Ne consommez jamais de curcuma si vous prenez l’un de ces médicaments !


Le curcuma est une épice connue et reconnue pour ses bienfaits santé. Cette épice qui est une cousine du gingembre a des propriétés anti-inflammatoire, antivirale et antioxydante. Il a même la capacité de lutter contre le cancer. Mais cette épice ne présente-t-elle pas des contre-indications médicamenteuses ?

Le curcuma est une épice très prisée pour ses vertus médicinales. Il permet de :

  • Détoxifier l’organisme car il stimule le fonctionnement du foie 
  • Soulager les douleurs de l’arthrite quand il est utilisé par voie topique 
  • Favoriser une meilleure circulation sanguine
  • Rétablir un bon équilibre digestif
  • traiter les problèmes hépatiques
  • Lutter contre le cancer grâce à la curcumine qui aide à inhiber le glioblastome ; une forme rare de cancer du cerveau selon une étude publiée en 2011 dans le Journal of Nutritional Biochemistry 

Les vertus du curcuma sont inombrables mais il est recommandé de faire attention avant d’en consommer notamment si vous suivez un traitement médicamenteux.  En effet, le curcuma pourrait avoir des effets secondaires  lorsqu’il est consommé en même temps que certains médicaments, chose que beaucoup de gens ignore. C’est pour cette raison que nous allons vous les énumérer  afin que profitiez au mieux de cette épice sans qu’elle ne soit néfaste pour votre santé. 

Interactions médicamenteuses avec le curcuma

Le curcuma a pour principe actif la curcumine, elle-même composée de plusieurs molécules qui s’avèrent être incompatibles avec les molécules de  certains médicaments. Ainsi, cette épice est très dangereuse pour la santé de certaines personnes étant sous traitement médical. 

Anticoagulants

Le curcuma est un puissant anticoagulant de par sa propriété antithrombotique. La consommation d’aspirine, de clopidogrel ou de warfarine ne ferait qu’augmenter son effet. Il se produirait donc l’inverse de l’effet recherché, voire des conséquences graves comme des hémorragies.  

Antiacides

Le curcuma est aussi connu pour ses propriétés digestives car il augmente le niveau d’acide gastrique dans votre corps. Il est donc inutile d’en consommer si vous prenez des médicaments qui contribuent à diminuer cet acide dans votre estomac. S’en suivront sinon des nausées, des ballonnements et des douleurs gastriques ainsi que des douleurs au niveau de votre œsophage. Alors bannissez de votre cuisine le curcuma si vous êtes actuellement sous oméprazole, ranitidine (Zantak), cimétidine (Tagamet),  ou famotidine (Pepcid).

Anti-diabétiques

Le curcuma est impérativement à bannir lorsque vous suivez un traitement pour le diabète car cette épice renforce considérablement les effets de ces médicaments, ce qui entrainerait une hypoglycémie, des troubles de la vision, des hallucinations, ou dans le meilleur des cas des troubles du sommeil, de l’anxiété et des frissons.  

Le curcuma peut être allergène. Pour les personnes sujettes à des allergies au curcuma, qui se manifestent sous forme de fatigue, d’essoufflement, d’anaphylaxie, ou des personnes souffrant d’urticaire ou d’éruptions cutanées, il va sans dire que le curcuma ne devrait même pas faire partie de votre étagère de cuisine. 

Il est donc préférable voire impératif de ne plus consommer cette épice lorsque vous êtes sujets à ces maux, même si vous raffolez de plats indiens épicés et des tajines orientaux. La consultation d’un médecin est toujours nécessaire notamment quand on suit un traitement médical.