Des personnes passent un test ADN pour connaitre leur origine ethnique

L’histoire de l’Humanité est un voyage qui retrace toute la lignée de l’Homme depuis des milliers d’années. L’évolution des humains est constante, et est retracée dans son ADN. La multitude de races et d’origines devrait donner lieu à beaucoup plus de tolérance que celle que nous voyons dans nos sociétés actuelles, où beaucoup de préjugés existent encore. Pour mieux sensibiliser les gens, une étude basée sur des tests ADN a été menée à ce sujet. Découvrons ce qu’elle a révélé !

D’où vient un préjugé et jusqu’où va-t-il ?

Nous forgeons notre identité avec plusieurs éléments : l’éducation, les rites, les coutumes et le mode de vie. Cette identité est transmise de génération en génération à travers l’apprentissage, l’expérience et les ouï-dire. Depuis notre enfance, on nous enseigne la différence entre ce qui est bien et ce qui est mal, ce qui nous entraine dans un processus de catégorisation où chaque chose occupe une case précise. Devenus adultes, les enseignements se figent, deviennent plus rigides et tout ce qui sort de leur cadre est presque rejeté. Nous avons désormais une idée fixe sur qui nous sommes.

D’ailleurs, quand on rencontre une personne ayant d’autres principes ou d’autres valeurs, on essaye d’une manière inconsciente de l’intégrer dans notre « catégorie ». Cela part probablement d’une bonne intention, mais cette réaction, parfois involontaire, reflète également un rejet de ce que la personne est réellement. L’ignorance et l’incompréhension d’une culture mène à l’aversion de cette dernière voire à la xénophobie.

Voyage au centre de l’ADN

Dans la vidéo ci-dessous, vous verrez une multitude de personnes appartenant à différentes cultures et  à de multiples tranches sociales, exprimant leurs avis sur leurs origines et sur celles d’autrui. Une expérience sociale tout à fait remarquable, faisant prendre conscience de l’histoire de notre ADN, de nos descendants et de nos cultures. Avez-vous déjà entendu dire que l’Afrique était le berceau de la civilisation ? La science peut nous donner la réponse.

Xénophobie ou ignorance

Pour mettre en exergue la gravité des préjugés, l’entreprise Momondo a rassemblé 67 personnes de différentes nationalités pour un test d’ADN. Dans la vidéo, on pose 3 questions aux candidats : la première vise à savoir si le candidat est capable de remettre en question son origine, la deuxième est de connaître la nationalité avec laquelle il a le moins d’affinité et la troisième était une invitation à un voyage dans son origine à travers un test d’ADN.

Certains étaient excités à l’idée de découvrir ce que le test leur révélerait, tandis que d’autres montraient clairement leurs doutes ou jugeaient déjà qu’ils ne sauraient rien de plus que ce qu’ils savaient déjà.

Tous les sujets de cette expérience avaient une chose en commun : ils étaient fiers de leur nationalité actuelle, de leur patrimoine et de leurs origines. Ils avaient également fait preuve de beaucoup de préjugés concernant les autres cultures qui sont, à leurs yeux, complètement différentes des leurs. Après le prélèvement de la salive de chacun, et l’écoulement de 15 jours, les résultats du test ADN ont enfin été révélés au grand jour.

La vérité est en nous

Le jour J, les sujets sont revenus pour découvrir les résultats du test ADN. Les réactions des candidats étaient très variées, allant d’un étonnement pour certains jusqu’à la crise de larmes pour d’autres. Pour quelques-uns d’entre eux, il y a avait également beaucoup de gêne et d’embarras. Ayant déjà avoué ne pas aimer un peuple donné, le test a finalement révélé un pourcentage non-négligeable du patrimoine génétique de ce dernier dans leur ADN.

Si tout le monde connaissait son héritage génétique et donc ses vraies origines, il n’y aurait plus d’extrémisme ou de racisme, car nous partageons beaucoup plus qu’une simple apparence.

Lire aussi Des personnes participent à un test ADN pour connaître leur origine ethnique

Contenus sponsorisés