Noix de lavage : comment les utiliser ?

Les lessives écologiques ou autres produits ménagers « verts » ont le vent en poupe, mais ils ne tiennent pas forcément leurs promesses… Il existe pourtant un détergent 100 % naturel, efficace et très économique utilisé depuis des millénaires dans l’ayurveda : ce sont les noix de lavage. D’où viennent-elles ? Permettent-elles d’obtenir un linge aussi propre qu’avec un détergent synthétique ? Peuvent-elles à la fois protéger la peau et la qualité du textile ? On vous révèle les secrets de l’arbre savonnier.

Les noix de lavage sont des coquilles naturelles issues du fruit de l’arbre Sapindus mukorossi. Surnommé l’« arbre à savon », celui-ci pousse dans un environnement sauvage jusqu’à 1 500 mètres d’altitude, notamment dans les régions situées autour de l’Himalaya (Inde, Népal, Pakistan). Au printemps, l’arbre se couvre de splendides fleurs blanches et jaunes qui produisent des fruits ronds. Une fois mûrs, ceux-ci deviennent collants et se parent d’une couleur mordorée. Ensuite, les coquilles, perdant leur collant, sont récoltées puis séchées au soleil et décortiquées.

Les noix de Sapindus mukorossi sont utilisées dans la tradition ayurvédique en tant que détergent naturel dans divers nettoyants (linge, savon pour mains shampooing, etc.). En effet, les coquilles contiennent naturellement des molécules aux propriétés nettoyantes.

Un détergent et un désinfectant naturels

Les coquilles contiennent environ 10 à 11 % de saponine. Les saponines (du latin sapo, « savon ») sont un groupe très varié de molécules détergentes et émulsifiantes naturellement produites par des plantes ou des animaux marins (comme l’étoile de mer ou l’éponge). Elles produisent une mousse semblable à celle du savon quand on les agite dans l’eau, dès 30 °C. Ce sont donc des détergents naturels utilisés comme tensioactifs pour laver les vêtements, le corps et les cheveux.

De nombreuses études montrent que les saponines possèdent une puissante molécule antivirale, aux activités antibactériennes et antifongiques. C’est la raison pour laquelle les noix de lavage peuvent s’utiliser en tant que lessive écologique dans une machine à laver, mais aussi dans toutes sortes d’applications ménagères sous forme de décoction : elles permettent à la fois de laver et de désinfecter. Des chercheurs ont voulu comparer l’efficacité des noix de lavage par rapport à certains détergents en poudre du commerce, lors de différents cycles de lavages de vêtements en coton allant de 60 °C à 90 °C. Les noix ont obtenu de bonnes performances, en particulier à 90 °C. D’autres recherches ont montré qu’elles sont aussi performantes que les détergents synthétiques, quelles que soient les températures pratiquées. Les noix de lavage peuvent donc remplacer sans problème votre lessive habituelle.

Écologiques et sans allergènes

Noix de lavage

Les noix de lavage – Source : spm

La plupart des détergents que l’on trouve dans nos lessives, shampooings et savons sont synthétiques, c’est-à-dire fabriqués avec des produits chimiques, qui peuvent contenir des allergènes, mais aussi polluer l’environnement puisqu’ils sont peu (ou pas) biodégradables. À l’inverse, les noix de lavage sont écologiques et hypoallergéniques : leur production, issue de l’agriculture biologique, ne nécessite aucune transformation ni aucun traitement. L’arbre Sapindus pousse dans un environnement sauvage, il n’a pas besoin d’un sol fertile pour prospérer, est incroyablement résistant aux maladies et ne nécessite donc pas d’engrais ni de pesticides chimiques. Les coquilles sont ramassées par les communautés locales puis laissées à sécher au soleil sans aucun ajout d’agent chimique ou de parfums de synthèse. Cette méthode de production en fait des produits 100 % naturels et biodégradables (on peut les jeter au compost), améliorant par conséquent la qualité des eaux et protégeant des éventuelles allergies de la peau.

De fait, de nombreuses personnes développent des rougeurs ou des irritations en lavant leur linge avec des détergents synthétiques. Aussi, les produits naturels comme les noix de lavage sont d’excellentes solutions pour les peaux délicates, notamment celle des nourrissons et jeunes enfants. De plus, lorsque les eaux usées contenant un détergent industriel sont rejetées dans différentes sources d’eau, elles peuvent avoir un effet néfaste sur le milieu aquatique. Or, les chercheurs ont constaté que l’utilisation des noix de lavage est utile pour maintenir la qualité des eaux usées à un niveau tolérable.

