Ne mettez plus de papier sur le siège des toilettes publiques

Il ne fait aucun doute que beaucoup d’entre nous n’apprécient pas particulièrement l’idée d’être dans des toilettes publiques et essaient d’en sortir le plus vite possible. Et comme les précautions hygiéniques pour limiter le contact avec les microbes ne sont jamais de trop, ces mêmes personnes ont pris l’habitude de mettre tout un tas de papier toilette là où elles s’assoient. Mais est-ce vraiment une habitude saine ?

Avons-nous raison de faire une chose pareille ?

Beaucoup de gens croient que la majorité des germes présents dans les toilettes publiques sont sur le siège des toilettes, or, une telle idée est tout à fait fausse et infondée. Car en réalité, les sièges des toilettes sont conçus de manière à empêcher les différents germes de s’attacher à leur surface lisse, le fait donc qu’ils transmettent des microbes lorsqu’on s’assoit dessus n’est absolument pas vrai. Mais s’il y a bien un élément présent dans toutes les cabines de toilette publiques et qui porte un nombre incroyable de germes c’est bien le papier toilette lui-même.

En lisant ceci, beaucoup de personnes ayant pour habitude de tapisser le dessus de la cuvette de papier toilette doivent se rendre compte à quel point leur prudence les a précipitées droit dans l’erreur.

Les germes présents sur ce papier proviennent tout simplement du nombre incalculable de mains qui le touche tous les jours. Donc plus il y a de personnes qui utilisent ce même rouleau, plus la surface du papier sera imprégnée de bactéries de toutes sortes.

Le papier toilette n’est pas du tout l’option sûre que l’on croit

Il suffit de se rendre compte que le papier toilette est déjà conçu à la base dans un but d’absorption des germes. Sauf que cette propriété, en plus de permettre au papier toilette de remplir le rôle pour lequel il a été fabriqué, en fait un milieu très favorable au développement de plusieurs bactéries. C’est pour cela que vous devriez éviter d’en étaler comme vous le faisiez auparavant puisqu’aussi ironique que cela puisse paraître, un tel procédé permet aux germes de mieux entrer en contact avec vous plutôt que le contraire.

Malheureusement, les éviers et même les sèche-mains sont des milieux peu hygiéniques où il est très facile d’entrer en contact avec des bactéries. N’oubliez donc pas, si les toilettes comportent un distributeur de serviettes en papier, qu’il s’agit d’une alternative beaucoup plus saine que qu’un sèche-mains électronique. 

La prudence est toujours de mise 

Une telle information peut paraître particulièrement déstabilisante pour certains, notamment ceux qui avaient l’habitude de cette fameuse « précaution », mais il est temps pour vous de prendre les mesures qui s’imposent afin que votre corps reste loin de tout ce qui pourrait être synonyme d’infection ou de maladie

Gardez également à l’esprit qu’il y a des endroits et des objets du quotidien qui transmettent assez facilement des bactéries comme le volant des voitures, les barres présentes dans les bus, les téléphones portables, les éponges et les chiffons qu’on utilise chez soi, les poignées des portes, les télécommandes ainsi que les machines à laver. Tâchez donc toujours de vous laver les mains après avoir manipulé l’un de ces objets.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close