Non, les spermatozoïdes humains ne nagent pas en remuant la queue

Le sperme est le liquide biologique qu’un homme libère lors de l’éjaculation. Essentiel à la fécondation, il contient des spermatozoïdes, mais aussi du fructose et des enzymes qui favorisent leur mobilité en dehors de l’appareil reproducteur. Depuis la découverte du sperme en 1678, plusieurs croyances ont émergé autour de ce liquide nécessaire à la conception d’un enfant. Toutefois, l’idée selon laquelle les spermatozoïdes nagent jusqu’à l’ovule en remuant la queue vient d’être balayée par les scientifiques. Comme le révèle le média argentin de renom Clarin, de nombreuses croyances persistent autour de l’activité des spermatozoïdes dans l’appareil reproducteur masculin.

Depuis longtemps, certains pensent que lorsqu’elles sont expulsées par les testicules, ces cellules reproductrices se déplacent en bougeant la queue. Seulement, une équipe de chercheurs mexicains et britanniques estiment que cette façon de se mouvoir ancrée dans la croyance collective n’est que la conséquence d’une illusion d’optique qui date de plus de 300 ans. Explications.

spermatozoide

amambayahora

Une illusion d’optique pointé du doigt

Il y’a plus de 300 ans, Antoni van Leeuwenhoek, un savant néerlandais a réalisé des recherches autour de la biologie et de la connaissance du corps humain. Salué pour sa percée scientifique concernant la découverte des spermatozoïdes, il a été le premier à avoir mis en avant leur rôle dans la reproduction.

Grâce à un microscope rudimentaire, il a pu observer leur activité et a convenu que les spermatozoïdes étaient semblables à des petits têtards qui nagent en remuant la queue pour se mouvoir.

Dès lors, ce constat a été approuvé par la communauté scientifique et a constitué une évidence pour tous. Mais comme l’atteste Futura Sciences, Antoni van Leeuwenhoek a probablement été piégé par une illusion d’optique qui l’aurait poussé à établir ces conclusions.

Des scientifiques rétablissent la vérité sur les spermatozoides

Dans une étude publiée par Science Advances, des chercheurs des universités de Bristol et de Mexico ont réalisé un modèle 3D afin d’observer le mouvement exact des spermatozoïdes en dehors de l’appareil génital.

Ils ont alors analysé la nage des cellules reproductrices mâles et ont découvert que la queue ne remuait que d’un seul côté. Grâce à une caméra performante qui permet de filmer 55 000 images par seconde, les scientifiques ont accompli une découverte inattendue qui vient rétablir toute la vérité.

La queue des spermatozoïdes serait bancale, et ne peut battre des deux côtés. Pour se déplacer droit devant, les spermatozoïdes tournent sur eux-mêmes. “Les rotations rapides et synchronisées des spermatozoïdes provoquent une illusion quand on les regarde au-dessus avec un microscope classique.

La queue semble avoir un mouvement d’ondulation symétrique, comme une anguille dans l’eau”, a précisé Gadelha, scientifique de l’université de Bristol.

Par ailleurs, la tête des spermatozoïdes tourne aussi vite que la queue afin de favoriser la précision des mouvements. Pour les chercheurs, cette nouvelle avancée scientifique peut permettre de déceler certains troubles qui mènent à l’infertilité masculine.

“Avec plus de la moitié des problèmes d’infertilité dus aux hommes, comprendre la queue des spermatozoïdes humains est fondamental pour développer des outils de diagnostic qui sauront identifier les spermatozoïdes anormaux”, indique le docteur Gadelha.

spermatozoide1

buenavibra

Prévenir l’infertilité masculine

Quand deux partenaires souhaitent élargir leur petite famille et multiplient les tentatives d’avoir un bébé, ne pas pouvoir aboutir à la conception peut s’avérer extrêmement frustrant. Souvent, les consultations médicales se succèdent afin d’aboutir à une solution efficace et accueillir un nouveau-né.

Mais comme l’indique le Pr Stéphane Droupy, urologue au CHU de Nîmes, “lorsqu’un couple n’y arrive pas au bout de deux ans alors qu’il a des rapports fréquents, et au bon moment par rapport à l’ovulation, l’infertilité est d’origine masculine dans 30% des cas, d’origine féminine dans 30% des cas et d’origine mixte dans 40%”.

Lorsque l’origine est masculine, les causes de ce trouble peuvent être diverses, allant des origines mécaniques, à des antécédents génétiques, des infections, ou encore de l’exposition à des agents toxiques. Toutefois, pour prévenir l’infertilité masculine et augmenter les chances de concevoir un enfant, une bonne hygiène de vie est capitale.

En effet, veiller à la production efficiente des spermatozoïdes et à leur qualité passe par des mesures adéquates. “Pour tenter de booster leur production, on conseille aux hommes de faire des efforts en matière d’hygiène de vie – pas de tabac, pas de cannabis, pas d’exposition à une trop forte chaleur, prise de vitamines, de zinc et d’antioxydants dont l’efficacité reste toutefois à démontrer”, précise le Pr Droupy, urologue.

En outre, le professeur conseille aux hommes d’avoir “des éjaculations fréquentes” puisque “des spermatozoïdes qui restent trop longtemps dans les voies génitales finissent par mourir en libérant des radicaux libres qui vont altérer les spermatozoïdes voisins”. Néanmoins, si le problème persiste, des analyses médicales sont requises pour déceler la cause exacte de l’infertilité.

Lire aussi Botox à la Maïzena : pour rajeunir et addoucir la peau

Contenus sponsorisés