Offre d’emploi : vous pouvez être payé pour manger des avocats tous les jours pendant 6 mois

L’avocat, est le fruit issu de l’avocatier, originaire du Mexique. Nature, en salade, en garniture ou sous forme d’un délicieux guacamole, l’avocat est fortement plébiscité par les consommateurs de par son goût particulier, et se taille une place de choix parmi la liste des super-aliments. Bourré de vitamines, de minéraux, d’acides gras essentiels et d’antioxydants, c’est l’un des fruits les plus riches possédant de nombreux bienfaits tant sur le plan psychologique que physique.

Sommaire

Si vous êtes fin adepte de la consommation d’avocat et que vous raffolez de son goût si particulier, cette expérience est faite pour vous !  

Une vaste étude tend à vérifier les réels effets de l’avocat sur l’organisme 

En effet, 5 Universités des Etats-Unis, l’Université Loma Linda, l’Université de Californie à Los Angeles, l’Université Tufts, l’Université de Pennsylvanie et l’Université de Wake Forest vont mener de front une expérience impliquant 1000 volontaires, 250 par université, et cette recherche intitulée « l’essai sur le régime habituel et l’avocat », consistera à évaluer pendant 6 mois les effets qu’induit la consommation d’avocat et tendra à évaluer et vérifier l’hypothèse selon laquelle l’avocat est bon pour la santé et favoriserait même une bonne distribution des graisses dans le corps.

Pour l’Université de Loma Linda, comme les avocats contiennent la plus grande teneur en matières grasses de tous les fruits, il semblerait donc incohérent de considérer qu’ils pourraient réellement aider les gens à perdre leur graisse abdominale. C’est donc à partir de cette réflexion que l’étude va être menée afin de pouvoir explorer cette hypothèse avec plus d’intelligibilité et mettre en exergue si les avocats contribuent réellement à la perte de poids ou l’inverse.

Les chercheurs de l’étude en question entrevoient d’examiner cette double éventualité en examinant non seulement les effets de la consommation d’avocat sur les graisses abdominales mais aussi, les effets sur la santé associés aux risques de maladies cardiovasculaires impliquant des mesures des marqueurs sanguins (cholestérol, glucose).

Les volontaires de l’étude seront répartis sur deux groupes ; un groupe test recevra 16 avocats toutes les deux semaines et devra en manger un par jour tout au long des six mois que durera l’étude. Le groupe témoin ne devra pas consommer plus de deux avocats par mois au cours de la même période.

Afin d’être admissible à cette expérimentation, chaque Université recherche respectivement 250 volontaires, (excluant les femmes enceintes, envisageant une grossesse, ou même allaitantes) consommateurs d’avocat, âgés d’au moins 25 ans, disposant d’un tour de taille d’au moins 88 cm pour une femme et 101 cm pour un homme et se soumettant à des visites cliniques au sein de l’Université auxquels ils seront affiliés, impliquant deux IRM abdominales et une réunion diététique mensuelle, avec en prime à l’issue de l’étude, un montant de 300 dollars chacun, l’équivalent de 260 euros et 24 avocats.

Bienfaits reconnus de l’avocat

Les bienfaits connus et reconnus de la consommation d’avocat sont tellement divers et variés, qu’il est quasiment impossible de tous les citer.

Détenant de fortes proportions de vitamines, d’acides gras essentiels (principalement mono-insaturés), de minéraux tels que le fer, le cuivre, le phosphore et le magnésium sans oublier ses antioxydants, l’avocat agit aussi bien sur le fonctionnement du système nerveux et immunitaire, que sur le renouvellement cellulaire, la prévention des troubles cardiovasculaires, la croissance des os, la digestion et ferait également office d’un allié de poids, face au stress ainsi que sur ses effets.  

L’avocat est aussi régulièrement utilisé dans la fabrication de produits cosmétiques, notamment pour les effets régénérateurs qu’il a sur le cuir chevelu ou la peau.

Espérons donc pour les adeptes de l’avocat que l’étude sur ce fruit, permettra de mettre en lumière s’ils doivent en consommer plus ou moins !

Lire aussi Recette : Apprenez à fabriquer du beurre d’avocat à l’ail

Contenus sponsorisés