Une nouvelle étude sur le cannabis change tout

Une nouvelle étude sur le cannabis change tout


Une nouvelle étude sur le cannabis change tout

Le cannabis est une drogue illégale en France, mais malgré cela il est l’une des substances les plus consommées après l’alcool et le tabac. Ce stupéfiant fait l’objet de plusieurs recherches scientifiques, il a d’ailleurs été prouvé que le cannabis avait des effets positifs pour la lutte contre le cancer. Dans cet article vous allez découvrir une nouvelle étude qui démontre que le cannabis est 100 fois moins toxique que l'alcool et plus sûr que le tabac.

La marijuana désigne les feuilles, fleurs, tiges et graines séchées de la plante Cannabis sativa ou Cannabis indica. Cette plante contient principalement le THC (Tétrahydrocannabinol), une substance qui possède des propriétés psychoactives agissant sur le psychisme en modifiant le rythme cérébral. Il est également important de noter que ce composant a des vertus anti-inflammatoires et anti-métastatiques.

Le cannabis est une substance illicite en France

L’usage illicite de l’une des substances ou plantes classées comme stupéfiants notamment le cannabis, est puni d’un an d’emprisonnement et de 3 750 euros d’amende. L’interdiction du cannabis concerne autant l’usage public que l’usage privé. Certaines drogues classées comme stupéfiants ont des propriétés thérapeutiques reconnues et validées par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Elles peuvent alors faire l’objet d’une prescription médicale, ainsi les patients qui reçoivent un traitement à base de stupéfiants ne peuvent pas être sanctionnés pour cet usage.

La consommation du Cannabis en France 

En France, la consommation du cannabis représente 80% de la consommation de l’ensemble des drogues et concerne 3,9 millions de consommateurs, dont 1,2 million de consommateurs réguliers. La France est même le premier consommateur européen de cannabis chez les jeunes de 16 ans, des chiffres assez élevés notamment parmi les jeunes noctambules.

Le cannabis et le cancer

Des recherches américaines ont prouvé que le cannabis est un traitement bien établi contre les effets secondaires du cancer et de la chimiothérapie, comme les nausées, les vomissements, la douleur, l’anxiété, l’insomnie et le manque d’appétit. Mais il est important de noter que les experts mettent en garde contre le fait de renoncer aux options de traitement traditionnelles contre le cancer.

Le cannabis Vs Alcool et Tabac

Une étude publiée le mois dernier dans la revue Scientific Reports, menée par le docteur allemand Dirk W. Lachenmeier, membre de la Faculté de chimie de Karlsruhe, spécialisé dans les boissons alcoolisées, et Jürgen Rehm, directeur de la politique des toxicomanies à l’école de santé publique Dalla Lana à Toronto, affirme que le cannabis ne serait pas si nocif comparé aux autres drogues. La substance serait même 100 fois moins toxique que l’alcool.

Le but de cette recherche est d’étudier la toxicité de diverses drogues, les scientifiques ont comparé la dose à laquelle une personne risque de décéder avec la quantité prise par une personne classique. Et le résultat a mis le cannabis sur le podium en le classant 100 fois moins risqué que l’alcool. Mais  moins risqué ne veut pas dire sans risque, l’usage médical réglementé du cannabis dans certains pays ne garantit pas qu’il soit inoffensif, même si les scientifiques ne s’accordent pas encore sur ses méfaits.

Voici les risques de la consommation illégale du cannabis

Le cannabis a à la fois des effets à court et long terme sur le cerveau, le THC agit sur des récepteurs spécifiques des cellules cérébrales qui réagissent habituellement aux produits chimiques naturels semblables au THC. Cette substance va aller suractiver les parties du cerveau qui contiennent le plus grand nombre de ces récepteurs. Cela provoque l’excitation que les gens ressentent après la consommation de cette drogue, ainsi que d’autres effets comme :

  • Altération des sens
  • Changement d’humeur
  • Mouvement du corps avec facultés affaiblies
  • Difficulté à se concentrer et à résoudre les problèmes
  • Hallucinations et délires (prises à fortes doses)
  • Psychose (prise à fortes doses)

A long terme, le cannabis affecte également le développement du cerveau. Une étude néo-zélandaise menée en partie par des chercheurs de l’Université Duke a montré que les personnes qui avaient commencé à fumer le cannabis à l’adolescence et qui continuaient à en consommer perdaient en moyenne 8 points de QI entre 13 et 38 ans. Leurs capacités ne sont pas complètement revenues lorsqu’elles ont arrêté de fumer le cannabis à l’âge adulte.

D’autres effets secondaires ont été remarqués chez les personnes qui consommaient le cannabis notamment :

Problèmes de respiration : Ces problèmes comprennent la toux ainsi qu’un risque plus élevé d’infections pulmonaires. Jusqu’à présent, les chercheurs n’ont pas constaté de risque plus élevé de cancer du poumon chez les personnes qui fument le cannabis.

Perturbation du rythme cardiaque : Le cannabis augmente la fréquence cardiaque jusqu’à 3 heures après l’avoir fumé. Cet effet peut augmenter le risque de crise cardiaque.