Pénétration : Pourquoi de nombreuses femmes simulent pendant l’amour ?

L’orgasme est un plaisir recherché par de nombreuses femmes. Est-il toutefois facile à atteindre pour la majorité d’entre elles ? Certaines femmes admettent avoir assez de difficultés à atteindre la jouissance. Aussi, elles feignent le plaisir d’avoir un orgasme en forçant quelques gémissements et mimiques pour des raisons expliquées par les experts qui se sont penchés sur la question.

Selon une enquête effectuée par IFOP, il a été révélé que 31% des Françaises simulent l’orgasme assez régulièrement, ce qui constitue un niveau élevé par rapport à celui observé en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord. Ce fait incite les sexologues et différents experts à se poser la sempiternelle question : Pourquoi les femmes simulent-elles l’orgasme ? Des psychologues de l’Université Western tentent de répondre à la question.

A la question de savoir si les orgasmes simulés sont courants chez la femme, Claire Salisbury et William Fisher, deux psychologues, répondent que « oui ». Selon les experts, 70% des femmes n’ont pas d’orgasme durant les rapports sexuels comparées à 90% des hommes qui en ont.  Les femmes plus jeunes et moins expérimentées semblent souffrir encore plus de ce phénomène. Elles n’ont d’autre alternative que d’imiter un orgasme et ce, pour maintes raisons. 

Les spécialistes Salisbury et Fisher ont formé des groupes séparés par sexe afin de comprendre et de récolter des données qualitatives qui n’ont certes pas fait l’objet d’une analyste statistique, mais permettent néanmoins de comprendre les raisons qui poussent ces femmes à simuler un orgasme qui sème le doute dans l’esprit des hommes.

  • Elles veulent montrer leur engagement émotionnel

Oui l’homme a pour responsabilité de stimuler la femme physiquement mais cette dernière doit aussi y mettre du sien en étant présente pendant l’acte sexuel, estiment les membres du groupe de discussion. Etre concentrée et réceptive aux efforts de l’homme est indispensable pour être en osmose avec son partenaire. Dans le cas contraire, cela peut être interprété comme un manque d’engagement émotionnel de la part de la femme. Par la simulation, elle veut lui éviter une déception et par la même occasion masquer un désintérêt ou l’absence d’un manque de plaisir.

  • Pour certaines d’entre elles, l’orgasme n’est pas nécessaire

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, certaines femmes du groupe estiment que l’orgasme féminin n’est pas obligatoire et peut être considéré comme un bonus ; il serait considéré comme la cerise sur le gâteau. Les femmes peuvent prendre plaisir au rapport sexuel sans pour autant aboutir nécessairement à l’orgasme.

  • Elles veulent stimuler l’égo de l’homme

Les femmes du groupe pensent que la simulation de l’orgasme exciterait davantage l’homme pendant le rapport sexuel. Pour autant, l’absence d’orgasme chez la femme blesserait l’égo du partenaire qui peut être contrarié, comme le souligne une participante du groupe. Les femmes ne se concentrent pas sur leur propre plaisir et se focalisent davantage sur celui de leur partenaire, estiment les spécialistes, afin de le rassurer dans sa virilité et lui éviter de douter de ses performances.

  • Elles ont peur d’être mal jugées

Elles ont un besoin de plaire à leur partenaire et pour cette raison elles simulent l’orgasme. Embarrassées et non confiantes, elles ont peur d’être jugées négativement, de ne pas être dans le moment présent pendant l’acte sexuel et de ne pas contribuer à sa réussite. « Que va-t-il penser de moi si je n’y arrive pas », est la question qui taraude plus la femme pendant le rapport sexuel. La simulation serait donc un moyen de ne pas paraître froide, insensible, voire frigide ou encore de ne pas être à la hauteur. De ce fait, le regard de l’autre prime dans ses rapports avec son partenaire. De plus, l’absence d’orgasme serait tout simplement un message négatif adressé à l’homme pour lui signifier qu’il a échoué. Un sentiment que ces femmes évitent de faire ressentir à leurs hommes. Paradoxalement, ces derniers, dans le groupe de discussion, affirment pourtant vouloir instaurer une communication positive avec leur partenaire au sujet du plaisir sexuel, chose que la plupart des femmes seraient surprises d’apprendre.

