Tous les aliments

Notre alimentation est étroitement corrélée à notre santé. De plus en plus de scientifiques se sont penchés sur la qualité de certains aliments et leur impact sur le corps humain. Grâce aux nouvelles connaissances acquises, l’importance de “bien manger” est désormais ancrée dans la conscience collective. Cependant, certains ont du mal à appliquer les recommandations nutritionnelles établies, pour le plus grand plaisir des industriels. Dans ce sens, enrichir ses connaissances concernant les bienfaits des aliments que l’on ingère peut s’avérer nécessaire.

“Nous sommes ce que nous mangeons”. L’organisme a besoin de nourriture pour fonctionner de manière optimale. Certains aliments sont réputés pour renforcer les os, les muscles, la mémoire, ou encore favoriser divers processus métaboliques et protéger contre certaines pathologies. D’autres, au contraire, peuvent augmenter les risques de souffrir de certaines maladies. Comme l’indique l’INSERM, une alimentation déséquilibrée, pauvre en nutriments essentiels pour le corps, ouvre la porte à diverses pathologies. Obésité, ostéoporose, diabète, hypercholestérolémie ou encore maladies inflammatoires sont favorisés par une mauvaise alimentation.

Quels sont les aliments à privilégier ?

La nourriture constitue le moteur du corps humain et demeure une préoccupation essentielle pour préserver notre capital santé. Dans ce sens, les recommandations fusent sur les différents supports médiatiques en vue de promouvoir la santé publique. Parmi les aliments à privilégier pour prendre soin de sa santé, on recommande de consommer plus de fruits et de légumes (5 portions de 80 à 100 grammes par jour), des oléagineux sans sel ajouté (une poignée par jour sauf en cas d’allergie), des légumineuses (2 fois par semaine), des féculents (à chaque repas, en misant sur les produits complets), des produits laitiers (2 portions par jour), les produits d’origine animale (en privilégiant la volaille, le poisson et les fruits de mer), des huiles végétales (2 à 3 cuillères à soupe par jour).

Quels sont les aliments à limiter ?

Les aliments qui mettent à mal votre santé et qu’il est préférable de limiter sont la viande rouge (500 grammes par semaine maximum), la charcuterie (150 grammes par semaine maximum), le sel (à réduire au maximum et à surveiller dans les préparations industrielles). Les aliments qu’il est préférable d’abolir dans l’alimentation sont le sucre ajouté, que l’on peut remplacer par le sucre naturel des fruits ou du miel, les matières grasses ajoutées telles que le beurre ou encore l’huile de palme, ainsi que les boissons gazeuses et l’alcool.
Close