« Mon partenaire veut faire l’amour tous les soirs et boude si je dis non »

Malgré trois relations sexuelles par semaine, cet homme désire en avoir tous les jours. Sa partenaire se plaint de ce désir constant mais surtout qu’il râle quand elle refuse de faire l’amour. Une spécialiste de la sexualité répond à cette femme qui en a assez du comportement capricieux de son conjoint.

Une femme s’adresse à Roe McDermott, spécialiste du sexe et des relations qui intervient dans l’Irish Times pour résoudre son problème. Elle est frustrée que son compagnon râle à chaque fois qu’elle ne veut pas faire l’amour.

« Je lui ai expliqué que je n’ai pas toujours besoin d’une raison »

Sous le couvert de l’anonymat, cette femme raconte sa situation conjugale à cette experte des relations. Elle déplore que son partenaire veuille faire l’amour tous les soirs et que, quand elle n’est pas d’accord, il boude et veut connaître la raison de son refus. Elle témoigne : « Je lui en ai parlé plusieurs fois et lui ai expliqué que je n’ai pas toujours besoin d’une raison. Les choses vont bien pendant un certain temps mais ensuite il redevient le même » La lectrice du site se dit frustrée de cette attitude malgré que le couple ait des relations sexuelles au moins trois fois par semaine. « Ce n’est pas suffisant pour lui » regrette-t-elle, qui n’est manifestement pas alignée à son désir. Les femmes doivent savoir ces 8 choses sur leur libido.

« Vous n’avez pas besoin de défendre votre choix »

Face à cette frustration, la spécialiste se range du côté de la femme anonyme. Elle lui explique que son partenaire n’a pas à imposer le rythme et surtout qu’elle n’a pas à justifier son refus. Pour l’experte, le fait de bouder après que sa partenaire ait dit qu’elle ne voulait pas faire l’amour est une forme de coercition. « Vous n’avez pas besoin de défendre votre choix de ne pas avoir de relations sexuelles quand il le veut » insiste-t-elle. Celle qui dispose d’une maîtrise en études sexuelles explique que punir son partenaire crée une dynamique malsaine où refuser un rapport crée du stress et de l’anxiété quant à des possibles représailles émotionnelles.

« Qu’est-ce qui vous rend excitée ? »

Pour l’experte de la question sexuelle, accepter une relation sexuelle pour éviter une « punition » telle que la distance émotionnelle ne relève pas du consentement. La spécialiste recommande à la femme anonyme d’expliquer à son partenaire ce qui lui donne envie de faire l’amour. « Qu’est-ce qui vous rend excitée ? » interroge Roe McDermott. Cette dernière ajoute que son partenaire ne pense certainement pas à mal en ayant cette réaction. C’est certainement une expression immature de son sentiment de rejet, selon elle. « Etre le partenaire avec une libido plus élevée peut rendre une personne vulnérable. Avoir des relations sexuelles peut être la façon dont il se sent connecté à vous » explique-t-elle en ajoutant que cette attitude reste inadmissible. 

« Ni harcèlement, ni bouderie, ni manipulation émotionnelle »

Comme pour toute relation de couple, la communication est de mise et ce, même quand il s’agit de sexualité. L’experte recommande à la femme de demander à son partenaire qu’est-ce qui lui donne envie de faire l’amour : l’assouvissement d’un besoin ou une volonté de connexion émotionnelle. « Mettez-vous d’accord sur des compromis quand il veut avoir des rapports et que vous ne voulez pas » conseille l’intervenante sexo du site irlandais. Roe McDermott ajoute : « Il ne doit y avoir ni harcèlement, ni bouderie, ni manipulation émotionnelle, qu’il faut reconnaître. Il doit respecter votre droit de dire non ». Celle qui a une maîtrise en études sexuelles explique que son partenaire doit non seulement respecter son refus mais aussi s’exprimer de manière plus saine et respectueuse.

« Assurez-vous que c’est amusant et satisfaisant pour vous deux »

Au-delà de ne pas céder à une attitude immature et coercitive du partenaire, la spécialiste recommande également d’être plus consciente de ses besoins sexuels et d’initier les rapports quand elle en a envie. Cela permettra plus d’égalité et au partenaire de ne pas se sentir rejeté sexuellement. « Assurez-vous que vous pulsions et votre plaisir sexuel sont respectés. Lorsque vous voulez avoir des relations sexuelles, assurez-vous que c’est amusant et satisfaisant pour vous deux » éclaire-t-elle. Roe conseille également à la femme qui s’est confiée sur le site de ne pas faire honte à son partenaire qui a une libido supérieure à elle et de se montrer ouverte d’esprit. « Il peut se masturber dans une autre pièce sans être jugé, s’il le veut. Les problèmes de libido sont rarement une simple différence de désir sexuel, il s’agit d’un manque de communication saine » analyse la chroniqueuse. Une sexualité épanouie est le ciment du couple. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas commettre ces erreurs pendant l’amour.

Lire aussi 5 preuves que votre partenaire utilise Facebook pour vous tromper

Contenus sponsorisés