x

Moqué à cause de son gros ventre, le médecin lui apprend qu’il a une tumeur de 35 kg

C’est l’histoire incroyable d’Hector Hernandez qui était souvent taquiné pour son ventre proéminent et qui s’est révélé souffrir d’une grosse tumeur au ventre de plus de 35 kg ! Ce jeune homme s’est vu renvoyer par un premier médecin lorsqu’il s’est présenté pour des douleurs à l’estomac, des brûlures gastriques, essoufflements et constipation. Il a simplement accordé la chose à son poids sans y accorder plus d’attention. Heureusement, Hector s’est adressé à un second médecin qui lui a diagnostiqué la tumeur et lui a sauvé la vie comme le révèle les détails de son témoignage au Washington Post

S’il était conscient d’avoir pris quelque poids en plus, il s’est surtout inquiété pour son abdomen, qui comparé au reste de son corps connaissait une courbe de croissance incessante.

Hector

Son ventre proéminent lui procurait un sentiment de malaise de plus en plus accru, surtout à cause des taquineries de ses amis qui n’arrêtaient pas de le titiller à cause de la taille de son abdomen. Le regard des étrangers n’aidait pas non plus la situation et renforçait les ressentis de honte et d’inconfort.

Une sensation que quelque chose n’allait pas

Qui plus est, d’autres symptômes indiquèrent à Hector que quelque chose ne tournait pas rond. Une raideur extrême à l’estomac, une difficulté à aller aux toilettes, des douleurs fréquentes et répétées… Il décida donc de s’en tenir à un avis professionnel qui l’éclairerait peut-être sur l’origine de son mal. Pourtant, cette première consultation ne s’est pas déroulée au mieux car le docteur l’a vite renvoyé en adossant la responsabilité de son état à son surpoids.

Peu convaincu par les explications à peine détaillées de ce médecin, Hector eut la bonne idée de demander un second avis qui s’est révélé plus efficace que le premier. Il fut diagnostiqué de liposarcome rétropéritonéal, une tumeur peu courante mais de nature cancéreuse qui prend forme dans les cellules adipeuses du corps. La sienne mesurait plus de 35 Kg !

La découverte du diagnostic : entre horreur et soulagement !

Le choc pour Hector était de taille, mais le fait de connaître enfin avec précision de quoi il souffrait lui procurait tout de même un grand soulagement.

« Ma famille et mes amis m’ont beaucoup soutenu et ont prié pour moi», a-t-il déclaré. « J’ai finalement placé mon destin entre les mains de Dieu. »

Le chirurgien du jeune homme, William Tseng, est un oncologue réputé et professeur adjoint à la Keck School of Medicine de l’Université de Californie du Sud. Ayant opéré plusieurs tumeurs similaires au cours de sa carrière, il admet que la taille de celle-ci est impressionnante,  puisque c’est  la plus grande qu’il ait jamais opéré !

La tumeur gigantesque était due à la formation de liposarcomes qui se sont au fil des années, développés de manière de plus en plus importante. Dans le cas d’Hector, la tumeur a épargné ses organes vitaux et vaisseaux sanguins mais a malheureusement endommagé un rein qui a dû être retiré.

L’opération chirurgicale, qui a duré au total 6 heures, s’est très bien déroulée et la masse cancéreuse a été extraite avec succès. Le risque majeur lors de pareilles interventions consiste plutôt dans les complications dues aux hémorragies.

tumeur

Hector devra revenir régulièrement effectuer des contrôles afin d’écarter tout risque de récidive. Il dit se sentir totalement différent après l’opération, plus léger, en meilleure santé. Heureusement qu’il a eu le bon diagnostic à temps !

Importance du dépistage précoce

Le sujet ne sera jamais assez mis en avant, mais il est toujours important de rappeler l’importance du dépistage précoce pour la prévention contre des tumeurs cancéreuses.

Ce type de détection s’effectue par le biais d’une batterie de tests et examens médicaux dont les résultats sont généralement assez rapides et efficaces. Ils permettent non seulement de dépister des cancers déjà formés, mais également de détecter certains symptômes alarmants qui permettent de donner les signaux d’alerte.

Grâce à ces méthodes fiables, il est également possible d’identifier les patients porteurs de cancers mais qui n’en présentent pas encore la symptomatologie (dans les cas des cancers du colon, du col de l’utérus ou encore du sein par exemple).

L’institut National du Cancer présente aussi les signes d’alerte les plus fréquents qui doivent pousser à consulter :

– Une soudaine perte de poids inexpliquée

– Apparitions de grosseurs ou modifications dans l’aspect d’un membre (sein, grain de beauté…)

– Une fatigue chronique et persistante

– Une raideur dans certains membres et une grosseur qui augmente sans cesse

– Une perte de sang importante

– Des plaies qui cicatrisent mal ou pas du tout

– Du sang dans les selles

Contenus sponsorisés
Loading...