Ne réchauffez jamais les restes de ces 6 aliments, vous risquez d’être intoxiqué surtout avec le 4ème

Nous avons souvent l’habitude de réchauffer les restes de nos plats de la veille en pensant innocemment que cela éviterait le gaspillage. Ce geste qui peut paraître anodin peut toutefois, dans certains cas mettre en péril notre santé après un second passage au four.

Réchauffer les aliments, en voici les conséquences

Il existe certains aliments, qui une fois cuisinés, ne doivent pas être réchauffés ;  Ceci est dû principalement au fait qu’une fois cuits, ils dégagent des composés qui peuvent avoir un impact sur la digestion ou sur le développement de maladies beaucoup plus graves. En effet, ces aliments même bénéfiques pour notre santé, peuvent devenir toxiques pour le corps après avoir été soumis à nouveau à une plus forte température.

Les aliments à risque 

Le conseil Européen de l’information sur l’alimentation (EUFIC) a établi la liste noire des aliments à réchauffer

Le poulet

Le poulet est riche en protéines mais en le réchauffant, la composition de ses protéines change et peut engendrer un déséquilibre digestif. Par ailleurs, d’après une étude de l’Université de Massachusetts, un réchauffement du poulet à une température excédant les 55°, réduirait considérablement sa teneur en fer. D’ailleurs, il serait préférable de ne pas dépasser deux jours pour consommer la viande du poulet après cuisson. Le même sort est réservé à l’œuf qui voit sa contenance en protéine réduite après réchauffement et cause de ce fait, une indigestion. 

Solution : consommer le poulet et les œufs froids, en salade par exemple. 

Le riz

D’après la Food Standard Agency, le riz cru possède des microorganismes de bactéries dangereuses qui sont résistantes même à la cuisson. Le riz devrait être consommé juste après la cuisson.

Solution : Il serait préférable de congeler les restes du riz au lieu de le conserver dans le réfrigérateur. Mieux encore, ne faites cuire que la quantité nécessaire pour éviter le gaspillage.

Les légumes

Les légumes dont les épinards, la laitue, le céleri ou les betteraves, sont gorgés de nitrates qui, de prime abord, sont inoffensifs. Cependant, après le réchauffement de ces légumes, ils peuvent devenir toxiques voire cancérigènes. Le Conseil européen de l’information sur l’alimentation, informe que le nitrate se transforme en nitrosamines, responsables de cancer. De même qu’il pourrait causer un trouble sanguin très rare chez les enfants, appelé méthémoglobinémie. 

Solution : il vaudrait mieux consommer vos légumes froids après cuisson et les cuire en petite quantité pour ne pas être conservés.

L’huile végétale

Les aliments cuits dans des huiles végétales accroissent le risque de maladies cardiovasculaires et de cancers. Par conséquent, le réchauffement d’huiles polyinsaturées comme le tournesol, le maïs, l’huile de canola libère du 4-hydroxy-trans-2-nonénal (HNE) qui est une toxine des acides gras,  engendre des problèmes de santé, y compris la maladie d’Alzheimer, la maladie de Huntington, les maladies cardiaques, les problèmes de foie et certains types de cancers.

Les champignons

Il en est de même pour les champignons qui voient leur teneur en protéines changer après réchauffement et peuvent entrainer de ce fait, des complications digestives.

Solution : les consommer froids après cuisson.

Les pommes de terre

Les pommes de terre perdent toutes leurs valeurs nutritives en les réchauffant et deviennent également toxiques. Pourtant, c’est  l’un des légumes préférés des français qu’ils cuisinent souvent.

Conseils et modes de prévention 

Selon l’USDA (United States Department of Agriculture), il est préférable, après avoir gardé des restes de repas de les réfrigérer et de les congeler rapidement. En effet, la congélation réduit le risque d’intoxication en protégeant les aliments des bactéries qui peuvent se propager rapidement.

Lire aussi 12 symptômes d’une carence en Vitamine B12 et les aliments qui en contienne

Contenus sponsorisés