Plus vous êtes riches, moins vous avez de morale d’après une étude

Plus vous êtes riches, moins vous avez de morale d’après une étude


riches

Vous pensez qu’être riche est lié à des comportements immoraux ? La science le confirme. Après avoir observé secrètement l’attitude des personnes riches en public, des chercheurs de l’Université de Californie à Berkeley et de l’Université de Toronto au Canada ont prouvé, pour résumer que, plus on est riche, plus on triche, et que plus on possède et plus on en veut.

On dit que l’argent ne fait pas le bonheur mais on peut ajouter aussi qu’il ne fait pas la morale non plus. En effet, selon une vaste étude menée sur des individus appartenant à des classes sociales relativement supérieures, ces personnes sont très susceptibles de s’opposer à l’éthique et de la contourner. 

Des riches mauvais conducteurs

riches

Selon Paul Piff, professeur en psychologie sociale à l’Université de Californie, les individus de la classe supérieure ont tendance à violer la loi, à voler, à tricher pour augmenter leur chance de réussir, à approuver des comportements inégalitaires en manquant d’éthique dans le milieu professionnel, et à encourager les fraudes. 

Piff explique ce fait comme ceci : « les privilèges et la sécurité dont jouissent les personnes de la classe supérieure leur accordent une certaine priorité et indépendance par rapport à la société (classe moyenne ou inférieure). Ils sont ainsi enclins à enfreindre les règles et à se croire au-dessus des lois ».

Le professeur Piff et ses collègues ont étudié les types de voitures qui ont été prédisposés à couper la route aux piétons et à enfreindre les règles de priorité dans un carrefour. Les chercheurs ont conclu que les voitures haut de gamme étaient 4 fois plus susceptibles de forcer le passage ou à couper la route aux personnes déjà engagés sur un passage piéton. Comme si les personnes possédant une voiture de luxe avaient le droit de se sentir dédouanées de toute obligation envers le reste de la société. 

A en croire cette étude, il paraît plus prudent de traverser devant une petite voiture, qu’une auto de luxe dont le conducteur pourrait faire preuve de moins de galanterie et de civilité. 

Des riches tricheurs et menteurs 

riches

Dans une autre étude, plus liée à la cupidité, les chercheurs ont démontré que les individus de la classe supérieure utilisaient des méthodes de triche pour gagner de l’argent. Les individus ont participé à un « jeu de hasard », dans lequel un ordinateur leur présentait de manière aléatoire un côté d’un dé à six faces sur cinq jets distincts. Plus leurs résultats étaient élevés, plus leur chance de gagner une grande somme d’argent augmenterait. Les participants devaient indiquer leur score total à la fin de la partie, mais ils ignoraient un détail important : les dés ont été pipés, et le meilleur score possible après 5 lancers ne pouvait pas dépasser le score 12. Néanmoins, les participants issus des classes les plus favorisées ont été 3 fois plus nombreux à prétendre avoir obtenu des scores supérieurs à 12. Ceci a servi de mesure comportementale directe de la tricherie. 

Platon et Aristote ont considéré la cupidité comme étant la base de l’immoralité personnelle car elle entraine des désirs de gain matériel au détriment des normes et des valeurs éthiques. 

Ces résultats suggèrent que la tendance des personnes aisées à adopter des comportements immoraux peut provenir de plusieurs facteurs. Dans leur environnement professionnel, les membres de la classe supérieure jouissent de plus d’intimité et d’indépendance. Ils associent donc moins de risque aux comportements manquant d’éthique. Par ailleurs, ils ont énormément de ressources pour faire face à toute répercussion possible de ce comportement. Ils se sentent donc libres et en toute sécurité.  

A en croire ces études, posséder beaucoup d’argent exerce une influence négative sur le comportement humain ; trop de richesse rime avec pensées et attitudes négatives. Mais est-ce la réalité de tous les riches ? Quel est votre avis ?