« Non, vous n’avez pas besoin de masques pour prévenir le coronavirus, Ils peuvent augmenter votre risque d’infection » d’après un expert

A l’heure où le coronavirus représente une menace mondiale, de nombreux sons de cloche viennent ponctuer les médias qui relaient les dispositifs de prévention. Parmi eux, l’idée selon laquelle le masque, un dispositif prisé pour éviter la contamination par le COVID 19 pourrait être inutile. Des propos confirmés par un expert également relayés par nos confrères du site américain Forbes. Selon le scientifique, une personne « en bonne santé » n’a pas besoin et ne devrait pas porter cette protection pour se prémunir contre la propagation de ce virus. Explications.

Lorsque le virus de Wuhan représente plus que jamais l’objet de préoccupation de toute l’opinion publique, il est d’usage d’informer des bons gestes pour prévenir la contamination. Seulement, certains scientifiques tiennent à démonter l’idée reçue selon laquelle nous aurions besoin d’un masque, un équipement préventif contre le coronavirus. Eli Perencevich, professeur de médecine spécialisé en épidémiologie s’inscrit en faux en ce qui concerne la nécessité de ce dispositif de protection.

« Vous ne devriez pas le porter »

Le spécialiste livre là une précision scientifique qui détonne avec l’impératif selon lequel nous devrions tous porter des masques. Pire encore, il explique que ces équipements utilisés par les chirurgiens appelées « N95 » ne doivent pas être portés. « Vous ne devriez pas le porter. […] Une personne en bonne santé n’en a pas besoin. » martèle le docteur. Puis d’ajouter : « Il n’y a aucune preuve que ces gens (ndlr : les personnes bien portantes) soient protégées par le masque. Au contraire, ils peuvent augmenter le risque d’infection car ils touchent le visage » Des mises en garde inquiétantes à l’heure où nous sommes nombreux à utiliser ce moyen à titre préventif. Le médecin précise toutefois qu’il existe une circonstance selon laquelle ce port est indiqué, à savoir quand une personne est déjà contaminée.

« Le porter si vous êtes malade »

A cet interdit,Eli Perencevich de l’Université de Iowa aux USA tient tout de même à nuancer. Et pour cause, le spécialiste explique que le seul cas où le masque chirurgical est nécessaire est dans un cas de contamination par le virus originaire de Wuhan. Ainsi, les personnes malades portent le masque pour garder les sécrétions du nez qui coulent à l’intérieur, des fluides hautement contaminants. Ces équipements sont destinés à ne pas contaminer les autres et non l’inverse, selon le médecin. « Dans votre maison, si vous vous sentez malade, vous devriez porter un masque pour protéger vos proches » précise l’homme de sciences. Une recommandation nécessaire pour éviter de contaminer son entourage en période de confinement global.

Voici comment se protéger réellement du coronavirus

Une professeure de biophysique explique que tous les équipements faciaux sont inutiles pour ceux qui ne sont pas contaminés. Par contre, l’experte précise qu’il existe des mesures efficaces pour se prémunir contre le COVID 19. Karen Fleming, doctorante dans la discipline explique que le seul moyen de se protéger contre le coronavirus est d’appliquer des mesures d’hygiène. « Se laver les mains avec de l’eau et du savon permet de dissoudre la couche de graisse et de tuer le virus » précise la scientifique. Elle explique également qu’il est nécessaire de bien se laver la bouche et le nez et d’être toujours équipé d’un désinfectant pour éliminer les agents pathogènes. Des recommandations qui selon elle, permettent aux personnes non contaminées d’éviter de s’exposer au risque de développer la maladie mortelle.

Quels sont les symptômes du coronavirus ?

Pour prévenir le risque de développer le coronavirus, il est d’usage d’être alerte aux symptômes pour soi et pour ses proches. Parmi eux : le nez qui coule, fièvre, les maux de tête ou encore les difficultés respiratoires dans de rares cas. En présence d’un ou plusieurs symptômes, contactez immédiatement le Samu pour une intervention rapide et une mise en quarantaine.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close