Plantes d’intérieur : 5 astuces pour les soigner cet hiver pour qu’elles ne meurent pas

Ensoleillement moindre, terre asséchée par les radiateurs… L’hiver comporte des risques pour vos plantes. Voici comment les chouchouter pour passer cette saison.

Sommaire

arrosage

Arrosage – Source : spm

Ne pas trop les arroser

Une plante est un être vivant dont les besoins en eau varient avec le climat et les saisons. Si au printemps et en été, les plantes d’intérieur ont soif ; en hiver, c’est une toute autre affaire. Premier conseil : arrosez-les moins, environ tous les quinze jours. Connaître leur nom et chercher sur Internet leur fiche d’entretien vous aidera à suivre leurs cycles d’arrosage. Sinon, touchez la terre : si elle est un peu fraîche et humide, attendez. Si elle est sèche, arrosez. Il est aussi important, en hiver, d’utiliser de l’eau froide mais pas trop, et de n’arroser que le matin. Vos plantes auront toute la journée pour « digérer ». Vous éviterez le pourrissement des racines, un mal hivernal assez fréquent chez les plantes.

plantes interieur

Plantes d’intérieur – Source : spm

Près des fenêtres, loin des radiateurs

En hiver, ce n’est pas un scoop, vos plantes doivent bénéficier d’un maximum de luminosité. Veillez à les placer près des fenêtres pour qu’elles profitent des rayons du soleil, essentiels à leur croissance. Éloignez-les en revanche des radiateurs, poêles ou cheminées, qui sont pour elles des sources de chaleur trop éprouvantes. Vos plantes n’aiment ni les chocs thermiques, ni les courants d’air. Pour elles, la température idéale en hiver est de 18 °C.

Booster le taux d’humidité

Deux solutions. Vous pouvez regrouper vos plantes pour créer une petite jungle d’intérieur. Elles apprécieront ! Sinon, versez une couche de billes d’argile dans des soucoupes, et posez vos pots dessus. Maintenez dans chaque récipient 2 à 3 cm d’eau. En s’évaporant, cette eau augmentera l’hygrométrie autour du feuillage et dans la pièce. De quoi lutter contre l’air asséché par le chauffage, responsable du développement de cochenilles et autres parasites.

Les laisser tranquilles

Quand on tient à ses plantes, on a tendance à trop s’en occuper. Or, la plupart des plantes d’intérieur sommeillent entre octobre et février : évitez de les fertiliser, limitez au maximum les apports en engrais et, surtout, ne les rempotez pas. Mieux vaut attendre le printemps pour les stimuler et préparer leur croissance.

essuyer les plantes

Essuyer les plantes – Source : spm

Enlever la poussière

Seule petite corvée demandée par vos plantes : retirer les poussières qui s’accumulent sur leurs feuilles, bloquant toute photosynthèse. Avec une éponge humide, un chiffon sec ou un pinceau pour cactus, époussetez-les en douceur. Autre méthode, plus radicale : la douche! Une fois par mois, arrosez copieusement les feuilles – seulement les feuilles, pour ne pas noyer les racines. Votre pommeau sera aussi la meilleure arme pour prévenir l’apparition de cochenilles.

Lire aussi 12 plantes d’intérieur à suspendre pour sublimer votre maison

Contenus sponsorisés