douleurs abdominales
  • Des colites hémorragiques

Infection par l’E. Coli et impact sur l’organisme

Certaines personnes peuvent se rétablir rapidement alors que d’autres peuvent en pâtir, voire même en mourir.  Les toxines libérées par la bactérie, détruisent la paroi des vaisseaux sanguins et engendrent de ce fait une coagulation ainsi qu’une hypertension artérielle. Dans certains cas, la propagation de ces toxines peut atteindre le fonctionnement rénal et une diminution consécutive des globules rouges. D’autres cas de complications neurologiques peuvent être également enregistrés, pouvant même aboutir à un état comateux. Cependant, lorsqu’une diarrhée sanglante apparaît, accompagnée de douleurs abdominales sévères, une consultation médicale en urgence est de rigueur.

Mesures préventives générales

Tout d’abord, lors de l’abattage, des règles sanitaires sont à respecter afin que la bactérie présente dans les bovins ne soit pas transmise à la viande. Par la suite, il est primordial d’observer des règles d’hygiène dans la préparation des aliments afin d’atténuer le risque d’une infection par la bactérie E. Coli. Ainsi, pour détruire les bactéries et éviter leur prolifération, il faut : 

  • Se laver les mains minutieusement à l’eau et au savon avant de toucher les aliments à cuisiner.
  • Nettoyer tous les ustensiles de cuisine ainsi que le plan de travail de cuisine, de préférence avec un désinfectant naturel comme le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude.
  • Eviter de toucher d’autres objets douteux pendant la préparation des repas.
  • Bien cuire les aliments jusqu’à ce que la température atteigne 70° C.
  • Bien laver au vinaigre blanc les aliments qui seront consommés crus.
  • Séparer les aliments crus des aliments cuits.
  • Eviter la consommation de fromage au lait cru

Mesures préventives au sujet de la laitue 

  • Laver les feuilles de la laitue avec de l’eau fraîche, mélangée à du vinaigre blanc.
  • Rincer les feuilles de laitue jusqu’à disparition des saletés.
  • Ne pas garder la laitue plus de 7 jours au réfrigérateur.