  • Elles veulent sauvegarder la relation

Encore une fois, l’ego du partenaire est abordé. Pour valoriser le partenaire, les femmes mettent de côté leur propre plaisir pour ne se concentrer que sur celui de l’homme. Nombreuses sont celles qui admettent simuler pour flatter l’ego du partenaire, l’exciter davantage mais surtout l’empêcher d’avoir d’autres relations. Leur but étant de conserver l’intérêt et l’excitation dans le couple.

A l’issue de ces discussions, les deux psychologues sont arrivés à la conclusion que la motivation des femmes était de faire plaisir à leurs partenaires. D’autres raisons comme le fait de préserver les sentiments de l’homme, voire la relation entrent aussi en jeu pour que la simulation de l’orgasme soit souvent l’aboutissement d’un acte sexuel réussi. Pour autant, les experts estiment que pour préserver la relation, une communication ouverte est de rigueur sur le plaisir de chacun pour un réel épanouissement émotionnel et sexuel.

Manipulation ou désir de garder l’autre, une rentabilité de l’orgasme féminin qui n’est tout de même pas sans conséquences.

Elisa Brune, auteur d’essais littéraires, estime que la simulation de l’orgasme serait une façon de fuir les questions gênantes et de ne pas avoir à se lancer dans des explications. Ce qui constitue selon la spécialiste une barrière qui demeure difficile à lever pour mettre en lumière tous les problèmes autour de la sexualité et du plaisir. C’est la conséquence d’un passé marqué par une inertie au sujet de la sexualité et du plaisir.

Par ailleurs, une étude sur l’orgasme menée par Erin Fallis et Uzman Rehman, chercheurs à l’université de Waterloo, a permis de conclure qu’il est inutile de feindre un orgasme dans une relation stable et de longue durée. L’orgasme n’est pas indispensable tant que le rapport sexuel est plaisant et procure une sensation agréable. Pour autant, des simulations répétées peuvent instaurer de mauvaises habitudes au sein du couple. L’homme peut ainsi être sur la mauvaise voie et penser qu’il fait ce qu’il faut pour procurer un plaisir intense à sa partenaire. Cependant, ces mêmes erreurs peuvent se répéter continuellement et enfoncer davantage la relation de couple.

L’homme peut-il simuler l’orgasme ?

Hélène Jacquemin-Le Vern, gynécologue et sexologue, répond que « oui ». Dans ce contexte, les femmes ont souvent l’impression que l’homme est plus enclin à avoir un orgasme, explique la spécialiste. Mais il faut comprendre que l’orgasme exprime une émotion et certains hommes ont du mal à la manifester au moment de l’orgasme. Et comme la femme est en demande de cette affirmation, l’homme pourrait être amené à simuler le plaisir. Dans d’autres cas, un homme pour écourter un rapport sexuel peut faire semblant d’avoir un orgasme. La simulation existe aussi chez l’homme et n’est pas seulement l’apanage de la femme.

D’un autre côté, dans un article publié dans Sexual and Relationship Therapy, la doctorante en sexologie, Léa Séguin s’est intéressée de plus près à la simulation de l’orgasme masculin. Dans sa recherche, il a été conclu que les hommes peuvent feindre l’orgasme pour des motivations associées à des fins sexuelles ou relationnelles. Mais le plus souvent, les raisons derrière ce mensonge restent altruistes, visant à maintenir la relation et l’intimité sexuelle dans le couple, affirme la spécialiste.

Lire aussi L’écart de l’orgasme féminin : la vérité que beaucoup de femmes ne disent pas

Contenus sponsorisés