Ses parents le punissent et finissent en prison

Ses parents le punissent et finissent en prison


Ces parents le punissent et finissent en prison

La maltraitance infantile touche de nombreux enfants, garçons et filles, à travers le monde. Elle désigne les violences et la négligence que subissent les mineurs que ce soit sous forme de mauvais traitements physiques, émotionnels ou encore sexuels.

Touchant 41 000 enfants selon l’Organisation Mondiale de la Santé, il s’agit d’un problème mondial dont les conséquences pour la victime sont gravissimes, allant des troubles psychologiques à long terme jusqu’au décès. 

Les conséquences de la maltraitance des enfants 

En effet, la maltraitance entraîne des souffrances tant pour la victime que pour la famille. On constate notamment une perturbation du développement précoce du cerveau à l’origine d’un stress extrême qui affecte le développement du système nerveux et immunitaire. En outre, les adultes maltraités dans leur enfance sont sujets à la dépression, au tabagisme, à l’obésité, à des comportements sexuels à risques, à une grossesse non désirée, à l’alcoolisme et la toxicomanie ainsi qu’à des comportements violents ou à une soumission face aux violences qui leur sont toujours infligées. 

Par ailleurs, ces conséquences comportementales et psychiques reflètent une augmentation du risque de développer des pathologies cardiaques, des suicides, des infections sexuellement transmissibles ainsi qu’un cancer. Toutefois, il existe des cas de décès en cas de maltraitance comme c’est le cas de Yanis, âgé d’à peine 5 ans. Voici son histoire… 

  • La triste histoire de Yanis 

Ces parents le punissent et finissent en prison

Alors que Yanis, âgé de 5 ans, était en week-end avec sa mère, Émilie et son beau-père, Julien, à Aire-sur-la-Lys dans le Pas-de-Calais, le petit garçon s’est fait pipi dessus dans la nuit. 

Ces parents le punissent et finissent en prison

Ne supportant pas cela, son beau-père a décidé de le punir sévèrement en le faisant courir le long du canal, seulement vêtu d’un slip mouillé et de chaussettes. Sa mère, quant à elle, se trouvait en retrait et ne réagissait pas. Cependant, au bout de 200 mètres, Yanis s’est évanoui. 

Ces parents le punissent et finissent en prison

Le beau-père a alors appelé les secours en expliquant que l’enfant avait fait un malaise. À peine arrivés, les pompiers ont découvert le corps sans vie de Yanis, à proximité des rives. Sa température corporelle était d’à peine 25 degrés au vu de sa légère tenue. 

Ces parents le punissent et finissent en prison

Après avoir réalisé une autopsie, les enquêteurs se sont rendu compte que le décès avait été provoqué par un traumatisme crânien et que le petit garçon souffrait également d’une fracture du nez ne datant pas du soir de la punition. Ainsi, ils en ont déduit que cette punition n’était pas la première et que le beau-père avait l’habitude de frapper l’enfant, notamment avec une lampe torche. La mère de Yanis, quant à elle, restait impassible face à cette méthode éducative violente. 

Le couple a été mis en examen et placé en détention provisoire. La mère est poursuivie pour abstention volontaire d’empêcher un crime ou délit et le beau-père pour violences volontaires sur mineur de moins de 15 ans par une personne ayant autorité. Le procureur en charge de l’affaire a décrit le beau-père comme étant un survivaliste qui rêve de vivre en communauté avec ses quatre chiens et la mère comme étant dans un autre monde. Cette dernière justifie d’ailleurs les maltraitances que le beau-père de Yanis infligeait au petit garçon, en expliquant que cela était pour son bien et pour lui remettre les idées en place. 

Le reste de la famille de Yanis, dont sa grand-mère qui avait remarqué quelques bleus mais n’avait pas fait cas car on lui avait dit que l’enfant tombait régulièrement, se trouve dévasté par ce décès. Ils ont mis en place une cagnotte afin de financer les frais funéraires du petit Yanis et ont partagé des mots d’amour à son sujet. Son père biologique, sa grand-mère, ses oncles et ses tantes se trouvent tous choqués du destin de Yanis car ils n’avaient pas vu la maltraitance que subissait l’enfant. 

Ainsi, le moindre doute de maltraitance doit vous alerter pour éviter ce genre de tragédie alors n’hésitez pas à parler avec l’enfant pour savoir s’il se sent bien et si personne ne lui fait du mal. Partagez autour de vous pour que cela ne se reproduise plus !


Loading...