x

Non les figues ne sont pas des fruits, elles sont des fleurs qui contiennent des insectes

Sucrée et moelleuse à souhait, la figue est riche en fer, en cuivre, en potassium et en vitamines du groupe B. Avec ses nombreuses vertus pour la santé et sa teneur en fibres, c’est l’allié idéal d’une alimentation équilibrée. Mais savez-vous ce qu’elle contient réellement ?

Après avoir appris que les câpres sont en réalité des boutons floraux ou que les tomates sont un fruit, préparez-vous à découvrir une information insolite. Relayée par nos confrères de Medisite, celle-ci ne manquera pas de vous surprendre. Et pour cause, ce fruit issu du Ficus carica n’en est pas un. Et ce n’est pas tout. En croquant dans une figue, vous avalez aussi des restes d’insectes. Explications.

Les feuilles du figuier poussent différemment – Source : Jardiner facile

La figue est une fleur inversée

Emblème du pourtour méditerranéen, la figue n’est pas un fruit, contrairement à la croyance collective, mais une fleur inversée. En effet, les feuilles du figuier fleurissent différemment des autres arbres et éclosent à l’intérieur de la coquille protégeant la figue. De ce fait, la fleur de figuier apporte un fruit qui ne contient qu’une graine et un akène, c’est-à-dire la partie qui nous donne cette texture croquante. Chaque figue est quant à elle composée de nombreux akènes, ce qui fait que lorsque nous en consommons, nous mangeons en réalité plusieurs fruits en même temps. Mais d’où viennent alors les insectes que nous avalons ?

Des restes d’insecte – Source : Jardiner facile

Des restes de guêpe morte

Les petits filaments présents à l’intérieur de la figue sont des fleurs qui ont besoin d’être fécondées pour produire des fruits. Or pour réaliser ce processus, ces fleurs nécessitent du pollen. C’est là qu’entrent en jeu les fameuses guêpes de figuier. En effet, ces dernières sont indispensables à la survie de la figue puisqu’elles se chargent de transporter le pollen et réciproquement, la guêpe a besoin de la fleur pour venir y pondre ses œufs. Généralement, la guêpe femelle pénètre dans une figue mâle, [nous ne mangeons que la figue femelle, ndlr]. Seulement, lorsqu’elle procède à ce mécanisme, elle perd ses antennes et ses ailes, brisées par l’opercule qu’elle traverse. Prise au piège, elle dépose donc ses œufs avant de mourir. Pour autant, ce sacrifice a des bienfaits, puisqu’il permet l’éclosion des fleurs et le mûrissement du fruit. 

Le fruit mûrit grâce aux guêpes – Source : Gourmandiz

Si par erreur, la guêpe entre dans une figue femelle, à savoir celle que nous consommons, elle ne peut ni s’y reproduire ni en sortir car ses antennes et ses ailes sont détachées, et connaît donc le même destin funeste qu’en entrant dans une figue mâle. En revanche, les larves survivent à la pollinisation. Les mâles et les femelles travaillent de concert pour creuser un tunnel et permettre à ces dernières de s’échapper à l’aide du pollen. Les larves mâles connaissent quant à elles le même sort que celui de la guêpe. 

Rassurez-vous, même si elles meurent dans la figue, cela ne devrait pas vous empêcher de profiter des multiples bienfaits de ce fruit délicieux. En effet, son croquant n’a rien à voir avec la carcasse de la guêpe ou celle des larves mâles. Et pour cause, la figue contient de la ficine, une enzyme qui se charge de dissoudre le cadavre de ces petits insectes, les transformant tout simplement en protéines !

Des figues coupées – Source : Sabedoria pura

Quels sont les bienfaits des figues pour la santé ?

Réputée pour ses vertus laxatives, la figue est riche fibres insolubles, que l’on retrouve particulièrement dans ses graines et sa peau, indique la diététicienne-nutritionniste Véronique Liégeois. Lorsqu’elles atteignent le tube digestif, ces dernières se gorgent d’eau et permettent de lutter contre la constipation en stimulant le transit et en ramollissant les selles. Sèches, elles seraient encore plus efficaces, ajoute la spécialiste, car elles contiennent plus de magnésium et de fibres. En revanche, leur apport calorique est plus important et l’on est également susceptible d’y trouver des sulfites, des composés allergisants. 

Ce fruit ou techniquement, cette fleur inversée, contribue aussi à protéger et à renforcer les vaisseaux sanguins grâce à sa teneur en anthocyanes. Ces pigments responsables de sa couleur violette vont venir augmenter la résistance de ces capillaires tout en diminuant le risque de souffrir de rougeurs cutanées, souligne la diététicienne. En outre, la figue serait également un allié de taille pour protéger sa peau et améliorer son élasticité. Son efficacité est due à ses antioxydants, dont le sélénium et les flavonoïdes, qui octroient plus de dynamisme à notre derme. 

Recette de confiture de figues maison 

Vous l’aurez compris, la figue est un allié santé redoutable dont il convient de tirer profit plus souvent ! Pour varier les plaisirs et l’introduire aisément à vos plats, l’idéal est de l’utiliser pour préparer une confiture maison. Découvrez une recette succulente pour cette marmelade naturelle. Vous pourrez même l’utiliser pour tartiner ces crêpes parfaites de mamie !

Les ingrédients dont vous aurez besoin : 

  • 900 grammes de figues (de préférence bio)
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron fraîchement pressé
  • 4 cuillères à soupe d’eau
  • 4 cuillères à soupe de miel
  • 2 cuillères à café de zeste de citron
Confiture de figues maison – Source : The Spruce Eats

Comment préparer une confiture de figues maison ?

1. Pour commencer, lavez soigneusement vos figues et découpez-les en morceaux. 

2. En y ajoutant de l’eau et du miel, versez le tout dans une grande casserole et laissez mijoter pendant une vingtaine de minutes. 

3. Portez ce mélange à ébullition en laissant le tout bouillir pendant 2 minutes, puis laissez à nouveau mijoter à feu doux pendant 45 minutes en remuant régulièrement.

4. Lorsque les figues commencent à se décomposer, écrasez-les avec une spatule en bois.

5. Ajoutez maintenant le jus et le zeste de votre agrume, en remuant pendant 3 à 5 minutes.

6. Retirez du feu et laissez refroidir quelques instants.

7. Transférez votre confiture maison dans un grand bocal ou plusieurs petits récipients dotés d’un couvercle. Une fois le mélange refroidi, réservez au frais jusqu’à son utilisation.

La confiture de figues maison peut être conservée pendant 3 à 4 semaines au réfrigérateur. 

Mise en garde : 

Les personnes allergiques au bouleau peuvent présenter une allergie à la figue crue. Les figues sont également déconseillées en cas de diverticulose ou du syndrome du côlon irritable en raison de leurs petites graines qui peuvent provoquer des irritations.

Contenus sponsorisés
Loading...