Pain de mie industriel : une composition terrifiante et des effets nocifs sur la santé

C’est un incontournable du petit-déjeuner pour de nombreux Français, mais le pain de mie blanc industriel est loin d’être un allié nutritionnel. En janvier dernier, France 5 a diffusé un documentaire sur cet aliment privilégié, intitulé : “Pain de mie : la mie qui vous veut du bien”. Résultat : cet aliment est certes, ultra-pratique, mais certaines de ses compositions peuvent laisser à désirer lorsqu’il est issu de l’industrie. On vous en dit plus.

C’était un documentaire passionnant. Et pour cause, il s’est intéressé à l’un des aliments favoris des Français : le pain de mie. Moelleux et pratique, il est consommé par toutes les tranches d’âge et représente près de 10% des ventes totales de pain dans le pays. Mais son effet sur la santé n’est pas à négliger, à en croire cette même source. En cause, des additifs potentiellement dangereux, mais surtout, beaucoup de calories et quelques “faux ingrédients”, nous révèle France Soir.

pain de mie

Pain de mie – Source : L’Académie du goût

De “faux ingrédients” dans certaines recettes

Très apprécié en France mais aussi aux Etats-Unis où il représente près de 90% de la consommation de pain, le pain de mie blanc peut avoir un impact délètère sur la santé lorsqu’il provient de l’industrie et est consommé en excès. Mais pour quelles raisons ?

Tout d’abord, le pain de mie est un produit riche. Même lorsqu’il est préparé de manière artisanale, on y retrouve du beurre, du lait, de la farine, du sel et du sucre. Pour autant, c’est sa version industrielle qui préoccupe, car les ingrédients initiaux seraient remplacés par des alternatives moins coûteuses, contenant très peu, voire aucun bienfait nutritionnel. Le but étant d’offrir un aliment moelleux et bon marché aux consommateurs.

pain de mie1

Pain de mie – Source : Journal des femmes

Que contient le pain de mie blanc industriel ?

Pour y voir plus clair, Christophe Vasseur, artisan boulanger a décomposé la recette de l’un des pains de mie les plus vendus dans le pays. Conclusion : le pain de mie industriel contient généralement une quantité considérable de sel pour relever le goût, de la poudre de lait, du sirop de glucose, de l’huile et du faux sucre. On retrouve également une quantité conséquente de levure pour allier volume et légèreté.  Cela en fait un pain 30% plus léger que celui préparé de manière artisanale, qui semble pourtant plus léger, note France Soir. De l’air donc, que l’on retrouve en quantité importante dans cet aliment du quotidien.

Des conservateurs potentiellement néfastes pour notre santé

Dans ce documentaire, France 5 a également demandé l’avis d’une diététicienne pour étudier le reste de l’étiquette. Selon l’experte, de nombreuses références contiennent du sel, des sucres simples et des matières grasses à des doses trop importantes, pouvant représenter jusqu’à 50% de l’aliment final. Elle met également en avant la présence de propionate de calcium, le E282, un fongicide utilisé pour retarder l’apparition de moisissures. Bien qu’il ne soit pas considéré comme un ingrédient dangereux pour la santé, certains scientifiques l’accusent de provoquer des troubles gastriques, voire d’augmenter les risques de diabète, peut-on lire sur LCI. Sans succomber à des messages alarmistes, il peut donc s’avérer plus sain d’éviter les excès d’additifs ou de sucres simples en privilégiant le pain fait maison pour mieux contrôler ses ingrédients, ou des recettes de pain de mie à base de farine complète.

pain de mie2

Pain de mie – Source : Oulah

Une semaine de conservation pour la version artisanale, quatre pour l’industrielle

Dans un Grand Format du 20h diffusé par TF1 en février 2020, la chaîne revient également sur la composition du pain de mie industriel et sa durée de conservation, quatre fois plus longue que celle du pain artisanal, rapporte LCI. La raison ? plus “d’eau et de gras”, pour maintenir l’effet moelleux du pain, ainsi que des ingrédients différents, explique Christophe Vasseur, qui estime que cela est également responsable du faible pouvoir rassasiant des pains de mie industriels. Dans ce sens, il est recommandé d’éviter ceux qui affichent une très longue durée de conservation.

Pain de mie industriel : faut-il arrêter d’en consommer ?

Pas nécessairement, à moins que vous ne soyez extrêmement à cheval sur la qualité nutritionnelle de vos aliments. Pour autant et quitte à se faire plaisir de temps en temps, il peut être utile d’éviter certaines erreurs qui pourraient porter préjudice à votre santé. Le pain de mie industriel étant un aliment peu rassasiant et calorique, faire les bons choix en terme de qualité est un premier pas dans la bonne direction. Interrogée par nos confrères du Medisite, Alexandra Retion, diététicienne-nutritionniste, nous éclaire avec ses conseils avisés :

1. Éviter les pains de mie sans croûte

Très peu rassasiants, ils favorisent le grignotage, sans oublier leur moelleux qui fait qu’on ne les mâche presque pas, ce qui peut perturber la digestion. Le conseil de l’experte ? Privilégier le pain de mie complet ou aux céréales, plus riche en fibres, avec croûte.

2. Éviter d’en manger le soir

Sachant qu’on a tendance à le manger assez vite, il est préférable de le consommer au petit-déjeuner ou lors du goûter si l’on y tient vraiment. Le soir, cela peut entraîner une mauvaise digestion et des ballonnements qui pourraient altérer la qualité de notre sommeil.

3. Choisir des produits de bonne qualité

S’il n’y a pas de mal à faire quelques écarts de temps à autre, autant privilégier des ingrédients de bonne qualité. Dans ce sens, on évite le pain de mie blanc sans croûte et on mise sur les versions complètes, aux éclats de noix ou aux 7 céréales.

4. Ne pas mélanger pain et féculents au même repas

Il ne s’agit pas de s’en priver totalement mais d’ajuster les quantités pour ne pas dépasser les apports recommandés en glucides. Dans ce sens, Alexandra Retion conseille de choisir entre l’un ou l’autre au moment du repas ou de faire moitié-moitié, et donc de diviser les portions par deux.

5. Ne pas abuser du beurre et de la confiture

Cela vaut également pour le Nutella, un produit riche en calories, car cela peut rapidement faire grimper l’apport calorique total et la quantité de sucre et de graisses consommée. Pour allier santé et plaisir, la diététicienne recommande à nouveau de diviser les quantités par deux.

6. Limiter sa consommation hebdomadaire

Pour continuer à se faire plaisir sans nuire à sa ligne ou à sa santé, il est judicieux de ne pas consommer du pain de mie tous les jours. La diététicienne refuse d’interdire un aliment pour éviter la frustration, mais pour faire preuve de modération, il est préférable de se limiter à 2 ou 3 fois par semaine, en veillant à ne pas dépasser 4 petites tranches.

Enfin, rappelons qu’une alimentation variée et équilibrée est essentielle pour préserver une bonne santé, accompagnée d’exercice physique régulier, d’une bonne hydratation et d’un sommeil de bonne qualité.

Lire aussi Recette de pain à l’ail et à la Mozzarella

Contenus sponsorisés