Plus vous câlinez vos enfants, plus leur cerveau se développe d’après une étude

Le lien qui unit une mère à son enfant n’est comparable à aucun autre. D’ailleurs, les mères peuvent ressentir ce sentiment unique pendant la grossesse, bien avant de rencontrer leur bébé. Dès lors, elles réalisent qu’une relation très spéciale tend à s’établir. Ainsi, lorsqu’elles reçoivent leur nouveau-né dans les bras pour la première fois, des sensations indescriptibles s’emparent de leur corps tout entier. En réalité, les bébés ont besoin de ces moments d’affection tout au long de leur croissance.

Durant les premiers mois qui suivent sa naissance, le bébé est constamment en demande d’affection. Ainsi, il réclamera les bras de ses parents et pourrait manifester des crises de pleurs dès lors qu’elle ne le porte pas. En outre, une absence prolongée des parents pourrait le contraindre à se sentir délaissée et à crier de plus belle. Or, lorsque les parents ont plusieurs charges à gérer, cela peut les agacer. Ils peuvent également se dire que ne pas répondre à ses demandes récurrentes lui permettra de gagner en indépendance. Néanmoins, de nombreux scientifiques affirment que le contact physique entre la mère et l’enfant a de nombreux avantages sur son développement cérébral, mais pas seulement ! On vous en dit plus.

Les câlins aident à libérer une hormone nécessaire au bon développement du cerveau.

Selon Céline Rivière, psychologyue, les câlins aident à libérer de l’ocytocine, aussi connue sous le nom d’hormone de l’attachement. Quand une mère prend son enfant dans les bras, son cerveau libère cette hormone. Cette dernière permet au petit de ressentir un sentiment de bien-être et de calme. De plus, une étude scientifique menée par l’Université de Kent State, indique que l’ocytocine participe à la modulation des circuits neuronaux dans le cerveau. Ainsi, plus cette hormone est libérée par le cerveau, plus ce dernier se développe. De ce fait, le bébé apprend à interagir avec les autres et à développer ses capacités cognitives plus rapidement. En outre, d’autres recherches ont révélé que les enfants qui n’ont pas reçu de stimulation sensorielle suffisante avaient des retards de développement. Dans ce sens, il semblerait que les gestes que l’enfant reçoit dans le petite enfance influence ses comportements futurs.

Plus de câlins pour le plus grand bien des enfants

La libération de l’ocytocine présente de nombreux avantages pour les enfants :

  1. Booste le système immunitaire 

Les câlins, en plus d’être agréables, prennent soin de la santé des tous petits. Selon une étude scientifique réalisée par l’Université suédoise des sciences agricoles, l’ocytocine stimule le système immunitaire permettant de guérir plus rapidement des maladies. De plus, elle protège le corps et l’esprit des dangers extérieurs. Ainsi, un bébé qui reçoit assez d’amour pendant les premiers mois de vie aurait moins de chance de tomber.

  1. Développe les performances sociales 

On sait que l’homme a besoin d’interaction sociale et d’être entouré pour se sentir épanoui. De ce fait, l’ocytocine aide à établir le lien social qui permet d’entretenir des relations avec le monde extérieur. Ainsi le fait de recevoir de l’affection durant la petite enfance permettrait d’améliorer le contact social et de favoriser l’aptitude à tisser des liens avec les autres

  1. Réduit le niveau de stress 

L’ocytocine aide également l’enfant à être moins stressé puisque cette hormone réduit la pression artérielle et le taux de cortisol. Ainsi, le bébé qui recevra assez d’affection et d’amour aura plus de chance d’avoir confiance en l’avenir et de ressentir des émotions positives.

  1. Favorise la croissance 

D’après une expérience scientifique, les bébés qui ont reçu une stimulation tactile comme une caresse ou des gestes affectueux ont bénéficié d’une croissance supérieure aux autres. En effet, des caresses d’une durée de 15 minutes par jour leur ont permis de prendre du poids et de développer des comportements nouveaux.

  1. Crée un sentiment de sécurité 

L’ocytocine, l’hormone de l’attachement, est essentielle pour permettre au bébé de se sentir en sécurité. En effet, les bébés qui reçoivent assez de gestes d’amour et d’attention de la part de leurs parents se sentent rassurés. Selon une étude, l’ocytocine favorise une “sécurité affective” et permet alors à l’enfant de se sentir à sa place dans ce monde. Par ailleurs, l’ocytocine permettrait à l’enfant de se sentir en confiance par rapport aux autres. Grâce à ce sentiment, le bébé pourra entretenir plus tard des relations amicales, amoureuses et professionnelles de qualité.

Lire aussi 7 gestes pour décoder le langage des bébés

Contenus sponsorisés