Ne consommez jamais le curcuma si vous prenez l’un de ces médicaments

Ne consommez jamais le curcuma si vous prenez l’un de ces médicaments


Ne consommez jamais le curcuma si vous prenez l’un de ces médicaments

Le curcuma est souvent considéré comme un remède naturel pour les maux les plus courants. Il est également recommandé comme alternative aux produits pharmaceutiques. Mais bien qu’il soit une substance naturelle, il n’est pas sans effets secondaires. En effet, des recherches ont montré que le curcuma peut effectivement provoquer des effets indésirables graves s'il est pris à fortes doses ou en association avec certains médicaments.

Qu’est-ce que le curcuma ?

Devenue très populaire ces dernières années, l’utilisation du curcuma remonte à des milliers d’années, où il était utilisé au sud de l’Asie comme épice culinaire, coutume spirituelle, secret de beauté ancestral et traitement en médecine ayurvédique.

La plupart de ses incroyables avantages proviennent de sa concentration en curcumine, une substance responsable de sa couleur jaunâtre. Des études approfondies sur la curcumine ont montré des effets anti-inflammatoires, anti-oxydants,anticancer et antithrombotiques (réduit les caillots sanguins).

En raison de toutes ces propriétés bénéfiques, un grand nombre de personnes utilisent souvent le curcuma comme une alternative à leurs traitements ou pour atténuer les effets secondaires des médicaments qu’elles prennent. Or, dans certains cas, ses propriétés les plus avantageuses peuvent être dangereuses voire fatales en raison de ses principes actifs et du fait qu’il puisse stimuler les effets des médicaments et entraîner un certain nombre de réactions désagréables. Cela ne signifie en aucun cas que le curcuma n’est pas bon, mais que certains médicaments peuvent interagir négativement avec cette plante naturelle.

Interactions du curcuma avec certains médicaments

La plupart des composants qui rendent le curcuma si bénéfique sont les mêmes que ceux qui rendent nocive sa prise en association avec certains médicaments :

1.        Anticoagulants

Le curcuma est un anticoagulant naturelle grâce à son pouvoir antithrombotique. Il est en fait est capable de réduire les caillots sanguins, ce qui rend dangereuse sa prise en association avec un traitement anticoagulant pour traiter des maladies cardiovasculaires.

La consommation de cette plante peut renforcer leurs effets et augmenter le risque de saignement interne. Les médicaments anticoagulants comprennent la warfarine, le clopidogrel et l’aspirine.

2.        Antiacides

Le curcuma soulage naturellement le syndrome du côlon irritable, trouble digestif se caractérisant par des douleurs et des malaises au ventre. Mais lorsqu’il est pris en combinaison avec des médicaments contre le reflux gastro-œsophagien tels que la cimétidine, la famotidine, la ranitidine et l’oméprazole, il peut provoquer certaines réactions.

Pris en combinaison avec ces médicaments, il stimulera effectivement la production de fluides gastriques par votre organisme. Cela peut provoquer des nausées, des ballonnements, des douleurs d’estomac, ainsi que des lésions de l’œsophage.

3.        Médicaments contre le diabète

Exerçant des effets antidiabétiques remarquables, le curcuma réduit naturellement le taux de sucre dans le sang. Lorsqu’il est pris en association avec des traitements contre le diabète, il peut entraîner une baisse supplémentaire du taux de sucre dans le sang, entraînant une hypoglycémie. Cela peut par la suite entraîner divers effets secondaires, notamment des tremblements, de l’anxiété, une vision floue, du délire et une réduction de la fonction cognitive.

4.        Antihistaminiques

Les personnes qui prennent des antihistaminiques peuvent être confrontées à un problème lié à la consommation de curcuma. Cela peut provoquer des réactions allergiques, telles que l’urticaire ou des éruptions cutanées, voire un essoufflement et une anaphylaxie. Si vous prenez des médicaments ou si vous présentez des symptômes allergiques lors de la prise de curcuma, il est conseillé d’arrêter d’en prendre et de trouver d’autres alternatives.

Si vous suivez l’un des traitements précités, il est recommandé de bannir la consommation de curcuma. Votre médecin pourra vous conseiller d’autres alternatives naturelles ou vous prescrire des dosages précis qui n’auront aucun effet indésirable sur votre santé en combinaison avec votre traitement.


Loading...