Pour préserver le linge et faire des économies

lavage vetements machine a laver

Laver les vêtements dans la machine à laver – Source : spm

Plusieurs études ont montré que l’utilisation des noix de lavage permet de maintenir la qualité des vêtements durant un cycle de lavage. En effet, les détergents synthétiques peuvent altérer la qualité des fibres des tissus, réduisant à la longue la résistance des vêtements. À l’inverse, les noix de lavage ont montré une amélioration de la résistance à la déchirure et une meilleure préservation des couleurs pour des vêtements en coton ou en laine, lors d’un lavage à 40 °C.

Par ailleurs, les mêmes noix peuvent être réutilisées durant plusieurs cycles de lavage, ce qui fait faire de sacrées économies ! Un sachet de 1 kg de noix de lavage coûte en moyenne 10 euros et permet d’effectuer entre 180 et 250 lessives par an, à raison de 2 à 3 lessives par semaine. Cela convient donc parfaitement aux petits budgets !

Comment utiliser les noix de lavage ?

C’est très simple : glissez 5 à 6 noix dans un sachet en tissu, veillez à bien le fermer, et placez-le dans le tambour de votre machine à laver. Les noix n’ont pas d’odeur, bien que certaines personnes leur attribuent une senteur peu agréable. C’est parce que notre odorat est habitué aux fortes odeurs des parfums de synthèse des lessives du grand commerce que l’on peut se sentir un peu dérouté au début. Mais une fois habitué, vous verrez que les noix dégagent en fait une très subtile odeur de savon, que l’on peut agrémenter en ajoutant 2 à 3 gouttes d’huile essentielle bio sur le sachet. Cela permet de parfumer délicatement le linge. Par exemple, vous pouvez utiliser de l’huile essentielle de pin, de lavande, de citron, d’orange douce ou d’eucalyptus. En outre, vous pouvez également augmenter le pouvoir antibactérien des noix en ajoutant quelques gouttes d’huile essentielle de tea tree bio (arbre à thé). N’en utilisez pas cependant avec le linge blanc, car l’huile essentielle peut s’incruster dans le tissu et faire de petites taches. Si le linge est très sale, il est recommandé d’utiliser en complément du percarbonate de soude qui détache, blanchit et désodorise les linges et textiles.

Une fois la machine terminée, il suffit de sortir votre sachet, de l’ouvrir et de laisser sécher les noix à l’air libre. Selon la température de lavage, il est possible de réutiliser les mêmes coquilles plusieurs fois :

  • Entre 30 et 40 °C, les noix de lavage peuvent servir 3 fois.
  • À 60 °C, vous pourrez les utiliser 2 fois.
  • Dès 80 °C, les noix ne servent que pour un seul lavage.

Veillez à conserver votre sac de noix dans un endroit sec à l’abri de la chaleur.

Recettes de décoction de noix de lavage multi-usages

Les noix de lavage ne sont pas seulement utiles pour remplacer votre lessive. Vous pouvez en préparer une décoction afin d’en extraire les saponines, et l’utiliser comme shampooing (traditionnellement utilisé pour éliminer les poux du cuir chevelu grâce à son action insecticide), savon pour les mains, liquide vaisselle ou encore nettoyant multi-usages (sol, salle de bain, cuisine, toilettes).

La base

  • Versez un litre d’eau froide dans une grande casserole et ajoutez-y une dizaine de coquilles.
  • Chauffez jusqu’à ébullition, puis faites bouillir durant 10 minutes. Laissez infuser le temps que la préparation tiédisse.
  • Prenez un filtre (ou une passoire ou un morceau de tissu), disposez-le dans un entonnoir, puis déposez ce dernier dans une bouteille en verre. Versez et filtrez le liquide. Il pourra être conservé 7 à 10 jours au frigo ou dans un endroit frais.

Les variantes

Une fois votre base réalisée, vous pouvez préparer des variantes selon l’usage souhaité. Par exemple :

  • Spray nettoyant multi-surfaces : ajoutez, dans votre base de 1 l, 3 cuillères à soupe de vinaigre blanc et 3 à 4 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé. Mélangez bien, puis versez le produit dans un spray vaporisateur.
  • Liquide vaisselle : ajoutez 6 à 7 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé ou de pamplemousse à votre préparation. Versez dans un flacon propre.
  • Shampooing : ajoutez 5 gouttes d’une huile essentielle adaptée à l’état de santé de vos cheveux. Par exemple, la lavande aspic permet de bien nourrir les cheveux, la lavande vraie de les assainir, le cèdre de l’Atlas de lutter contre les cheveux gras, etc. Versez dans un flacon pompe.

Lire aussi Oreillers tachés de sueur ? Le remède naturel pour les blanchir en 2 minutes

Contenus sponsorisés