Nous ne sommes pas intolérants au gluten, nous sommes intolérants au glyphosate

Anémie, douleurs abdominales, ballonnements et fatigue sont les symptômes que connaissent les intolérants au gluten. Certains pensent que c’est simplement une nouvelle tendance qui voit le jour en France, mais en réalité, cette intolérance touche près de 670 000 français. Ces personnes se doivent d’agir en conséquence en modifiant toutes leurs habitudes alimentaires.

Parfois, les individus ne naissent pas intolérants au gluten mais le deviennent au fil du temps. Ainsi, en étant enfants, ils pouvaient se délecter de leur pain au chocolat ou de leurs céréales le matin. Mais avec le temps, ces personnes constatent que certains aliments leur causent des douleurs abdominales, entre autres symptômes. Le gluten ne pouvant pas être détecté à travers des analyses, les médecins préconisent de réduire ou supprimer le gluten du régime alimentaire.  Si le patient constate une amélioration de ses conditions de santé, ils peuvent alors diagnostiquer une intolérance au gluten. Et si le gluten n’était pas le vrai responsable de ce trouble ? Et si en réalité, cette maladie des temps modernes avait une toute autre origine ?

Les scientifiques mettent en garde contre le glyphosate

D’après plusieurs sites américains, c’est le glyphosate, un produit commercialisé par la célèbre firme américaine Monsanto, qui serait en cause. En effet, il s’avère que les producteurs américains utilisent cet herbicide dans leurs cultures de blé. Le glyphosate leur permettrait d’optimiser leur rendement notamment en écourtant les délais de récolte. Selon une recherche scientifique réalisée par Anthony Samsel, consultant scientifique et Stephanie Seneff, chercheuse au Massachusetts Institute of Technology, l’intolérance au gluten est principalement due à l’utilisation du glyphosate. Cet ingrédient se trouve dans le Roundup, un herbicide commercialisé par Monsanto. Les résultats des études montrent qu’il endommage les mécanismes qui permettent au corps de digérer et d’absorber certains nutriments et perturbe la flore intestinale. En outre, il empêche l’organisme d’effectuer sa fonction naturelle de désintoxification. Par ailleurs, Stephanie Seneff, chercheuse biologiste, indique que ce composant ne permet pas à l’organisme d’absorber certains minéraux importants tels que le fer ou encore le magnésium et provoque ainsi une dysbiose intestinale.

L’intolérance au gluten : une maladie qui contraint à modifier toutes ses habitudes alimentaires

Le gluten est une protéine que l’on retrouve dans la plupart des céréales alimentaires. Les personnes intolérantes au gluten ne digèrent pas correctement cette protéine et subissent une réaction immunitaire anormale. Ainsi, ils peuvent éprouver des symptômes pénibles comprenant des troubles de l’humeur, des problèmes digestifs et une faiblesse généralisée après avoir ingéré des céréales contenant du gluten.

Lorsqu’une personne apprend à un moment de sa vie qu’elle est intolérante au gluten, elle se retrouve confrontée à un chamboulement de son quotidien. Elle devra indéniablement faire le tri dans ses placards et se procurer de nouveaux produits alimentaires auxquels elle n’est généralement pas habituée.

Les aliments interdits et les aliments autorisés

De nos jours, on estime que la plupart des aliments contiennent du gluten qui peut apparaître de façon plus ou moins explicite sur l’étiquette. En effet, Alors que le blé, l’orge et l’épeautre renferment tous cette protéine, il existe certaines céréales qui n’en contiennent pas.

Pour les interdits, les aliments qui contiennent du gluten sont principalement les pâtes, la semoule, les pâtisseries et le pain. Il faudra également évitement les produits industriels et les plats surgelés qui peuvent contenir du gluten. En effet, l’industrie agroalimentaire peut inclure cette protéine dans de multiples produits.

Ainsi, si vous souffrez d’une intolérance au gluten, vous pouvez choisir les alternatives suivantes :

Pour le pain :

Optez pour du riz, du quinoa ou encore du pain avec de la farine de sarrasin, de châtaigne, de maïs ou de millet.

Pour les pâtes :

Pour les adeptes de pâtes, vous pouvez vous octroyer des pâtes aux légumes secs, aux maïs, ou aux farines précitées.
Malgré les restrictions présentes dans un tel régime, les personnes intolérantes au gluten peuvent manger :
– Des fruits et des légumes
– Des graines
– Des légumineuses
– Des pommes de terre
– Des œufs
– Des produits laitiers
– Des protéines

Contenus sponsorisés
Loading...
Close